VENTE TATTERSALLS DECEMBER MARE

International / 01.12.2020

VENTE TATTERSALLS DECEMBER MARE

Newmarket (GB), mardi

LE FAIT MARQUANT 

Coolmore s’offre la mère de Palace Pier pour 2,2 millions

La formule pour vendre une poulinière à plus d’un million est très simple : il faut avant tout la bonne jument et, ensuite, il suffit de trouver des acheteurs prêts à se battre. C’est simple (sur le papier). Mardi à Newmarket, il a fallu attendre 19 h 30 pour dépasser ce chiffre mythique. Et de façon spectaculaire qui plus est. C’est à l’issue d’une longue bataille que M.V. Magnier a eu le dernier mot à 2,2 millions de Gns (2,57 M€) pour Beach Frolic (Nayef). Cette dernière est la mère du lauréat du Prix Jacques Le Marois et des St James Palace Stakes (Grs1) Palace Pier (Kingman). Les enchères venaient de la salle… et d’internet ! La poulinière prendra 11ans en janvier. Elle est pleine de Blue Point (Shamardal). Et elle appartenait à une association entre Highclere Stud et Floors Stud.

Sonaiyla, le prix de l’outcross. Moyglare Stud a déjà une jumenterie exceptionnelle. Mais ce haras irlandais a décidé d’ajouter un bijou supplémentaire à sa collection, avec la placée de Gr1 Sonaiyla (Dark Angel). Elle a atteint 900.000 Gns (1,05 M€). Fiona Craig a expliqué : « Nous cherchons de la vitesse et c’est la raison pour laquelle tout le monde était chaud sur cette pouliche. Il est difficile d’élever des chevaux vites. Et celle-ci est facile à croiser car elle peut aller à tous les étalons du top 15, en dehors de son père, Dark Angel (Acclamation), car son pedigree est un outcross complet. »

L’INDICATEUR CLÉ

La barre de 100.000 Gns est franchie… mais le marché baisse

Lundi, la vente a été très dure pour nombre de vendeurs. La première session s’était achevée avec un chiffre d’affaires de 12,92 millions (15,12 M€). C’est-à-dire 22 % de moins qu’en 2019. Alors que le prix moyen avait chuté de 31 % à 50.585 Gns (59.200 €).

Mardi, le marché a encore une fois affiché une baisse (la vente n’est pas terminée à l’heure où nous écrivons ces lignes). La deuxième session a démarré assez calmement. Le prix moyen a stagné longuement en dessous de la barre des 100.000 Gns, ce qui n’était pas arrivé depuis 2009, en pleine crise donc. L’arrivée sur le ring des lots présentés par les Français d’European Sales Management (l’association du haras des Capucines et du haras d’Étreham) a propulsé cet indicateur dans la zone des six chiffres. Sept femelles ont trouvé preneurs pour un chiffre d’affaires de 2,04 millions (2,38 M€).

Baroda Stud a déboursé 520.000 Gns (609.000 €) pour Lady in Lights (Dansili), une demi-sœur de Magna Grecia (Invincible Spirit) et de St Mark’s Basilica (Siyouni), pleine de No Nay Never (Scat Daddy). L’année dernière, elle avait atteint 250.000 Gns. Deux lots de la consignation ont été achetés par des Français. L’écurie des Monceaux est montée à 340.000 Gns pour la placée black type Palmyre (Dansili), pleine de Kingman (Invincible Spirit). Alors que Trotting Bloodstock s’est offert Lady Katanga (Poet’s Voice), qui appartient à la souche de l’étalon révélation Mehmas (Acclamation) – pleine d’Almanzor (Wootton Bassett) – pour 52.000 Gns (60.900 €).

ET LA FRANCE

Étreham et Trois Chapelles misent fort

Le haras d’Étreham a posé l’enchère gagnante à 500.000 Gns (585.000 €) pour la pouliche de 2ans Silver Horn (Golden Horn). Son nom ne vous dira pas grand-chose : elle a couru deux fois pour une troisième place. Mais il s’agit d’une demi-sœur du gagnant de Gr1 Nathaniel (Galileo) et de la lauréate classique Great Heavens (Galileo). C’est-à-dire le top de la sélection de Waddesdon Stud, un haras qui vendait toutes ses pouliches. Le haras des Trois Chapelles a misé fort, à 425.000 Gns (498.000 €), sur Vivianite (Teofilo), une placée black type, pleine de Siyouni (Pivotal).

LE SOUVENIR

Une dispersion pas comme les autres

Les ventes de dispersion sont toujours un moment triste. Celle de Floors Stud, le haras du regretté duc de Roxburghe, s’est révélée moins déprimante que prévue. Sa veuve et deux de ses fils ont en effet décidé de continuer sur une base plus réduite. Les sept poulinières mises en vente ont affiché un chiffre d’affaires de 1,3 million (1,52 M€) avec un top price à 425.000 Gns pour Anthony Stroud. À ce tarif, il a signé le bon pour la "FR" Deep Inside (Redoute’s Choice), pleine de Lope de Vega (Shamardal). George Innes-Ker, un des fils du duc de Roxborghe a déclaré : « C’est triste pour nous et enthousiasmant pour les acheteurs. Nous allons garder cinq poulinières dans le but de conserver l’héritage de notre championne Attraction (Efisio) qui est pleine de Kingman (Invincible Spirit). Heureusement, une pouliche va voir le jour. Nous avons deux de ses filles, Cushion (Galileo) et Motion (Invincible Spirit), sa demi-sœur Titivation (Montjeu) et Blinking (Marju), une propre sœur du champion Viva Pataca, qui est aveugle à 95 % et était très aimée par Papa. »