Prix Jean et René Couétil (Cross-country) : Otchoa Rouge était bien le meilleur

Courses / 24.01.2021

Prix Jean et René Couétil (Cross-country) : Otchoa Rouge était bien le meilleur

Pau, dimanche

Troisième du Prix Durtain (L) dans sa jeunesse, Otchoa Rouge (Diamond Boy) était le cheval de classe au départ de ce Prix Jean et René Couétil. Et c’est bien sur sa classe que le représentant de la famille Papot s’est imposé d’emblée dans la discipline, après plusieurs incidents qui auraient pu lui coûter la victoire. Parti en dernière position, Otchoa Rouge n’a pas ménagé son jockey, James Reveley, qui l’a laissé se rapprocher à l’intérieur lors du premier passage de la diagonale. Le cheval a pris la tête à l’abord du petit passage de route, qu’il a très bien franchi. Imprimant un rythme très soutenu à l’épreuve, Otchoa Rouge a penché à gauche lors de la descente du volpoom, mais James Reveley a réussi à le remettre à temps dans le droit chemin. Alors qu’il gambadait dans le tournant final, le futur lauréat a glissé des postérieurs, ce qui lui a fait perdre de son avance. Menacé en dehors par Galcoflaur (Falco), Otchoa Rouge n’a pas très bien franchi le dernier obstacle, mais il s’est montré courageux pour prolonger son effort jusqu’au bout, laissant son rival à une demi-longueur. La favorite, Figue (Yeats), a complété le podium à dix longueurs.

Un dressage express ! Patrice Quinton, entraîneur du lauréat, nous a dit : « C’est bien ce qu’il fait. Il n’a pas fait beaucoup de bêtises dans ses sauts, mais il a été fougueux et a glissé dans le dernier tournant. Il a besoin d’apprendre à se canaliser, mais ça va venir : ça ne fait pas longtemps qu’il saute le cross. Nous avons commencé à le dresser il y a douze jours. Aujourd’hui, le grand mérite revient surtout à Marc-Antoine Dragon, qui le monte tous les jours et l’a dressé en très peu de temps. »

Un frère de Red Name. Élevé par Xavier Leredde, Otchoa Rouge est un fils de Diamond Boy (Mansonnien), stationné à Kilbarry Lodge Stud, et de Fidelety (Villez), gagnante à 3ans d’un handicap sur les 2.200m de Clairefontaine-Deauville et du Prix de Nantes (Haies) à Auteuil, mais aussi deuxième du Prix Bournosienne (devenu Gr2). À 4ans, Fidelety a conclu deuxième du Prix Christian de Tredern (devenu Gr3), et a terminé sa carrière par un succès dans le Prix des Pyrénées (Steeple-chase) à Enghien. Outre Otchoa Rouge, elle a donné quatre autres vainqueurs dont Red Name (Nickname), lauréat du Prix Finot (L), et Flèche Rouge (Crillon), deuxième du Finot. La poulinière a une 2ans, Alcyone Rouge (Pastorius), et un yearling, Évangéliste (Pastorius). Elle a été saillie en 2020 par Silverwave (Silver Frost). La deuxième mère, Petite Rumeur (Fabulous Dancer), a gagné à 3ans un handicap sur le mile de Saint-Cloud. Outre Fidelety, elle a notamment donné Prodigalité (Saint Andrews), deuxième du Finot. Prodigalité est la mère de Worldbest (Muhtathir), gagnant du Prix Camille Duboscq (L) et troisième du Prix Renaud du Vivier et du Grand Prix d’Automne (Grs1), de Mood ** (Laveron), lauréate du Prix François de Poncins (L) et troisième du Prix André Michel (Gr3), et d’Orcantara (Villez), troisième des Prix Bournosienne et Finot. Cette dernière a donné Pindare (Ballingarry), deuxième, entre autres, du Prix des Drags (Gr2), et Dolcita (Saint des Saints), placée de Gr2 sur les claies de Cheltenham.

 

 

 

Tip Moss

 

 

Mansonnien

 

 

 

 

Association

 

Diamond Boy

 

 

 

 

 

Glint of Gold

 

 

Gold or Silver

 

 

 

 

Blue Stone

OTCHOA ROUGE (H6)

 

 

 

 

 

 

Lyphard’s Wish

 

 

Villez

 

 

 

 

Valhalla

 

Fidelety

 

 

 

 

 

Fabulous Dancer

 

 

Petite Rumeur

 

 

 

 

Mécontente