Peter Marsh Handicap Chase (Gr2) : Royale Pagaille totalement déclassé

International / 23.01.2021

Peter Marsh Handicap Chase (Gr2) : Royale Pagaille totalement déclassé

Haydock (GB), samedi

L’ex-pensionnaire de François Nicolle Royale Pagaille (Blue Brésil) s’est offert le premier Groupe de sa carrière dans le Peter Marsh Handicap Chase (Gr2). Il est désormais invaincu en trois sorties cette saison et, vu la facilité avec laquelle il a brillé ce samedi, il peut oublier les handicaps. D’ailleurs, le protégé de Venetia Williams a vu sa cote pour la Cheltenham Gold Cup (Gr1) passer de 25/1 à 12/1. Royale Pagaille a eu un parcours en accordéon. D’abord dans la seconde moitié du peloton, il s’est rapproché en troisième position au premier passage en face avant de glisser à nouveau vers l’arrière. Constamment en dehors, il a parfaitement sauté. Au dernier passage en face, ses rivaux cherchaient déjà un second souffle et Royale Pagaille a pris l’avantage sans faire d’efforts. Son jockey, Tom Scudamore, a patienté longuement avant de le laisser aller pour franchir l’avant-dernier fence. Dans la phase finale, il n’a fait que prendre du champ et il s’est imposé avec seize longueurs d’avance sur Potters Legend (Midnight Legend), sans être sollicité. Pour rappel, Royale Pagaille avait défendu les couleurs de la famille Papot en début de carrière. Après une deuxième place dans le Prix Triquerville (L), il avait été vendu 70.000 € à Guy Petit lors de la vente d’automne Arqana. Jockey de Royale Pagaille, Tom Scudamore a dit : « Il a été très impressionnant. Sa performance m’a donné des frissons ! Il a tellement bien sauté que je suis arrivé en tête plus tôt que prévu. » Royale Pagaille a de nombreuses options sur la table pour le Festival, notamment toutes les bonnes épreuves de novices en steeple. Il faudra voir maintenant ce que souhaite faire son propriétaire, Rich Ricci, qui a d’autres novices en stock. Car, oui, Royale Pagaille appartient à Ricci, mais il n’est pas entraîné par Willie Mullins. En effet, il l’a envoyé en Angleterre, fait rarissime, chez Venetia Williams.

Le frère de Royal Astarania. Élevé par Philippe Macé, Royale Pagaille est un fils de Blue Brésil (Smadoun), étalon à Glenview Stud en Irlande, et de Royale Cazoumaille (Villez), deuxième du Prix Juigné (Gr3), quatrième du Grand Prix d’Automne (Gr1) et mère de Royal Astarania (Astarabad), gagnant du Prix Murat (Gr2). Les deux derniers produits répertoriés de Royale Cazoumaille sont Royale Margaux (Doctor Dino), une 3ans entraînée par Jérôme Larrigade, et un yearling, Royal Saga (Chœur du Nord).

La deuxième mère, Atreide (Son of Silver), a gagné le Prix Sagan et elle avait montré suffisamment de précocité pour s’imposer dès ses débuts sur les haies en avril de ses 3ans à Enghien. Atreide a produit également Inoxe Royale (Villez), gagnante du Prix Hopper (Listed à l’époque). Il s’agit d’une souche de Gilbert Gallot comme l’affixe "Royal" le démontre.