Vente d'automne Arqana : la demande globale régresse, le top 20 progresse

Institution / Ventes / 17.11.2020

Vente d'automne Arqana : la demande globale régresse, le top 20 progresse

Ce n’est pas exactement une surprise. Les ventes irlandaises avaient annoncé la couleur pour le marché des stores. Cette tendance s’est confirmée mardi à Deauville : le taux de vendus est passé de 78,7 % à 57,7 %, si l’on compare cette journée avec le cumul des stores présentés en novembre et juillet 2019. Toujours en comparaison avec l’ensemble des stores Arqana 2019, le chiffre d’affaires baisse de 39 %, le prix moyen de 4,5 % (à 27.241 €) et le médian de 20 % (à 16.000 €). Mais il n’y a pas que la baisse de la demande qui a pesé, il y a aussi les attentes élevées (d’une partie) des vendeurs : 10 chevaux ont été rachetés à 50.000 € ou plus, pour des sommes comprises entre 4,7 et 38 fois le prix de saillie. Cependant, toutes les strates du marché ne subissent pas de la même manière les difficultés. Ainsi le chiffre d’affaires des 10 lots les plus chers progresse de 13 % et celui du top 20 de 2,5 %.

À présent, reste à voir quel sera le marché pour les yearlings d’obstacle et chevaux d’élevage, au programme mercredi et jeudi. Deux catégories plus en phase avec la culture de l’obstacle français.

LES FAITS MARQUANTS

Vincent Le Roy et Colm Donlon font leur marché

#589    AUTHOSIDE (M2)  Authorized & Sandside, par Marchand de Sable 175.000 €

            Acheteur : Vincent Le Roy

            Vendeur : Haras des Pierres Follets

            Éleveurs : Haras de la Haie Neuve, Guy Vimont, Claude Ventrou & Ecurie Masaufrau

#493    INDIEN DU CHÊNET (H2)          Doctor Dino & Belle du Chênet, par Poliglote      50.000 €

            Acheteur : Vincent Le Roy

            Vendeur : Haras des Loges

            Éleveurs : Marie-Laure Besnouin & Jean-Michel Feuillet-Besnouin

Authoside avait de quoi taper dans l’œil… Le poulain à la robe noire est un fils du recherché Authorized, désormais en Turquie et père de Tiger Roll, Nicholls Canyon ou encore Goshen, et de Sandside (Marchand de Sable). La mère, entraînée en Espagne en début de carrière, a gagné trois courses, sur 1.500m et 1.600m. Elle est surtout la mère de l’excellent Sceau Royal (Doctor Dino), entraîné par Alan King pour Simon Munir et Isaac Souede, et lauréat de l'Henry VIII Novices’ Chase (Gr1), du Cheltenham Chase, du Lightning Novice Chase et de l’Elite Hurdle (Grs2), mais aussi deuxième du Celebration Chase (Gr1). Le propre frère de 3ans, Denmat (Doctor Dino), entraîné par François Nicolle, a par ailleurs eu la bonne idée d’ouvrir son palmarès lundi à Fontainebleau, après être tombé à la dernière haie à Fontainebleau le 27 octobre, alors qu’il avait certainement course gagnée… Installé dans le Finistère, Vincent Le Roy a dit : « Il a été acheté pour Colm Donlon. J'espère qu'il va rester à l'entraînement en France. Le programme est très bon chez nous et nos entraîneurs ont besoin de bons chevaux. Il a les mêmes mimiques que son frère. J'imagine que le propriétaire sera aussi très sollicité pour le mettre à l'entraînement à l'étranger… » Appel du pied ou non : l’équipe de Paul Nicholls a eu l’air d’apprécier cet achat sur les réseaux sociaux !

La famille si vivante du Chênet. Vincent Le Roy l’a aussi emporté à 50.000 € pour le lot 493, Indien du Chênet (Doctor Dino). Le 2ans est issu de la belle-famille développée par la famille Besnouin, qui ne cesse de faire parler d’elle… Il est le premier produit de sa mère, Belle du Chênet (Poliglote), gagnante d’une course sous l’entraînement de Marcel Rolland à Vitré. La jument est une fille d’Orthence (Épervier Bleu), deuxième du Prix Wild Monarch (L) et mère d’Aladin du Chênet (Poliglote), lauréat du Prix Melanos (L).

