L’élégance du prince Khalid Abdullah

International / 14.01.2021

L’élégance du prince Khalid Abdullah

L’élégance du prince Khalid Abdullah

Par Philippe Krief

« L’histoire remonte à 1986, lors mon premier achat en tant que propriétaire. Il s’agissait d’un cheval d’âge appartenant au prince Khalid Abdullah. Il m’avait tapé dans l’œil après avoir battu dans une course parisienne une jument estimée de mon père, Fernand Krief.

J’avais cassé ma tirelire pour l’acquérir (en association avec des amis), car son prix était conséquent pour le jeune propriétaire que j’étais alors. Ce cheval avait peu couru, en raison d’une fragilité certaine. Je prenais donc un risque, mais je l’assumais. Malheureusement, dès son premier galop chez son nouvel entraîneur, le cheval s’est fracturé le boulet et a dû être immédiatement euthanasié. Vous imaginez aisément ma peine et mon désarroi. Magnanime, charitable, le prince Abdullah m’a aussitôt offert un autre cheval pour compenser cette perte (pour une modeste somme supplémentaire), un jeune 3ans n’ayant couru qu’une seule fois et qui, par la suite, devait réaliser pour mon compte une carrière très honorable, remportant plusieurs courses parisiennes et prenant des places dans des "tiercés". De nombreux autres chevaux ont par la suite défendu mes couleurs.

Peut-être que sans le geste élégant de cet homme généreux, ma première expérience, fâcheuse, serait restée sans lendemain. »