Festival de H.H. The Amir Sword : un fort contingent international

International / 25.01.2021

Festival de H.H. The Amir Sword : un fort contingent international

Doha organise son grand festival de H.H. The Amir Sword les 18, 19 et 20 février prochains. Des courses internationales – sur invitation – qui ont toujours réussi aux français, et cette année, 23 chevaux tricolores ont été engagés. En tout, le festival peut revendiquer 75 engagements internationaux.

Désormais un habitué de l’hippodrome d’Al Rayyan, Jérôme Reynier y sellera pour la troisième fois Royal Julius (Royal Applause). Le 8ans participera au H.H. The Amir Trophy (Gr1 local), sur 2.400m. Il avait conclu deuxième de cette course en 2019, et cinquième l’an dernier. Son entraîneur nous a dit : « C’est sans doute la dernière année de compétition du cheval et nous essayons d’aller là où il a déjà bien réussi. L’an dernier, il avait un trop bon numéro de corde, ce qui nous a contraints à le monter de manière offensive, alors que sur 2.400m, il préfère attendre un peu. Il n’a pas couru depuis sa tentative à Hongkong, mais il court bien frais et il lui fallait de toute façon un peu de temps pour se remettre d’un tel voyage. Il va travailler le 3 février à Cagnes. »

Édouard Monfort pourrait découvrir Doha avec Wonder Boy (Sepoy), engagé dans l’Irish Thoroughbred Marketing Cup (Gr2 local), sur 1.600m. Le jeune entraîneur nous a dit : « Pour moi, Wonder Boy a vraiment le profil pour courir à Doha. Il va disputer le Prix Adolphe Rossio le lundi 1er février à Cagnes. En fonction de ce qu’il y montrera, soit il disputera le Prix Saônois (L), soit le Gr2 au Qatar. Il a fait impression la semaine dernière à Cagnes et a montré tout le bien que je pense de lui. Je l’ai toujours beaucoup estimé. Il était un peu délicat à monter au début et ce n’est plus le cas désormais puisqu’il a pris beaucoup de maturité en disputant les Quintés. Je pense que 2021 va être l’année de ce vrai bon cheval. »

Frédéric Rossi pourrait envoyer We Go (No Nay Never), selon sa performance dans le Prix de la Crau mardi, et Kenway (Galiway), selon son état de forme plus près de l’événement.

Lady Princess à l’assaut des meilleurs "vieux". Comme habituellement, Thomas Fourcy sera bien représenté dans les courses pour pur-sang arabes. Il a cinq chevaux engagés dans H.H. The Amir Sword (Gr1 PA), dans lequel Lady Princess (General) va affronter pour la première fois les meilleurs chevaux d’âge. « L’heure est venue pour elle d’affronter des chevaux comme Tayf (Amer) et Ebraz (Amer) ! C’est une petite championne, capable de performances peu ordinaires. Le samedi de l’Arc, elle semblait complètement battue pour entrer dans la ligne droite et elle était venue gagner au prix d’un sprint impressionnant. Certes, c’était face aux femelles mais la manière était là. Ebraz n’est peut-être plus aussi dominateur qu’auparavant. Quant à Tayf, il lui faut un parcours sur-mesure sur 2.400m. On a le droit d’y aller avec des ambitions. A priori, je devrais aussi courir Melabi (Dahess) et Kair Al Cham (Dahess), sauf si ce dernier est invité en Arabie Saoudite. Ce sont deux chevaux que nous avons respectés pour les faire vieillir. Ils devraient apprécier la distance. J’aurais aussi trois partants dans la course réservée aux chevaux n’appartenant pas à des cheikhs : Hadi de Carrère (Nieshan), Munir du Soleil (Munjiz) et HM Jalfane (Dahess). De ce que j’ai vu, l’opposition devrait être tout à fait dans leurs cordes. »