Vente d'automne Arqna : une contraction mais pas d'effondrement

Institution / Ventes / 18.11.2020

Vente d'automne Arqna : une contraction mais pas d'effondrement

Après une journée difficile pour les stores, mardi, la section des yearlings d’obstacle est elle aussi à la baisse. Mais de façon moins forte. Ainsi, après une édition 2019 record, on retrouve des indicateurs plus proches de ceux de 2018 et de 2017. Le cumul des chiffres d’affaires – stores et yearlings d’obstacle – s’établit à 4,8 millions d’euros. Soit une baisse de 31 % par rapport au record de 2019. Mais de (seulement) 16 % par rapport à 2018…

Mercredi, il a manqué à l’appel certains gros acheteurs anglo-saxons et français. L’an dernier, trois yearlings avaient dépassé les 100.000 €. Pas de lots à six chiffres cette année. Le cumul des prix de vente des 20 yearlings les plus chers baisse de 19 %. Parmi les 10 top-lots, sept restent en France. Contre quatre l’année dernière…

Les pinhookers irlandais n’ont pas pu écouler tout leur stock et ils sont logiquement moins offensifs sur le marché des yearlings. Le prix moyen passe de 26.805 € à 21.219 € (- 21 %). Avec une offre plus réduite – 107 sujets sur le ring, contre 119 l’an dernier – le chiffre d’affaires de cette catégorie régresse de 22 % pour atteindre 2,6 millions d’euros. Le taux de vendus atteint 68 %, contre 77 % l’an dernier.

LES FAITS MARQUANTS

Thyme White va retrouver son petit-frère chez Paul Nicholls

#708    N. (M) Doctor Dino & Jane, par Samum   97.000 €

            Acheteur : JH Bloodstock Ltd

            Vendeur : Haras de l’Hôtellerie

            Éleveurs : Guillaume, Jean-Pierre & Isabelle Garçon

Joffret Huet l’a emporté à 97.000 € pour le lot 708, un fils de Doctor Dino et de l’allemande Jane (Samum), présenté et élevé par le haras de l’Hôtellerie. Jane était passée en vente à Arqana, en 2014, où elle avait été achetée 8.500 € pleine de Dabirsim. À l’époque, sa fille Joplin (Soldier Hollow) était une foal… Depuis, elle a remporté le Prix de la Calonne - F.E.E. (L) et a été ensuite achetée 300.000 € à la vente d’élevage 2019 par Emmanuel de Seroux et les Japonais de Lake Villa Farm. Jane a aussi donné Thyme White (Anodin), né en 2016. Gagnant d’une Classe 2 sur les 1.900m du Bouscat à la fin de son année de 2ans, il a depuis été exporté en Angleterre où il a rejoint les boxes de Paul Nicholls, qui l’entraîne pour les célèbres couleurs de la famille Stewart (la casaque de Big Buck’s). En obstacle, il a remporté le Scottish Triumph Hurdle (L) et il reste sur une rentrée gagnante dans un handicap hurdle du côté de Chepstow.

Le beau poulain alezan, avec une grande liste en tête et de belles chaussettes, a tapé dans l’œil de Joffret Huet, lequel a dit : « C'est un cheval extrêmement plaisant. Pour moi, c’était l’un des poulains de la vente. Il a un profil mixte mais sera exploité en obstacle. Il a été acquis par un propriétaire de Paul Nicholls, Andy Stewart. Paul Nicholls entraîne déjà son frère. Il sera un chaser dans le futur. »

