Jessica Marcialis, le défi saoudien

Courses / 19.01.2021

Jessica Marcialis, le défi saoudien

Jessica Marcialis s’envolera pour l’Arabie Saoudite au mois de février. Le 19 février, soit la veille de la réunion de la Saudi Cup, l’hippodrome de Riyad organise son challenge des jockeys. Quatorze pilotes internationaux vont participer : sept hommes, sept femmes. Les cinq premiers noms sont connus et, au côté de celui de la légende Jorge Ricardo, on retrouve le nom de Jessica Marcialis ! Elle nous a dit : « On m’avait dit qu'en principe, j'avais été sélectionnée, mais j’attendais la confirmation qui est tombée hier. Je suis super contente ! J’avais déjà participé à un challenge de jockeys, ou plutôt celui des femmes jockeys qui est organisé en Espagne. Sans dénigrer ce dernier, celui d’Arabie Saoudite est impressionnant : l’an dernier, il y avait une légende comme Mike Smith et, cette année, ils ont annoncé Jorge Ricardo. Je me retrouve au milieu d’une grande histoire ! Peut-être certaines personnes vont-elles penser que je n’y ai pas ma place, mais j’ai été la première femme jockey à gagner un Gr1 en France l’an passé. C’est un challenge magnifique et tout cela, c’est grâce à Tiger Tanaka (Clodovil) et à toute l’équipe ! J’ai déjà eu la chance de monter dans beaucoup de pays grâce à la Fegentri. Le challenge international des jockeys d’Arabie Saoudite est une nouvelle expérience et j’y vais avec un bon état d’esprit : pas de pression particulière mais l’envie de donner le meilleur de moi-même, du début à la fin ! »

Jessica, mais pas Charley. « Je n’enverrai pas de cheval à Riyad mais j’enverrai ma femme ! », nous a dit en plaisantant Charley Rossi. Le jeune entraîneur avait plusieurs chevaux engagés dans la réunion de la Saudi Cup mais il ne devrait finalement pas faire le déplacement. Il nous a dit : « J’aurais aimé y aller avec Le Bronn (Rio de la Plata) mais il n’est pas invité. Tiger Tanaka et Mubtasim (Arcano) le sont mais ils vont rester en France et moi aussi, pour préparer la rentrée. »

Tiger Tanaka dans la Camargo. Charley Rossi nous a donné des nouvelles de Tiger Tanaka, la lauréate du Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1) : « Tiger Tanaka devrait effectuer sa rentrée de bonne heure, dans le Prix La Camargo (L), avant d’aller directement sur la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). J’ai choisi la Camargo plutôt qu’une course comme le Prix de la Grotte (Gr3) car je dois prendre en compte les voyages ! La pouliche n’est pas un gros modèle et ce serait beaucoup demander que de faire tout en trois semaines : le but n’est pas d’arriver défraîchie sur la Poule. Tiger Tanaka va très bien et a très beau poil. Elle est restée tout l’hiver à l’écurie, avec sa chèvre Tata qui, elle, a beaucoup grossi et aurait besoin de faire un peu de fond (rires) ! Tiger Tanaka n’a pas beaucoup grandi, mais elle s’est épaissie, en pouliche de vitesse. Je pense donc la garder sur le mile et faire l’impasse sur le Prix de Diane (Gr1), même si c’est une course qui fait rêver son propriétaire. Il est certain que si elle montre dans la Poule d’Essai que c’est le bout du monde, elle fera l’impasse sur le Diane. Nous verrons après ParisLongchamp, mais j’aimerais bien suivre la route du Prix Rothschild puis du Jacques Le Marois (Grs1) qui est une course qui me fait rêver : il y a toujours du monde, avec les meilleurs milers qui s’y donnent rendez-vous. »

Charley Rossi nous a aussi commenté la performance de Moderator (Rio de la Plata), cinquième mardi matin du Prix Albert Taton (Classe 2) : « Il n’était qu’à 60 %... C’est un modèle très imposant, il avait besoin de cela. De plus, il n’est pas évident de travailler les chevaux ces dernières semaines : il fait - 7 degrés le matin, les pistes sont du béton et elles deviennent très profondes ensuite. Avec Boulevard (Galileo) et lui, je vais suivre la route du Défi du Galop. Le Bronn et Mubtasim auront des programmes de vitesse mais rien n’est défini. L’année est longue ! »