VENTE TATTERSALLS MARE DÉCEMBRE : Godolphin, Juddmonte et Shadwell en tête d’affiche

International / 29.11.2020

VENTE TATTERSALLS MARE DÉCEMBRE : Godolphin, Juddmonte et Shadwell en tête d’affiche

Le catalogue de la vente de juments Tattersalls décembre dépasse pour la première fois depuis 2015 les 1.100 lots. Les grandes opérations d’élevage, notamment Godolphin, Juddmonte et Shadwell, présentent à elles seules 199 femelles sur les 1.108 (18 %) inscrites au catalogue. Le lot du cheikh Mohammed Al Maktoum a presque doublé par rapport à 2019 et le catalogue répertorie 87 pouliches et poulinières, mais après les absences enregistrées dimanche, l’offre sera de 76 lots. Lundi, lors de la première session, 30 juments pleines seront proposées, dont quatre de Too Darn Hot (Dubawi), et 23 pouliches. Mercredi, en troisième session, l’offre est de 23 pouliches.

Le fameux draft de Juddmonte est un moment fort. Le catalogue propose cette année 37 femelles. Dix-sept poulinières pleines sont au menu de la première session, et parmi elles, on en a repéré deux pleines de Frankel (Galileo), deux de Kingman (Invincible Spirit) et une d’Almanzor (Wootton Bassett). Les pouliches sont au nombre de vingt et passeront mercredi.

Shadwell propose 18 femelles lundi et 22 mercredi, avec une majorité (30) de pouliches.

L’année dernière, Juddmonte avait généré un chiffre d’affaires de 3,96 millions de Gns (4,62 M€) pour 36 vendues, Godolphin en avait aussi vendu 36 pour 1,6 million (1,86 M€) et Shadwell vingt pour 582.000 Gns (680.000 €).

Mardi c’est la grande session. La deuxième session, celle de mardi, est toujours la plus forte et l’année dernière, elle avait généré 60 % du C.A. de 57,79 millions (67,51 M€). Cette année il n’y a pas de lot potentiel à six millions de Guinées comme en 2017, quand Coolmore avait payé ce prix pour la championne du sprint Marsha (Acclamation) et que Godolphin était monté à 3,7 millions pour Zhukova (Fastnet Rock), gagnante de Gr1 et demi-sœur de Ghaiyyath (Dubawi). Les femelles de grande qualité sont bien là et pour ne citer qu’elle, il y a Beach Frolic (Nayef), la mère de Palace Pier (Kingman). On aura aussi deux dispersions, celle de Waddesdon Stud et de Floors Farming.

La France et ses étalons. La France sera présente avec le groupe proposé par European Sales Management, qui offre des femelles avec de belles origines et un palmarès solide, et deux pouliches sortant d’entraînement vendues par Eoghan O’Neill. Les poulinières pleines d’étalons qui ont officié en France sont au nombre de 24 et Siyouni (Pivotal) en compte à lui seul huit, alors qu’Almanzor en a quatre et son père Wootton Bassett (Iffraaj) trois.