L’écurie Hub de Montmirail, un visiteur actif mercredi

#648    PART EXIT (M)      Martaline & Best Exit, par King’s Best     87.000 €

            Acheteur : BLM Bloodstock

            Vendeur : Haras de Montaigu

            Eleveur : Haras de Montaigu

#783    Saint Savinien (M1)  Doctor Dino & Sacarine, par Turgeon      65.000 €

            Acheteur : Bertrand Le Métayer Bloodstock

            Vendeur : The Channel Consignment

            Eleveur : Mme Henri Devin

Bertrand Le Métayer a signé le bon à 87.000 € pour le lot 648, Part Exit. Fils de Martaline, dont il s’agit des derniers yearlings, c’est le troisième produit de Best Exit (King’s Best), laquelle évoluait en plat de 2.000m à 2.500m. Part Exit est son troisième produit. Le premier, le 3ans Nobody Knows (Martaline), a notamment pris une deuxième place sur les haies de Dieppe durant l’été. Elle a une 2ans par No Risk at All et une foal par Beaumec de Houelle, lui-même fils de Martaline. Best Exit est une sœur de Howard le Canard (Hamas), lauréat du Grand Prix de la Riviera Côte d’Azur (L), et surtout une propre sœur de la bonne Amarante, gagnante du Prix Roger Saint (L) et placée dans les Prix André Michel et de Pépinvast (Grs3).

Bertrand Le Métayer a dit : « Notre passion pour Martaline, qui est parti trop tôt, a encore parlé... Il va aller chez Arnaud Chaillé-Chaillé et portera les couleurs de l'écurie Hub de Montmirail. Croisons les doigts pour que ce soit le prochain Nirvana du Berlais ! » Derrière l’écurie Hub de Montmirail, on retrouve Hubert Mauillon, qui a gagné son premier Gr1 grâce à Nirvana du Berlais (Martaline) dans le Prix Cambacérès. Hubert Mauillon, grand ami d’Arnaud Chaillé-Chaillé, est un passionné de rugby… et visiblement du film Les Visiteurs.

Un pur croisement Devin pour "Hub". Quelques heures plus tard, Bertrand Le Métayer a signé le bon à 65.000 € pour le lot 783, Saint Savinien. Élevée par Mme Henri Devin, il est issu d’un pur croisement Mesnil puisque fils de Doctor Dino et d’une mère par Turgeon, Sacarine. Cette dernière a gagné une course en haies à Clairefontaine à 3ans, sous l’entraînement de Guillaume Macaire. Elle est bien née puisque c’est une propre sœur de Turgot, un superbe chaser lauréat du Prix La Haye Jousselin et du Prix Ferdinand Dufaure (Grs1). Elle est aussi la sœur de Pontvallain (Pampabird), troisième du Prix Cambacérès (L, à l’époque), et est la trois quarts sœur de Sept Vérités (Turgeon), gagnante du Prix Wild Monarch (L) et mère de Dans La Foulée (Alberto Giacometti), elle-aussi gagnante du Wild Monarch, et de Fan de Blues (Poliglote), deuxième du Prix Général de Saint-Didier et troisième du Prix Le Gualès de Mézaubran (L) avant d’être exporté en Irlande où il a rejoint les boxes de Willie Mullins.

Bertrand Le Métayer a expliqué : « On a essayé d'acheter cette semaine des produits de Martaline et de Doctor Dino. Mais comme vous le savez, il n'y aura plus de Martaline. Nirvana du Berlais et Beaumec de Houelle représentent l'avenir. Mais nous misons aussi sur une certaine diversification, avec des chevaux pour aller sur Auteuil à 3ans. Et c'est la raison pour laquelle nous avons acheté un autre Doctor Dino. Il va à l'entraînement chez Arnaud Chaillé Chaillé pour l'écurie Hub de Montmirail, comme l'autre lot acquis précédemment... »

Paul Basquin actif

#743    N. (M1)          Martaline & Molly Has, par Coastal Path 80.000 €

            Acheteur : Saubouas Bloodstock

            Vendeur : Haras de l’Hôtellerie

            Éleveur : Haras de Sainte-Gauburge

#645    MADARA (M1)       Doctor Dino & Becquascenthe, par Nombre Premier     73.000 €

            Acheteur : Saubouas Bloodstock

            Vendeur : Domaine de l’Étang

            Éleveurs : Écurie de Cachène & Élise Drouet

Paul Basquin a été actif mercredi. Il est allé jusqu’à 80.000 € pour le lot 743, un poulain très bien né et avec un inbreeding original : c’est en effet un fils de Martaline et sa mère, Molly Has, est par le frère de Martaline, Coastal Path. Le yearling présente donc un inbreeding en 2x3 sur Coraline (Sadler’s Wells).

