Dalakhani est mort

Courses / 15.01.2021

Dalakhani est mort

C’est avec beaucoup de tristesse que les Aga Khan Studs annoncent la disparition de l’étalon Dalakhani (Darshaan), à l’âge de 21ans. Il était arrivé en 2016 au haras de Bonneval, après 12 saisons de monte à Gilltown Stud, en Irlande. Le cheval a pris sa retraite de reproducteur en 2016. 

En piste. Dalakhani a marqué les débuts des années 2000 et de la carrière de Christophe Soumillon, alors âgé de 22 ans. Sous l’entraînement d’Alain de Royer Dupré, il a remporté sept des huit courses qu’il a disputées au cours de sa carrière, n’étant battu que par son compagnon de couleurs Alamshar (Key of Luck) dans l’Irish Derby (Gr1). A 2ans, il s’est imposé dans le Critérium International (Gr1). Meilleur 3ans de sa génération en Europe, Dalakhani a remporté quatre Grs1, dont le Prix du Jockey Club et le Prix de l’Arc de Triomphe. Son propriétaire et éleveur, Son Altesse l’Aga Khan avait déclaré après sa dernière victoire à Longchamp : « Il a une concentration de talents rares. Il doit être exceptionnel compte tenu du fait qu’il a été champion à 2 et à 3ans, sur toutes les distances et sur tous les terrains, et il a une si belle action. »

Au haras. Dalakhani est le père de 92 black-types, dont 10 vainqueurs de Gr1 :

Chinese White (Pretty Polly Stakes, Gr1)

Conduit (King George VI & Queen Elizabeth Stakes & St Leger Stakes, Breeders' Cup Turf, deux fois, Grs1)

Defoe (Coronation Cup, Gr1)

Duncan (Irish St Leger, Gr1)

Integral (Kingdom of Bahrain Sun Chariot Stakes, Gr1)

Moonstone (Irish Oaks, Gr1).

Reliable Man (Prix du Jockey Club & Queen Elizabeth Stakes, Grs1), lui-même père de trois gagnants de Gr1.

Second Step (Grosser Preis von Berlin, Gr1)

Seismos (Grosser Preis von Bayern, Gr1)

Shakeel (Juddmonte Grand Prix de Paris, Gr1)

Dalakhani a débuté sa carrière à 45.000 € en 2004 et il l’a terminé à 15.000 €. Son taux de black types par partants est de 14,8 % dans l’Hémisphère Nord à la fin de la saison 2020. Il était l’un des derniers pères de gagnants de Gr1 indemnes du sang de Northern Dancer, mais également l’un des derniers sires de la lignée mâle de Mill Reef (Never Bend). Dalakhani se distingue aussi comme père de mères avec le champion Pinatubo (Prix Jean Prat, National Stakes & Dewhurst Stakes, Grs1) ou encore Tower Of London (Sprinters Stakes, Gr1, Nakayama).

Une grande lignée maternelle. Dalakhani représente l’une des plus prestigieuses familles des Aga Khan Studs. Sa mère, la grande Daltawa (Miswaki), a également donné naissance à Daylami, lauréat de sept Grs1 (Poule d'Essai des Poulains, King George VI and Queen Elizabeth Diamond Stakes, Eclipse Stakes, Coronation Cup, Irish Champion Stakes, Breeders' Cup Turf & Man O'War Stakes). Daltawa est par ailleurs la mère de la gagnante du Dubai Sheema Classic (Gr1) Dolniya (Azamour) et à la grand-mère de la lauréate du Prix de l’Opéra Dalkala (Giant’s Causeway). La lignée maternelle de Dalakhani – ainsi que celle de son père Darshaan – sont issues de l’élevage Boussac, racheté par les Aga Khan Studs en 1978.