Tattersalls vente de yearlings de décembre : deux Sea the Stars de book 1

Institution / Ventes / 23.11.2020

Tattersalls vente de yearlings de décembre : deux Sea the Stars de book 1

Une pouliche de book 1 fera toujours son prix même si elle passe sur le ring du marché de Brive-la-Gaillarde. Cette règle s’est confirmée lundi à deux reprises chez Tattersalls. Un poulain par le vainqueur de Derby Sea the Stars (Cape Cross) et la lauréate des Oaks Talent (New Approach) avait sa place dans le book 1 mais il a été scratché suite à un hématome. Quarante-six jours après, Anthony Stroud est monté à 300.000 Gns (352.700 €) pour l’avoir. Il sera entraîné par John Gosden. Le courtier a dit : « C’est un joli poulain et il lui faut du temps. » Sa demi-sœur Ambition (Dubawi) a gagné le Prix Corrida (Gr2) et s’est classée deuxième dans le Prix Jean Romanet (Gr1) sous la férule de Xavier Thomas-Demeaulte. En début de session, une autre Sea the Stars de book 1, demi-sœur de Shine so Bright (Oasis Dream), issue de la magnifique souche développée par Kirsten Rausing à partir d’Alouette (Darshaan), est passée sur le ring. Harry McCalmont, agissant pour l’association Norelands Stud et Glenhill Stud, a posé l’enchère gagnante à 260.000 Gns (291.000 €). Elle était dans le book 1 mais Kirsten Rausing a expliqué : « Elle a eu un petit problème, rien de bien grave, trois ou quatre semaines avant la vente. On l’a préparée chez nous et on l’a présentée avec Castelbridge Consignment pour des problèmes liés au Covid. J’ai sa mère et sa grand-mère en plus de deux sœurs et plein d’autres poulinières de cette souche qui continue à briller et brillera encore. C’est une belle pouliche et je souhaite le meilleur aux acheteurs. » Pour la statistique, vingt-deux yearlings par Sea the Stars ont trouvé preneurs lors du book 1, parmi eux huit ont affiché plus de 260.000 Gns. Un poulain a été vendu à ce prix et treize pour moins.

L’INDICATEUR CLÉ

Sept vendus à plus de 100.000 Gns

Le chiffre d’affaires n’a pas franchi le cap des quatre millions (mais il s’en est fortement approché) pour la première fois depuis 2013 mais tous les indicateurs sont à la hausse. L’offre cette année était plus réduite avec 142 lots passés sur le ring, soit 25 de moins qu’en 2019. Le CA s’est fixé à 3,98 millions (4,67 M€) pour 122 vendus, soit un taux de vendus de 86 % alors qu’en 2019 on était à 78 %. Le prix moyen est monté de 3 % à 32.675 Gns (38.500 €), le troisième meilleur score pour les yearlings de décembre. Les lots vendus à 100.000 Gns et plus sont au nombre de sept, quatre de plus que l’année dernière quand quatre yearlings ont été rachetés pour un prix à six chiffres. Cette année, tous les lots qui ont atteint ce seuil ont été vendus.

LE JOLI PROFIT

L’effet Alcohol Free…

Canice Farrell de Knockatrina House Stud avait acheté pour 40.000 € une pouliche par Starspangledbanner (Choisir) chez Goffs February. Au moment de l’achat, c’était une demi-sœur du lauréat du Prix Le Fabuleux (L) Alexander James (Camelot). La pouliche devait passer chez Goffs Orby mais a été scratchée car elle avait encore besoin de se faire. Entretemps sa demi-sœur Alcohol Free (No Nay Never) a gagné les Cheveley Park Stakes (Gr1). La page du catalogue a pris de l’envergure et le courtier Daniel Creighton, agissant pour un nouveau client, a eu le dernier mot à 130.000 Gns (152.800 €).