C’est une famille vivante puisque, sous la troisième mère, Tchela (Le Nain Jaune), on retrouve Tanaïs du Chênet (Poliglote), lauréate du Cambacérès (Gr1) et mère d’Hôtesse du Chênet (Martaline), sacrée meilleure pouliche de 3ans cette saison à Auteuil suite à sa victoire dans le Haras d’Étreham - Prix Bournosienne (Gr2). Vivante, puisque Tchela est la troisième mère de Grand Messe (Network), gagnante en mars 2020 du Prix d’Indy (Gr3) et troisième cet automne du Prix Pierre de Lassus (Gr3). Sous Tchela, on retrouve aussi Saint du Chênet (Poliglote), gagnant du Grand Prix d’Automne et du Ferdinand Dufaure (Grs1), Galant Moss (Tip Moss), gagnant du Long Distance Hurdle (Gr2) et troisième de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1), ou encore Ma Royale (Garde Royale), lauréate du Prix Ingré (Gr3) et deuxième du Grand Steeple Chase de Paris ainsi que du Prix Alain du Breil (Grs1).

Vincent Le Roy a expliqué : « C'est un papier irréprochable. Mais il est alezan et il tique à l'appui, si bien que nous nous attendions à ce qu'il soit un peu en dessous du prix du marché. Nous nous étions fixé cette limite-là et c'est un bon achat. Je l'ai acheté pour Colm Donlon, le propriétaire de Saint Sonnet. D'ailleurs, lui aussi tiquait à l'appui ! L'idée, c'est que je le débourre et que je le préentraîne. Il restera certainement en France par la suite. C'est un bon propriétaire : loyal, fidèle et honnête avec tout le monde. »

Le frère d’As et Caresse d’Estruval pour Guillaume Macaire

#562    ICARE D’ESTRUVAL (H2)         Martaline & Ombre d’Estruval, par Nikos           160.000 €

            Acheteur : Sarl Guillaume Macaire

            Vendeur : Haras de l’Hôtellerie

            Éleveurs : Bernard & Mme Bernard Le Gentil

Les stores en provenance du haras d’Estruval sont une denrée rare. Bernard Le Gentil en avait vendu quelques-uns en 2008 et 2009 mais, depuis, plus rien… Logiquement, le lot 562 a attiré les convoitises : ce fils de Martaline et d’Ombre d’Estruval (Nikos) est né dans la pourpre et a séduit Guillaume Macaire, qui est allé jusqu’à 160.000 € pour l’obtenir.

Il faut dire que l’entraîneur connaît bien les produits d’Ombre d’Estruval, lauréate du Prix Bournosienne (Gr3, à l’époque), du Prix de Chambly et du Prix Wild Monarch (Ls), et deuxième du Ferdinand Dufaure (Gr1)… Guillaume Macaire a en effet entraîné la formidable Caresse d’Estruval (Poliglote), gagnante des Prix de Chambly, Magne et d’Iéna (Ls), et deuxième des Prix de Maisons-Laffitte, Bournosienne (Grs3). Il a aussi entraîné le grand As d’Estruval ** (Nickname), qu’il estimait tant : lauréat du Prix Murat (Gr2), du Prix Ingré et Robert de Clermont-Tonnerre (Grs3). Ceux qui étaient à Auteuil le 22 mai 2016 se souviennent de l’émotion de l’entraîneur après le Grand Steeple Chase de Paris (Gr1), remporté par So French (Poliglote) devant Storm of Saintly (Saint des Saints)… Mais dans lequel As d’Estruval s’était mortellement accidenté sur le plat. Guillaume Macaire entraîne aussi Frisson d’Estruval ** (Saint des Saints), pas revu cette année mais, l’an passé, lauréat de quatre courses en cinq sorties.

