The Entisar Stakes (L) : Pakistan Star ou Pakistan Stop ? Une nouvelle vie

Élevage / 02.12.2020

The Entisar Stakes (L) : Pakistan Star ou Pakistan Stop ? Une nouvelle vie

Meydan (AE), jeudi

Ce cheval est une star 2.0. Il y a quatre ans et demi, la vidéo de ses débuts a fait le tour du monde. Ce jour-là, il avait refait 12 longueurs en 400m. Et la séquence était devenue virale sur les réseaux sociaux. Pakistan Star (Shamardal) a été le Maradona des courses de Hongkong. Une étoile capable du meilleur comme du pire. Le sommet de sa carrière restera certainement ses deux succès dans la Queen Elizabeth II Cup et la Champions & Chater Cup (Grs1). C’est ainsi qu’il a été élu "cheval le plus populaire" par le public local, à la fin de la saison 2017-2018. Le pire, ce sont bien ses arrêts à répétition, et ses bêtises dans les jours sans. Il a changé deux fois d’entraîneur et huit jockeys sont montés sur son dos. Son propriétaire, Kerm Din, a finalement décidé de lui faire voir du pays. Jeudi, la deuxième carrière de Pakistan Star démarre à Meydan dans les The Entisar Stakes (L), sur 2.000m en dirt. Avec un nouvel entraîneur (Doug Watson) et un neuvième jockey, Pat Dobbs. Il sera opposé à huit rivaux dont le meilleur est l’ex Baffert né en Argentine For the Top (Equal Stripes), qui affiche 105 de rating. Pakistan Star, à la fin de sa carrière à Hongkong, était surnommé Pakistan Stop par les parieurs. Il est arrivé dans la cour de Doug Watson depuis décembre 2019. Son entraîneur a déclaré : « Il s’est bien adapté et, le matin, c’est un cheval amusant. Cette course nous permettra de mieux le situer. Il a bien travaillé sur le dirt, mais en course c’est autre chose. »