VENTE D’AUTOMNE ARQANA EN ASSOCIATION AVEC OSARUS - YEARLINGS DE PLAT : Un marché réaliste dans un contexte inédit

Institution / Ventes / 14.11.2020

VENTE D’AUTOMNE ARQANA EN ASSOCIATION AVEC OSARUS - YEARLINGS DE PLAT : Un marché réaliste dans un contexte inédit

VENTE D’AUTOMNE ARQANA EN ASSOCIATION AVEC OSARUS - YEARLINGS DE PLAT

Un marché réaliste dans un contexte inédit

Organisée à huis clos et en extérieur, la vente d’automne Arqana a débuté samedi matin par une journée dédiée aux yearlings de plat en partenariat avec Osarus. En début de journée, certains acheteurs ont semblé avoir quelques difficultés à s’adapter au nouveau fonctionnement. Mais les organisateurs n’ont eu de cesse d’insister sur le respect du protocole, tout en faisant preuve de pédagogie et la vente a rapidement trouvé son rythme. À mi-chemin, la vacation a connu un creux, avec à peine 50 % de vendus. Mais le dernier quart de l’après-midi a mieux fonctionné, si bien que le taux de vendus termine à 72,90 %. Le prix moyen s’établit à 7.000 € et la médiane à 5.000 € : les vendeurs étaient vraiment là pour trouver un débouché, même si beaucoup de lots n’ont pas atteint leur coût de production. Sept chevaux ont été vendus à 20.000 € ou plus. Le chiffre d’affaires atteint 1,092 million.

Le protocole a été respecté. Le président d’Arqana Éric Hoyeau et le directeur exécutif Freddy Powell ont déclaré : « Cette première journée s’est bien déroulée. Nous voulons remercier l’ensemble des participants, qui se sont montrés très compréhensifs quant au filtrage. Ils ont mandaté des professionnels sur place quand cela était possible et ont joué le jeu face au protocole sanitaire strict que nous avons dû mettre en place avec la préfecture pour organiser la vente. Nous comptons donc sur tous pour continuer sur cette lancée lors des cinq prochains jours. »

Le top pour une Al Wukair. En fin de journée, Sébastien Desmontils et Nicolas de Watrigant ont longuement bataillé pour une pouliche de la première production de l’étalon du haras de Bouquetot Al Wukair (Dream Ahead) présentée par le haras du Quesnay. L’homme de Chauvigny Global Equine a finalement eu le dernier mot à 57.000 €. La pouliche va rejoindre l’Angleterre et les boxes de George Baker, lequel court tous les ans une bonne dizaine de fois en France.