Après Galleo Conti **. Si l’on en croit la liste des achats de Guillaume Macaire à Arqana, Icare d’Estruval est le deuxième cheval le plus cher acheté par l’entraîneur. Le premier est Galleo Conti ** (Poliglote), issu d’une autre formidable reproductrice, Gazelle Lulu (Altayan). Galleo Conti a montré, cette année, n’avoir qu’un seul défaut, involontaire : il est né la même année que Le Berry ** (Gémix)…

Joey Logan se fait remarquer dès sa première à Arqana

#551    N. (H2)           Martaline & Minirose, par Mansonnien    140.000 €

            Acheteur : Andy & Gemma Brown

            Vendeur : Haras du Mâ

            Éleveur : Scea Haras du Mâ

#537    FIL DOR (M2)         Doctor Dino & La Turbale, par Ange Gabriel     88.000 €

            Acheteur : Andy & Gemma Brown

            Vendeur : The Channel Consignment

            Éleveur : Mme Henri Devin

Pour sa première à Arqana, l’Irlandais Joey Logan, spécialisé dans la vente de chevaux de point-to-point, n’est pas passé inaperçu ! Il est allé jusqu’à 140.000 € pour acheter le lot 551, un fils de Martaline et de Minirose (Mansonnien), une poulinière qui a donné des produits bien connus outre-Manche : on lui doit Irish Saint (Saint des Saints), un ancien pensionnaire de Paul Nicholls qui avait été exporté outre-Manche après sa victoire dans le Prix Finot (L) sous l’entraînement de Guy Cherel. En Angleterre, il a remporté le Holloways Hurdle (Gr2), le Pendil Novices’ Chase, l’Adonis Juvenile Hurdle (Grs2) et il a aussi pris des places dans les Grs1 : Scilly Isles Novice Chase, Mildmay Novices’ Chase, 4yo Juvenile Hurdle et Henry VIII Novice Chase (Grs1). Elle a aussi donné Welsh Saint (Saint des Saints), troisième du Ballymore Novices’ Hurdle (L) de Cheltenham. C’est la famille de Pic d’Orhy ** (Turgeon), excellent 3ans en France où il a pris la deuxième place du Prix Cambacérès (Gr1) avant de partir chez Paul Nicholls, pour lequel il a remporté le Betfair Hurdle (Gr3).

Joey Logan a dit : « Il a été acheté pour Gemma et Andrew Brown, qui ont des chevaux chez Gordon Elliott. J’ai aussi acheté le Doctor Dino pour eux un peu plus tôt. C’est un très beau cheval, avec un beau pedigree et qui se déplace très bien. Je suis très content ! C’était les deux chevaux qui sortaient du lot pour nous. Ils sont un peu plus chers que ce que nous pensions mais nous sommes ravis de les avoir. » Ce sont deux achats assez élevés pour Gemma et Andrew "Andy" Brown, qui n’ont pas – encore du moins ! – de champions sous leurs couleurs…

Ils s’offrent aussi le frère de Le Lude. Joey Logan l’a aussi emporté à 88.000 € pour le lot 537, un fils de Doctor Dino et de La Turbale (Ange Gabriel), restée inédite, toujours pour Gemma et Andy Brown. C’est le quatrième produit de la jument, qui a donné deux gagnants : Style Icon (Doctor Dino), gagnante du Prix Charles Laffitte (L) en plat, et Le Lude (Turgeon), récent cinquième du Prix Orcada (Gr3), troisième du Prix des Platanes (L) et lauréat du Prix Jean de La Rochefoucauld. La deuxième mère, Turboka (Kahyasi), a donné À Plus Tard (Kapgarde), deuxième du Fortria Chase (Gr2) pour sa rentrée cette saison : mais c’est un cheval de Gr1, comme il l’a montré en remportant le Paddy’s Reward Club "Loyalty’s Dead, Livefor Rewards" Chase (Gr1) et en se classant troisième pas loin du Ryanair Chase (Gr1) de Cheltenham, derrière Min (Walk in the Park) et Saint Calvados (Saint des Saints).