Molly Has est une fille de Monika (Dernier Empereur). Elle est donc la sœur de Moises Has ** (Martaline), gagnant il y a quelques jours du Prix Renaud du Vivier (Gr1), ainsi que de Momita Has (Califet), gagnante d’un Prix Wild Monarch (L), et de Mocalacato Has (Poliglote), lauréat des Prix Wild Monarch et Fifrelet (Ls). Paul Basquin a dit : « C’est un très beau Martaline. Coastal Path en père de mère peut être très intéressant. Il avait une bonne taille, est issu d’une très bonne famille vivante, avec des updates. Il bouge très bien et offre, en termes de modèle, tout ce qu’on recherche chez un cheval d’obstacle. Il va rejoindre le haras du Saubouas et courra sous les couleurs de Génétique obstacle. »

Le premier produit de Becquascenthe. Paul Basquin l’a emporté à 73.000 € pour Madara, un fils du recherché Doctor Dino et de Becquascenthe (Nombre Premier), une jument qui a majoritairement couru en plat mais a fait deux piges sur les obstacles, dont une troisième place dans le Prix Achille Fould (L). C’est son premier produit. Becaquascenthe est une sœur de Grande Haya (Solid Illusion), gagnant du Grand Prix d’Automne (Gr1), dont il a aussi pris la deuxième place, ainsi que du Juigné et du Carmarthen (Grs3). Il a également pris la troisième place de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). C’est une sœur de Victory Taita (Solid Illusion), troisième du Derby du Midi (L). Paul Basquin a dit : « C’est un très beau mâle par Doctor Dino. La mère avait une certaine classe de plat et était douée sur l’obstacle. Elle est par Nombre Premier, ce qui est pour moi un très bon père de mère et un étalon intéressant qui donnait une aptitude à l’obstacle. Sous la deuxième mère, on a Grande Haya. C’est un magnifique Doctor Dino, racé, avec de la taille, qui se déplace très bien. Il est pour Génétique Obstacle. Il va revenir au haras du Saubouas pour être préparé pour l’entraînement. »

Le frère d’Al Dancer chez Arnaud Chaillé-Chaillé

#799    GOLD DANCER (M1)       Doctor Dino & Steel Dancer, par Kaldounévées  72.000 €

            Acheteur : JH Bloodstock Ltd

            Vendeur : Haras de Maulepaire

            Éleveurs : Écurie Maulepaire & Mlle Marie-Cécile de Saint-Seine

Joffret Huet l’a emporté à 72.000 € pour le lot 799, un fils de Doctor Dino et de la bonne reproductrice Steel Dancer (Kaldounévées). La jument a en effet donné trois black types sur les obstacles : Tzar’s Dancer (Tzar Rodney), lauréat du Prix du Président de la République (Gr3) en 2014, mais aussi gagnant du Prix Rigoletto (L) et du Grand Steeple Chase de Bordeaux (L), Set Dancer (Irish Wells), deuxième du Grand Steeple Alain du Breil (L) au Lion-d’Angers, et Al Dancer (Al Namix), un cheval dur outre-Manche qui a remporté l’important Betfair Handicap Hurdle (Gr3). C’est une famille qui s’est illustrée encore récemment puisqu’on retrouve plus loin dans le pedigree le nom de Ramsès de Teillée (Martaline), gagnant dimanche dernier à Cheltenham du Planteur at Chapel Stud Handicap Chase (Gr3).

Joffret Huet a commenté : « C’est une très bonne famille. Le poulain a beaucoup de cadre et de prestance, avec de la tonicité, une belle sortie d’encolure. Très sport, un poulain qui donne envie ! Il reste en France et va partir à l’entraînement chez Arnaud Chaillé-Chaillé. »

Une belle famille du Berlais pour Frédéric Sauque

#703    N. (M1)          Great Pretender & I Care des Sources, par Turgeon     69.000 €

