Les nouveaux étalons : Jimmy Two Times sur les traces de Kendargent

Élevage / 11.01.2021

Les nouveaux étalons : Jimmy Two Times sur les traces de Kendargent

Par Alice Baudrelle

Après deux saisons de monte en Allemagne, Jimmy Two Times (Kendargent) va débuter en France en 2021, au haras de Montaigu. Il a tout pour marcher sur les traces de son illustre père, dont il est le meilleur mâle selon les ratings.

Sybille Gibson, du haras de Montaigu, nous a expliqué : « Jimmy Two Times est un joli cheval d’1,60m, bien fait, avec de beaux points de force. C’était un compétiteur précoce et talentueux. Les éleveurs peuvent visionner, sur le site du haras de Montaigu, ses victoires dans un style impressionnant des Prix du Muguet (Gr2), Edmond Blanc et de la Porte Maillot (Gr3), notamment. Son mentor, André Fabre, a dit de lui : "Jimmy Two Times est plein de qualités. Précoce, régulier, doté d’un changement de vitesse, il devrait faire un bon étalon et récompenser les éleveurs qui lui feront confiance." Jimmy Two Times a été très bien accueilli par les éleveurs qui sont venus le voir à Clairefontaine, lors des ventes de décembre. Le cheval est en cours de syndication, et les premiers porteurs de parts vont le soutenir en lui envoyant des juments. Le haras de Montaigu va bien sûr le soutenir aussi, en lui envoyant plusieurs de ses juments. Les éleveurs cherchant précocité et vitesse pour leurs juments devraient être séduits par Jimmy Two Times, qui est proposé au tarif très attractif de 4.000 H.T. P.V. Jimmy Two Times permettra aussi aux éleveurs d’avoir accès à la formidable lignée mâle Kenmare - Kendor - Kendargent. Il est le fruit du croisement entre Kendargent et Anabaa, gage de précocité et de vitesse. Kendargent, fils du grand Kendor, semble perpétuer l’une des grandes lignées mâles grâce à Goken, tête de liste des étalons de première production en France (source Weatherbys au 27/11/20) et deuxième en Europe. Jimmy Two Times a très bon caractère, il est très calme. Son avenir est tout tracé au haras. Ses premiers poulains produits en Allemagne sont désormais yearlings. Ils ont de l’os, de la taille et sont solides, et ceux que nous avons vus sont corrects d’aplombs et bien plantés. Jimmy Two Times a sailli plus de 80 juments pour ses deux premières années de monte en Allemagne, ce qui reste un chiffre tout à fait correct dans le contexte allemand actuel. Pour information, le haras de Montaigu ouvre ses portes quotidiennement sur rendez-vous à tout éleveur qui souhaite venir voir les étalons. »

Précocité, vitesse et longévité à la fois. Acheté 85.000 € aux ventes de yearlings d’octobre, Jimmy Two Times a montré d’emblée sa qualité à 2ans. Gagnant lors de ses deux premières sorties, il a conclu l’année par une deuxième place dans le Prix Zeddaan (L). À 3ans, le beau gris a échoué d’une tête pour sa rentrée, dans le Prix Sigy (Gr3), avant de remporter successivement les Prix Marchand d’Or (L) et de la Porte Maillot (Gr3). Il a ensuite très bien tenu sa partie dans le Prix Maurice de Gheest (Gr1), terminant troisième à une encolure du deuxième, Donjuan Triumphant (Dream Ahead), et a conclu l’année par une quatrième place dans le Prix de la Forêt (Gr1).

À 4ans, Jimmy Two Times a effectué une rentrée victorieuse dans le Prix Edmond Blanc (Gr3), laissant à trois longueurs et demie le double placé classique Dicton (Lawman). Après ce succès acquis en un temps record – 1’37’’78 –, il a été vendu par le haras de Saint-Pair à Godolphin. Un mois plus tard, il a confirmé dans le Prix du Muguet (Gr2).

À 5ans, le cheval a montré qu’il était toujours compétitif à bon niveau en terminant sur le podium des Prix du Muguet (Gr2), Edmond Blanc, Messidor et de la Porte Maillot (Grs3). Il a achevé sa carrière avec 6 victoires – dont 4 au niveau black type – et 10 places, en 19 sorties. Lauréat sur des distances allant de 1.000m à 1.600m, Jimmy Two Times a performé en bon terrain comme en terrain lourd. De 1994 à 2018, soit 25 années, on remarque que les meilleurs étalons français – ceux qui sont montés au moins trois fois sur le podium – ont des points communs avec Jimmy Two Times. De la vitesse dans 10 cas sur 12 : huit ont réalisé leur performance de référence sur 1.600m ou moins. De l’aptitude au terrain souple aussi, dans 11 cas sur 12. Une certaine précocité : 11 sur 12 ont gagné à 2ans, et 8 sur 12 étaient black types à cet âge. Autant de qualités que Jimmy Two Times a montrées en compétition.

Kendargent, un père et père de pères reconnu. Le père de Jimmy Two Times, Kendargent, n’a plus rien à prouver. L’étalon du haras de Colleville est entré dans l’histoire en 2019 en devenant le premier sire à franchir le cap des 100 victoires en France en un an, avec 114 succès. André Fabre, qui entraînait Jimmy Two Times, utilise d’ailleurs Kendargent tous les ans pour ses juments. Jimmy Two Times est le deuxième fils de Kendargent à entrer au haras en France après Goken, qui a terminé tête de liste des étalons de première génération sur notre sol en 2020. Ce dernier a sorti trois black types parmi ses 2ans l’année dernière, dont la gagnante du Prix du Bois (Gr3) Livachope, et le lauréat du Prix La Rochette (Gr3) Go Athletico. Kendargent est aussi le père de père de Sealiway ** (Galiway), impressionnant lauréat du Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1).

La mère de Jimmy Two Times, Steel Woman (Anabaa), a gagné une course B à 2ans, sur le mile de Saint-Cloud. La deuxième mère, Saperlipoupette (Highest Honor), a remporté le Deutscher Herold-Preis (Gr3) sur 2.200m et a conclu troisième du Premio Lydia Tesio (Gr2). C’est une sœur du précoce Barouf (Kenmare), lauréat de ses deux premières courses au printemps de ses 2ans et troisième l’année suivante à ParisLongchamp du Prix de Saint-Roman (Gr3).

Le pedigree de Jimmy Two Times rassemble les quatre grands étalons français : Anabaa, Highest Honor, Linamix et Kendor, lequel faisait la monte au haras de Montaigu. Son origine sort des sentiers battus : il est en effet indemne des sangs de Danehill, Sadler’s Wells, Nureyev, Acclamation, Storm Cat …

JIMMY TWO TIMES

Kendargent & Steel Woman, par Anabaa

Prix du Muguet (Gr2)

Prix de la Porte Maillot (Gr3)

Prix Edmond Blanc (Gr3)

3e Prix Maurice de Gheest (Gr1)

Stationné au haras de Montaigu (61)

4.000 € H.T. (P.V.)

 

 

 

Kenmare

 

 

Kendor

 

 

 

 

Belle Mécène

 

Kendargent

 

 

 

 

 

Linamix

 

 

Pax Bella

 

 

 

 

Palavera

JIMMY TWO TIMES (M8)

 

 

 

 

 

 

Danzig

 

 

Anabaa

 

 

 

 

Balbonella

 

Steel Woman

 

 

 

 

 

Highest Honor

 

 

Saperlipoupette

 

 

 

 

Emmanuelle