Prix d’Abère (Maiden) : Waipa s’affirme

Courses / 17.01.2021

Prix d’Abère (Maiden) : Waipa s’affirme

Pau, dimanche

Remarqué par sa bonne fin de course lors de ses débuts en compétition, Waipa (Style Vendôme) a confirmé cette impression. Sagement monté par Valentin Séguy, le pensionnaire de François Rohaut a ainsi mis à l’honneur l’élevage du Sarai qui en est aussi copropriétaire avec BS Racing Sarl, Meridian International Sarl et le regretté Jean-Luc Laval.

Sans forcer son talent. Waipa a été le plus prompt à sortir des stalles de départ, au contraire du favori, Allset (Anodin) et de Vainqueur Jaguen (Sinndar). Tandis que Waipa a pu attendre non loin de l’animateur, le débutant Lawboy (Most Improved), et Habibi (Power), Allset a été contraint de se rapprocher en troisième épaisseur dans la ligne d’en face. Un peu appuyé pour pouvoir suivre l’accélération à l’entrée du dernier tournant, Waipa a perdu un peu de terrain à ce moment-là, tout en se ressaisissant parfaitement dans la phase finale. Bien cadencé et doté d’une grande action, Waipa a ainsi refait mètre après mètre sur le fuyard, Lawboy, qu’il est allé cueillir dans les derniers 200m, avec style et sans forcer son talent. À une longueur et demie, Lawboy débute de manière prometteuse, puisqu’il devance le troisième, Habibi, de cinq longueurs.

En hommage à Jean-Luc Laval. Son entraîneur, François Rohaut, nous a déclarés après le succès de Waipa : « Il s'est montré un peu timide encore en face. Quand Julien Augé est venu à son extérieur, il s'est repris un peu, comme le cheval immature qu'il est. Il est un peu craintif. Mais c’est bien ce qu'il a fait dans la ligne droite. Il a bien prolongé son effort et montre qu'il sera certainement mieux sur plus long. C'est un joli poulain, qui a encore une belle marge de progression. Il va monter les échelons tranquillement. Nous sommes ravis et nous pensons beaucoup à Jean-Luc Laval, qui nous a quittés récemment et qui avait une part du poulain. »

Le frère utérin de Shadan. Élevé par l’élevage du Sarai, Waipa est un fils de Style Vendôme (Anabaa) qui fait la monte au haras du Grand Courgeon. Waipa avait été présenté aux ventes de yearlings Arqana d’octobre par le haras de Saint-Vincent et avait été acheté 40.000 € par Meridian International Sarl. Sa mère, Alatasarai (Giant’s Causeway), s’était imposé une fois, sur 2.100m P.S.F. à Pornichet, en onze sorties, atteignant 34,5 comme valeur handicap maximale. Son premier produit, Welsche (Wootton Bassett), avait obtenu une cinquième place comme meilleur classement en quatre sorties. Son deuxième produit, Shadan (Orpen), avait gagné deux courses à 3ans, sur 1.800m et 2.100m, dont le Prix Caravelle (L) puis elle avait été exportée aux États-Unis. Son troisième produit, Tamahere (Wootton Bassett), avait gagné sur 1.600m à 2ans et à 3ans quand elle avait enlevé le Prix La Sorellina (L). Elle aussi a été ensuite exportée aux États-Unis, où elle a enlevé les Sand Point Stakes (Gr2), à Belmont Park. Alatasarai a eu une femelle par Reliable Man, en 2019, et a une yearling par Almanzor (Wootton Bassett).

La deuxième mère, May (Montjeu), n’a pas couru mais a donné naissance à Miss Lily (Phoenix Tower) qui compte trois victoires à 2ans et 3ans, en Inde.

Sous la troisième mère, Wanton (Kris), nous trouvons Classic Park (Robellino), lauréate des Airlie Coolmore Irish 1.000 Guineas (Gr1), ainsi que Rumpipumpy (Shirley Heights) lauréate du Diana Handicap (Gr2) à Saratoga.

 

 

 

Danzig

 

 

Anabaa

 

 

 

 

Balbonella

 

Style Vendôme

 

 

 

 

 

Dr Fong

 

 

Place Vendôme

 

 

 

 

Mediaeval

WAIPA (M3)

 

 

 

 

 

 

Storm Cat

 

 

Giant’s Causeway

 

 

 

 

Mariah’s Storm

 

Alatasarai

 

 

 

 

 

Montjeu

 

 

May

 

 

 

 

Wanton