Le trois quarts frère de Clan des Obeaux part le rejoindre chez Paul Nicholls

#616    ISAAC DES OBEAUX (H2)          Kapgarde & Varda des Obeaux, par Saddler Maker            100.000 €

            Acheteur : Highflyer Bloodstock

            Vendeur : Haras de la Hêtraie

            Éleveurs : Mme Nicolas Devilder & Les Obeaux d’Anjou

Highflyer Bloodstock est allé jusqu’à 100.000 € pour le lot 616, un fils de Kapgarde et premier produit de Varda des Obeaux (Saddler Maker), une jument entraînée par Nicolas Devilder qui a couru 19 fois, pour 3 victoires : deux en plat sur 2.400m et un succès sur les haies d’Angers. On reproduit ici le croisement de Clan des Obeaux, frère de Varda des Obeaux qui est par Kapgarde. Et Clan des Obeaux n’est pas n’importe qui ! Le pensionnaire de Paul Nicolls a laissé l’excellent Cyrname (Nickname) à 21 longueurs dans le King George VI Chase (Gr1) en 2019, King George qui devrait de nouveau être son gros objectif de l’hiver, lors du Boxing Day. Il tentera d’ailleurs de décrocher l’épreuve pour la troisième fois consécutive et, pour y arriver, il fera normalement sa rentrée samedi 21 novembre, à Haydock, dans le Betfair Chase (Gr1). Vrai steeple-chaser de tenue, peut-être plus à l’aise sur les pistes plates qu’à Cheltenham, Clan des Obeaux avait conclu la saison 2019/2020 avec un rating de 178, soit le deuxième meilleur outre-Manche après celui de Cyrname. David Powell a signé le bon pour Highflyer Bloodstock et a indiqué qu'Isaac des Obeaux serait entraîné par Paul Nicholls. Le poulain va donc rejoindre son trois quarts frère à Ditcheat !

Le frère d’Invincible Dina pour Bertrand Le Métayer

#539    PATRIMONIO (M2)           Doctor Dino & Ladies Vision, par Turgeon         70.000 €

            Acheteur : BLM Bloodstock (amiable)

            Vendeur : The Channel Consignment

            Éleveur : Mme Henri Devin

Pour 70.000 €, Bertrand Le Métayer a investi dans l’une des belles familles d’obstacle signées Devin… Patrimonio est un fils du sire du haras du Mesnil Doctor Dino et de Ladies Vision, par celui qui fut la star du haras pendant de longues années, le grand Turgeon. Ladies Vision a montré des moyens puisqu’elle a pris la deuxième place d’un Prix Finot (L). Au haras, elle a déjà donné Invincible Dina (Doctor Dino), qui fut l’une des bonnes 3ans de sa génération en 2019, lauréate du Prix Girofla (L) et deuxième du Prix Sagan (Gr3). Ladies Vision est quant à elle le dernier produit de la bonne Ladies View (Comrade in Arms), gagnante du Prix Duc d’Anjou (L) et mère de Ladies Choice (Turgeon), qui remporta le Prix Fleuret (Gr3) avant de donner au haras Happy Monarch (Saint des Saints - Prix James Hennessy, L) et Lord du Mesnil (Saint des Saints - 2e Novices’ Chase, Gr2). Ladies View a aussi donné Ladytown (Turgeon), gagnante du Prix Prince d’Écouen (L) et mère de Ladyville (Doctor Dino), sacrée meilleure pouliche de 3ans au printemps 2020 suite à sa victoire dans le haras d’Étreham Prix Sagan (Gr3). C’est donc une souche très vivante.

Bertrand Le Métayer a commenté : « C’est un poulain que j’ai vu au haras. Il était au préentraînement à l’époque, je l’ai trouvé très athlétique. Et on n’a jamais assez de Doctor Dino ! Je n’ai jamais pu acheter de chevaux de cette famille-là dans le passé. Je suis donc ravi et il ira à l’entraînement chez Arnaud Chaillé-Chaillé. »

