The Mile Championship (Gr1) : Gran Alegria, une flèche pour Christophe Lemaire

International / 20.11.2020

The Mile Championship (Gr1) : Gran Alegria, une flèche pour Christophe Lemaire

The Mile Championship (Gr1)

Gran Alegria, une flèche pour Christophe Lemaire

Le tenant du titre Indy Champ (Stay Gold), 120 de rating fin 2019, est à 30/1 dans le Mile Champhionship (Gr1). Il n’est que le cinquième choix des parieurs alors qu’il n’est absolument pas sur le déclin, comme en témoigne sa troisième place dans le Yasuda Kinen (Gr1), le championnat d’été des milers au Japon. Un autre candidat présente un peu le même profil. Il s’agit d’Admire Mars (Daiwa Major), le gagnant du Hong Kong Mile et de deux autres Grs1. On ne se parle pas d’un miler de seconde zone et, pourtant, il est seulement le quatrième choix, à 14/1. Il y a une explication à ces deux cotes élevées. Elle nous vient de la présence d’une grandissime favorite : Gran Alegria (Deep Impact), qui est à 0,5/1 dans un lot de dix-sept partants. En effectuant un petit calcul, et en tenant compte du fait que le prélèvement du PMU japonais est très élevé, elle détient davantage de chance de l’emporter qu’une écurie virtuelle composée de tous ses rivaux… La pouliche peut offrir un septième Gr1 à Christophe Lemaire cette année, elle qui compte trois sorties et deux succès de Gr1 cette saison. Le dernier, obtenu dans les Sprinters Stakes (1.200m) à Nakayama, est très impressionnant : elle a refait le peloton sur la courte ligne en s’imposant par deux longueurs. La pensionnaire de Kazuo Fujisawa nous avait encore plus impressionnés lors de sa promenade de santé dans le Yasuda Kinen en juin, lorsqu’elle avait mis deux grandes longueurs à Almond Eyes (Lord Kanaloa) sans forcer. Si la championne a trouvé le mile un peu court, la domination de Gran Alegria ne souffre d’aucune contestation possible.

Salios et Resistencia, les meilleurs 3ans. Le Mile Championship sera couru à Hanshin, Kyoto étant fermé pour cause de travaux. Mais, en réalité, cela ne change pas grand-chose. Le danger pour Gran Alegria viendra surtout des 3ans, des sujets qui n’étaient pas au départ du Yasuda Kinen. Il s’agit du poulain Salios (Heart’s Cry) et de la pouliche Resistencia (Daiwa Major). Tous deux ne sont pas vernis car ils appartiennent à la même génération que deux triples lauréats classiques : Contrail (Deep Impact) et Daring Tact (Epiphaneia). Le mâle a affronté Contrail à deux reprises. C’était dans le Satsuki Sho, où il a terminé deuxième battu tout à la fin, et dans le Derby japonais (Grs1), dont il s’est classé deuxième également, mais cette fois à trois longueurs. En revanche, lors de sa rentrée et monté par Christophe Lemaire, il a dominé un Gr2 sur 1.800m. Salios revient donc sur le mile onze mois après son succès dans les Futurity Stakes (Gr1), le Lagardère japonais, mais il possède suffisamment de vitesse. Resistencia, au contraire, est une pure spécialiste du mile. Elle a remporté le Hanshin Juvenile Fillies (Gr1), le Boussac japonais, avec à la clé le record de la course (1’32’’70) et était la favorite du Oka Sho (Gr1), la Poule. Alors qu’elle semblait bien partie pour l’emporter, elle avait dû baisser pavillon face à la terrible pointe de vitesse de Daring Tact. Resistencia a affronté les poulains dans le NHK Mile Cup (Gr1) et, après avoir imposé le train, a terminé deuxième. Ces deux 3ans nous permettront d’y voir plus clair sur Contrail et Daring Tact une semaine avant l’immense défi qui les attend face à Almond Eyes dans la Japan Cup (Gr1).