Pegasus World Cup (Gr1) : Knicks Go par K.O.

International / 24.01.2021

Pegasus World Cup (Gr1) : Knicks Go par K.O.

Gulfstream Park (US), samedi

La Pegasus World Cup (G1) n’est plus la méga-course qu’elle était. La plupart des meilleurs américains sur 1.600 à 2.000m sont dans déjà partis au haras, ne jouant plus les prolongations pour la course qui propose 1.740.000 $ au gagnant. C’est le cas d’Authentic, Tiz the Law, Improbable, Maximum Security

Mais Knicks Go (Paynter) n’y peut rien et a battu ce qu’il avait à battre samedi. Et il l’a fait en costaud. Le pensionnaire de Brad Cox n’est pas n’importe qui : il a notamment remporté le Breeders’ Cup Dirt Mile 2020 (Gr1) en un temps record et reste sur quatre succès consécutifs. Knick Go a vite pris les commandes de l’épreuve et a réalisé des fractions canons : 22’’90 pour les premiers 400m, et il a passé les 1.200m en 1’09’’91. Malgré cela, il ne s’est pas effondré dans la ligne droite, au contraire. Il a poursuivi son effort pour s’imposer de deux longueurs trois quarts devant Jesus’ Team (Tapiture), lequel a gardé une encolure sur Independance Hall (Constitution) et Flavien Prat. Knicks Go s’impose comme dans la Breeders’ Cup : devant et méchant. Et comme dans la Breeders’ Cup, Jesus’ Team se classe deuxième.

Pour la Corée ! Knicks Go est entraîné par Brad Cox et remporte son troisième Gr1. Excellent 2ans, il a peu couru à 3ans et est revenu à son meilleur niveau pour l’automne 2019. L’entraîneur a commenté : « Il possède l’une des meilleures valeurs du pays désormais. C’est un excellent cheval. On se lève tous les jours pour cela. Je suis très fier de mon cheval et de mon équipe et je remercie Korea Racing Authority de m’avoir donné l’opportunité de l’entraîner. J’étais confiant pendant la course. Joel Rosario l’avait bien sous contrôle. Il a eu un peu de pression avec le cheval à son extérieur, mais il avait repris de la fraîcheur depuis la Breeders’ Cup et j’avais confiance en sa capacité à aller au bout. C’est une course prestigieuse. Je sais qu’elle n’est pas là depuis longtemps mais regardez les lauréats précédents : il y a des champions du monde, comme Arrogate ou Gun Runner. Ce n’étaient pas que des chevaux américains, ils ont couru à l’international, donc c’est une grande course. » C’est vrai, mais c’était aussi une autre Pegasus…

Knicks Go est un représentant de Korea Racing Authority et a donc mis à l’honneur la Corée du Sud. L’équivalent coréen de France Galop s’occupe aussi de l’élevage et de l’achat d’étalon dans le pays. Pour l’anecdote, il y a une certaine ironie sur cette situation : Gulfstream Park appartient au groupe Stronach, lequel a officiellement soutenu, en décembre 2020, la demande de la Peta d’interdire la vente et l’exportation de pur-sang vers la Corée du Sud si le pays ne s’engageait pas davantage sur la reconversion et la retraite des chevaux. Chacun se fera une opinion sur cette demande, qui a été formulée suite à plusieurs scandales autour des conditions d’abattage des chevaux – de course notamment – dans le pays.

Acheté 87.000 $. Knicks Go est un fils de Paynter (Awesome Again), dont il est pour le moment le seul gagnant au niveau Gr1. L’étalon fait la monte à 7.500 $ chez WinStar Farm.

Knicks Go est passé deux fois sur le ring de Keeneland : foal, il a été acheté 40.000 $ par Northface Bloodstock et, yearling, la Korea Racing Authority a dépensé 87.000 $ pour l’obtenir. Sa mère, Kosmo’s Buddy (Outflanker), a gagné cinq courses dont le Maryland Million Turf Sprint (L). Elle a une yearling par Justify et doit pouliner de Ghostzapper cette année.