Un Doctor Dino pour les ventes irlandaises

#547    LAUDAMUS (M2)  Doctor Dino & Lou Ange, par Ange Gabriel       62.000 €

            Acheteur : Abbeylands Farm

            Vendeur : The Channel Consignment

            Éleveur : Mme Henri Devin

Franny Woods l’a emporté à 62.000 € pour le lot 547, lequel appartient à la même souche "Devin" que le lot 537, acheté 88.000 € par Joey Logan pour Andy et Gemma Brown. Fils de Doctor Dino, il est issu de Lou Ange (Ange Gabriel), qui a pris trois deuxièmes places à Auteuil, deux en haies et une sur le steeple. C’est le troisième produit de la jument, qui a toujours été présentée à Doctor Dino. Son 3ans Epic Tale a gagné sa course cet été sur les haies de Vichy. La deuxième mère est Turbottière (Turgeon), triple gagnante de Listed (Grand Prix de Lyon, Grand Prix du Sud-Ouest et Prix Panacée) et placée dans les Prix d’Hédouville (Gr3, deux fois), Corrida et Gladiateur (Grs3). On lui doit, au haras, Dottore (Doctor Dino), qui a gagné le Prix Violon II (L), ainsi que Turbotin (Passing Sale), gagnant d’un Finot (L), et Turboca (Kahyasi), d’où À Plus Tard (Kapgarde) et La Turbale (Turgeon), la mère du lot 547.

Franny Woods a déclaré : « C’est un très joli cheval. J’aime beaucoup le père, qui a une très belle réussite. Il va venir en Irlande et il repassera en vente l’année prochaine en Irlande. C’est le plan. »

Le propre frère de Milord Thomas pour le Dr Jiri Charvat et Pavel Tuma

#600    COUPSTAR (H2)    Kapgarde & Star d’Avril, par Phantom Breeze, par Phantom Breeze            61.000 €

            Acheteur : Chris Richner Bloodstock

            Vendeur : Haras du Lieu des Champs

            Éleveurs : Equi - Michel 6 & Thomas Le Boucher

C’est l’entraîneur tchèque Pavel Tuma, entraîneur particulier du Dr Jiri Charvat, qui aura sous sa responsabilité ce lot 600, après que Chris Richner a eu le dernier mot à 61.000 €. Par Kapgarde et Star d’Avril (Phantom Breeze), il n’est autre que le propre frère de celui qui fut pendant de longues années la mascotte d’Auteuil, Milord Thomas, triple lauréat du Prix La Haye Jousselin  et gagnant du Grand Steeple Chase de Paris (Grs1). Il est aussi le frère de Martinstar ** (Martaline), qui a montré des moyens en France où il a gagné à trois reprises à Auteuil, avant de rejoindre les boxes de Josef Vana Jr pour lequel il a gagné, en Italie, le Grande Steeple Chase di Milano (Gr1). Star d’Avril est une sœur du bon Royal François (Kapgarde), gagnant du Prix La Périchole (Gr3) et troisième du Prix Maurice Gillois (Gr1). 

Chris Richner a dit : « C'est un très beau poulain. Pour avoir ce type de papier, il faut être prêt à sortir ce type de somme. Et ce n’est pas la première fois que j'achète à ce niveau pour Jiri Charvat. Il va être entraîné par Pavel Tuma, un entraîneur qui a prouvé qu'il était capable d'entraîner des jeunes chevaux pour gagner en Europe de l'Ouest, en Italie notamment. » Pavel Tuma a notamment entraîné Anaking (Astarabad) lors de la troisième partie de carrière du cheval et, avec lui, il a remporté le Grand Steeple de Prague, mais aussi le Grand Steeple de Pardubice. Il a remporté, il y a quelques jours, le Grande Steeple Chase di Milano (Gr1) avec Northerly Wind (Saint des Saints), acheté 47.000 € à Arqana à 2ans lors de la vente d’été par Chris Richner… Auprès du haras du Lieu des Champs !