            Acheteur : Frédéric Sauque

            Vendeur : Haras de l’Hôtellerie

            Éleveurs : Jean-Pierre, Guillaume & Caroline Garçon

Le bon a été signé à 69.000 € pour le lot 703, un fils de Great Pretender et premier produit de I Care des Sources (Turgeon), une jument élevée par Phoenix Eventing Sarl (Stéphanie Hoffman). I Care des Sources n’a pas brillé en compétition en Angleterre, où elle était entraînée par Jonjo O’Neill pour Stéphanie Hoffman. Frédérique Sauque avait acheté sa mère, Baraka du Berlais, à Arqana, lors de la vente d’élevage, pour 52.000 €. Baraka du Berlais est la mère de l’excellente Let’s Dance (Poliglote) qui, pour Willie Mullins et les couleurs Ricci, a gagné le Dawn Run Mares’ Novices’ Hurdle (Gr2) à Cheltenham, ainsi que le Golden Cygnet Novice Hurdle (Gr2) et le Willis Tower Watson EBF Mares Hurdle (Gr3, deux fois). Elle a aussi pris plusieurs places dans les Grs1 : Mares Novice Hurdle Championship Final, AES Champion 4yo Hurdle et Spring Juvenile Hurdle. Sous la troisième mère, on retrouve Gitane du Berlais (Balko), gagnante du Scilly Isles Novices’ Chase (Gr1) et, en France, du Prix Juigné (Gr3). Gitane du Berlais est une sœur de Tzigane du Berlais (Poliglote), gagnant du mythique Grand National de Pardubice (L).

Franny Woods continue son shopping

#655    KAP BOY (M1)        Kapgarde & Bumble, par Pistolet Bleu     62.000 €

            Acheteur : Abbeylands Farm

            Vendeur : Haras de l’Hôtellerie

            Éleveurs : Hervé & Jean-Louis Lair, Franck Champion

Actif mardi, où il a acheté 62.000 € le 2ans Laudamus (Doctor Dino), Franny Woods a signé le bon au même tarif pour le lot 655 mercredi. Kap Boy est un fils de Kapgarde et de Bumble (Pistolet Bleu), dont il est le dernier produit référencé. Le premier produit de Bumble est une certaine Santa Bamba (Saint des Saints), gagnante du Prix Jean Stern (Gr2) et du Prix Duc d’Anjou (Gr3), et mère de la championne De Bon Cœur ** (Vision d'État), gagnante de la Grande Course de Haies d’Auteuil, du Cambacérès, du Renaud du Vivier (Grs1), ainsi que du Amadou, du Léon Rambaud (Grs2) et de six Grs3. En résumé : treize victoires en seize courses, deux deuxièmes places et une chute où elle nous avait fait bien peur… Santa Bamba a aussi donné Gai Luron (Samum), troisième cette année du Prix Antoine de Palaminy (L). Bumble est aussi la deuxième mère de Saint Rajh (Saint des Saints), gagnant du Palaminy en 2017.

Franny Wood a dit : « Nous allons le ramener à la maison en Irlande, le laisser grandir et il repassera en vente à 3ans en Irlande. C’est un beau cheval, avec une belle robe et un beau pedigree. Nous avons déjà eu de la chance avec l’étalon, que j’aime beaucoup, et cet achat a du sens. Je ne pensais pas que je devrais monter aussi haut pour l’acheter mais c’est ainsi. »

Le neveu de Questarabad et Crystal Beach pour Alain Couétil

#650    N. (M1)          Martaline & Blue Beryl, par Saint des Saints       60.000 €

            Acheteur : S.C. Couétil Élevage

            Vendeur : Haras du Buff

            Éleveur : Scea Terres Noires

Alain Couétil l’a emporté à 60.000 € pour le lot 650, un fils de Martaline et de Blue Beryl (Saint des Saints) qui, en quatre sorties sur les obstacles, a toujours terminé dans les quatre premiers. C’est le troisième produit de la jument. Le premier, Honey Sexy (Martaline), est à l’entraînement chez Pavel Tuma après avoir été acheté 45.000 € yearling à la vente d’automne. Le deuxième, aussi par Martaline, a été acheté 80.000 € par Bertrand Le Métayer en 2019 à la vente d’automne Arqana. Blue Beryl est très bien née : c’est une sœur de Questarabad (Astarabad), gagnant de la Grande Course de Haies d’Auteuil, du Grand Prix d’Automne (Gr1, deux fois) et du Prix Renaud du Vivier (Gr1), ainsi que du colosse Crystal Beach (Network). Alain Couétil a dit : « J'aime beaucoup les AQPS et celui-ci a un profil remarquable. Je ne sais pas qui sera son propriétaire à terme. Pour l'instant, c'est Couétil élevage ! »

