VENTE TATTERSALLS DECEMBER MARE

International / 30.11.2020

VENTE TATTERSALLS DECEMBER MARE

LE FAIT MARQUANT

Northern Farm flambe chez Juddmonte

À l’heure où nous écrivons ces lignes, la vente de lundi n’est pas terminée. Il faut compter environ 130.000 € pour s’offrir une femelle signée Juddmonte. C’est le prix moyen (108.971 Gns) enregistré par les 17 juments présentées (et vendues) lundi sur le ring de Tattersalls December Mare. Si l’une d’entre elles est partie pour 5.000 Gns, une autre a affiché le top price provisoire à 400.000 Gns (467.500 €). Il s’agit de Calming Efffect (War Front), inédite mais issue d’Emollient (Empire Maker), qui a gagné quatre Grs1. Pleine de Frankel (Galileo), elle a été adjugée à Northern Farm. Shingo Hashimoto, manager international de Katsumi Yoshida, a déclaré : « Elle est très correcte, pleine d’un grand étalon et facile à croiser avec les bons reproducteurs disponible au Japon. » Desirous (Kingman), une demi-sœur du top price, est gagnante de deux courses. Elle a un rating de 88 et a été achetée 220.000 Gns (257.000 €) par Faisal Mishref. Elle aussi est pleine de Frankel. Les femelles Juddmonte ont généré un total d’1,85 million Gns (2,16 M€). Godolphin, avec sa sélection de poulinières pleines, a vendu 29 lots pour 1,15 million (1,34 M€).  D’autres devaient encore passer d’ici la fin de la soirée sur le ring. Shadwell, de son côté, a vendu 18 femelles pour 426.000 Gns (497.700 €).

L’INDICATEUR CLÉ

Plus de 90 % de vendus

Sur le coup de 18 h 30, il reste encore 80 lots à passer sur le ring. Le taux de vendus était de 92 %, un chiffre incroyable. Il est vrai que les femelles présentées par les grandes opérations passent sans réserve. Mais il s’agit tout de même d’un record. Vingt et un lots ont atteint une somme à six chiffres. Et ce pour une quinzaine d’acheteurs différents. À titre de comparaison, en 2019, 45 lots avaient franchi ce cap. Pour autant, avec encore un quart des lots restants à passer, il faut rester prudent. La tendance globale est à la baisse : de l’ordre de 30 % pour le prix moyen et de 15 % de la médiane, ce qui est acceptable compte tenu du fait que l’offre était plus large que précédemment.

ET LA FRANCE ?

Almanzor, une vraie valeur ajoutée

La jeune poulinière Fireflight (Oasis Dream) était le top price de la session avant le passage des Juddmonte. Le courtier, (au féminin) Jill Lamb, a posé l’enchère gagnante à 330.000 Gns (385.350 €). Elle agissait pour Graham Smith-Bernal. Si sa page de catalogue est bonne, elle n’est malheureusement pas black type, s’étant classée quatrième à deux reprises au niveau Groupe. Mais elle avait un grand plus dans sa page : la saillie d’Almanzor (Wootton Bassett). Jill Lamb a déclaré: « Almanzor est un étalon parfait pour cette poulinière. J’ai beaucoup aimé ses yearlings. Ils sont très solides. Magnifiques. » Les deux autres poulinières ont trouvé preneurs à 100.000 et 70.000 Gns. Les Français ont également fait leur shopping. Dans la liste des acheteurs figurent MAB Agency, le haras du Lieu des Champs, Trotting Bloodstock et Haute Vallée.