Un fils de Singapore Belle pour Josef Vana Jr

#595    ORIENTALISTE (H2)        Masked Marvel & Singapore Belle, par Sagacity 55.000 €

            Acheteur : Davide Satalia

            Vendeur : Haras de Montaigu

            Éleveur : Haras de Montaigu

Davide Satalia l’a emporté à 55.000 € pour le lot 595, un fils de Masked Marvel et de la bonne Singapore Belle (Sagacity), qui a notamment pris la troisième place d’un Prix Bournosienne (Gr3, à l’époque). C’est le quatrième produit de la jument, qui a donné Zouk (Delegator), gagnante de l’important Prix de l’Élevage (Hdc) à Saint-Cloud et deuxième du Prix Belle de Nuit (L, à l’époque). C’est aussi le frère de Toto est Sorti (Martaline), lauréat l’an passé du Prix Diatome (Maiden) à Saint-Cloud, et de Gonzalo (Zoffany), bien connu dans les handicaps sur 2.400m et plus et gagnant de six courses en quarante-six sorties. La deuxième mère, Madame est Sortie (Longleat), a remporté le Prix Pénélope (Gr3). Elle a donné de très bons éléments en plat : Mousse Glacée (Mtoto), lauréate du Prix des Réservoirs (Gr3) et deuxième du Prix de Diane (Gr1), ou encore Majoune (Take Risks), gagnante du Prix Corrida (Gr3). On retrouve un peu d’obstacle sous Madame est Sortie avec le bien nommé Four Sox (Shirocco), troisième du Prix Alain et Gilles de Goulaine (L). Surtout, sous la troisième mère, Missy, on retrouve Ice Mood (Turgeon), gagnant du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1). Davide Satalia a commenté : « Je l'ai acheté pour Monsieur Aichner, il part en Italie et sera ensuite entraîné par Josef Vana Jr. À présent, il faut des bons chevaux pour gagner en Italie. »

Saint Segal après Balko Saint pour les Williams

#489    Saint Segal (H2)        Saint des Saints & Bal Celtique, par Ballingarry 51.000 €

            Acheteur : Valentine Bloodstock

            Vendeur : Haras du Mondant

            Éleveurs : Haras du Mondant, Jean-Marie & Bernard Le Roux

Valentine Bloodstock a acheté Saint Segal, un store de 2ans présenté par le haras du Mondant, pour 51.000 €. C’est la première fois que l’entité apparaît dans la colonne acheteurs d’Arqana. Derrière ce nom, on retrouve Lizzie Kelly, fraîchement "retraitée" de sa carrière de jockey, et son mari, Ed Partridge. Valentine Bloodstock a pour but de se concentrer sur les ventes, le débourrage et le préentraînement, ainsi que sur les point to point. Jane Williams, entraîneur et mère de Lizzie Kelly, a dit : « Nous avons eu beaucoup de réussite ici. Nous avions acheté deux éléments en juillet dernier, dont Balko Saint (Balko), qui a pris du black type pour sa première sortie pour nous samedi dernier à Cheltenham [troisième du JCB Triumph Trial Juvenile Hurdle (Gr2), ndlr]. C’est une excellente vente où acheter et il y a ici plus de 2ans disponibles qu’il n’y en a jamais eus ! Saint des Saints est un étalon avec lequel nous avons eu de la réussite, avec Le Rocher par exemple, et vous ne pouvez pas ne pas aimer la page. Mais, surtout, j’aime l’éleveur. C’est le haras qui a élevé Balko Saint et cela paye d’acheter auprès de gens que vous connaissez. Ils ont été élevés de la même manière et valent le coup de sortir son portefeuille. Je savais qu’il nous faudrait aller au-delà de 40.000 €, il a l’air d’un vrai cheval de course et il a l’air de les valoir. »

Saint Segal est un fils de Saint des Saints, le champion sire du haras d’Étreham. Il s’agit du deuxième produit de Bal Celtique (Ballingarry), gagnante de quatre courses en obstacle, à 3ans et 4ans : trois succès en haies et un en steeple. Elle a aussi pris la troisième place du Prix Prédicateur (L) sur les haies d’Auteuil. C’est le deuxième produit de la jument, laquelle a un yearling par Doctor Dino. Son premier produit, la 3ans Celtic Girl (Manduro), a couru deux fois en haies dont une troisième place. On retrouve du black type sur les obstacles sous la troisième mère, avec Winslow (Sarhoob), lauréat du Prix Lutteur III, Westville (Village Star), deuxième des Prix Ketch et Triquerville (Ls), et Coblant (Funambule), troisième d’un Prix Wild Monarch (L). Le poulain descend de Pawneese.