Le premier produit d’une sœur de Peace and Co pour Ron O’Leary

#757    N. (M1)          Saint des Saints & Peace Alexia, par Alex the Winner    60.000 €

            Acheteur : Ron O’Leary

            Vendeur : Haras de Cordelles

            Éleveur : Team Hogdala France

Ron O’Leary l’a emporté à 60.000 € pour le premier produit de Peace Alexia (Alex the Winner), par Saint des Saints. Il s’agit du premier produit de la jument qui, sous l’entraînement de Guillaume Macaire, a remporté deux courses en haies dont le Prix du Défilé à Auteuil. Peace Alexia a débuté sa carrière sous les couleurs de Jean-Pierre Dubois avant de passer sous les couleurs Munir/Souede en juin 2016. Probablement pas un hasard : elle est la sœur d’un autre représentant Munir/Souede, Peace and Co (Falco), gagnant en 2015 du JCB Triumph Hurdle (Gr1), la course pour les hurdlers de 4ans à Cheltenham. Peace Alexia est depuis passée sur le ring de la vente d’élevage Arqana dans le cadre de la dispersion Munir/Souede, en 2018, puis de nouveau l’année suivante. Il s’agit de la souche de Peaceburg (Sageburg), lauréate du Prix de Sandringham (Gr2) et du Prix d’Aumale (Gr3), et de Pistolet Bleu.

Un neveu d’Eminie pour Tom Whitehead

#681    Platoon (M1) No Risk at All & Enimie, par Astarabad  60.000 €

            Acheteur : Albendach Bloodstock

            Vendeur : Haras de la Vallée

            Éleveurs : Olivier Tricot, Méline & Louka Tricot-Legriffon

Le lot 681 a été acheté 60.000 € par Albendach Bloodstock. C’est la première fois que l’on retrouve ce nom dans la colonne des acheteurs Arqana, mais il y a derrière quelqu’un que l’on connaît bien du côté de Deauville, lors des breeze up : Tom Whitehead, l’homme de Powerstown Stud, avec Alexandra Whitehead. Mais l’Irlandais achète aussi parfois des chevaux d’obstacle. Par No Risk at All, ce yearling est le deuxième produit d’Eminie (Astarabad), gagnante d’une course en steeple à Maure-de-Bretagne au mois d’octobre de ses 4ans. Eminie est une sœur de Bathilde (Nickname), qui se plaisait à Enghien où elle s’est classée deuxième des Prix Hopper, Roger Saint et Roger de Minvielle (Ls). C’est la seule black type de la souche en remontant jusqu’à la cinquième mère.

La souche de Tatenen pour Mag O’Toole

#802    TOUQUET (M1)      Kapgarde & Tanaza, par Yeats     60.000 €

            Acheteur : Margaret O’Toole

            Vendeur : Haras de la Vallée

            Éleveurs : Olivier Tricot, Méline & Louka Tricot-Legriffon

Charlie Swan a signé le bon à 60.000 €, pour Mag O’Toole, pour le lot 802. Par Kapgarde, c’est le troisième produit de Tanaza (Yeats), jument restée inédite. Le premier, la 3ans Topaze Mystique (No Risk at All), a pris trois places sur les haies et le steeple en province. Tahaza est une sœur de Tatenen (Lost World), gagnant en France du Prix Finot (L) et du Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2). Ensuite exporté en Angleterre, il a rejoint les boxes de Paul Nicholls dans un premier temps, puis ceux de Richard Rowe. Il a été jugé digne de tenter sa chance dans le Grand National de Liverpool (Gr3), dans lequel son jockey n’a pas pu rester en selle, mais il a engrangé des titres outre-Manche : November Novices’ Chase (Gr2), et deuxième des Champion Finale Juvenile Hurdle (Gr1), du Durkan Novices’ Chase (Gr1) et troisième du Maghull Novices’ Chase (Gr1).