Steward’s Cup (Gr1) : Golden Sixty dans son jardin

International / 22.01.2021

Steward’s Cup (Gr1) : Golden Sixty dans son jardin

Steward’s Cup (Gr1)

Golden Sixty dans son jardin

La Steward’s Cup (Gr1), la première étape de la triple couronne qui s’adresse aux chevaux d’âge, devrait logiquement revenir au champion de Hongkong Golden Sixty (Medaglia d’Oro), dont le 124 de rating devrait être confirmé mardi dans le classement international. Le pensionnaire de Francis Lui, qui avait débuté sa saison fin septembre, a enregistré une onzième victoire consécutive en s’imposant dans le Hong Kong Mile (Gr1) et, surtout, il a battu pour la première fois des chevaux étrangers tels que le japonais Admire Mars (Daiwa Major) et le lauréat de la Breeders’ Cup Mile (Gr1) Order of Australia (Australia). Golden Sixty, laissé au repos afin de retrouver un peu de fraîcheur, a repris l’entraînement sérieusement. Son entourage vise la Hong Kong Gold Cup (Gr1, 2.000m), mais il sera difficile de le voir dans la Champions & Chater Cup, la troisième étape de la triple couronne sur 2.400m. Dimanche, il sera opposé à Southern Legend (Not a Single Doubt) et Waikuku (Harbour Watch), deux sujets qui lui étaient déjà opposés en décembre, ainsi qu’au "FR" Rise High (Myboycharlie), qui effectuera son retour sur le mile, après une bonne troisième place dans la Hong Kong Cup (Gr1, 2.000m). Il sera associé à Christophe Soumillon. Champion’s Way (Hinchinbrook), avec en selle Alexis Badel, visera une place.

Centenary Sprint Cup (Gr1)

Les sprinters de retour après la claque infligée par Danon Smash

Après avoir été humiliés par le japonais Danon Smash (Lord Kanaloa) dans le Hong Kong Sprint (Gr1), les sprinters de Sha Tin se retrouvent entre eux à l’occasion de la Centenary Sprint Cup (Gr1), une épreuve dotée de 12 millions de dollars hongkongais (1,27 M€) d’allocations. Neuf des onze chevaux au départ étaient déjà présents le 13 décembre dernier. Tout semble possible dimanche, car six d’entre eux se tenaient en une longueur. Jolly Banner (Lonhro) avait créé une grosse surprise en se classant deuxième à 84/1, tandis que le favori des parieurs, Hot King Prawn (Denman), avait couru mollement, prenant une septième place à l’issue d’un parcours favorable. Wishful Thinker (I Am Invincible) avait fini très fort à la quatrième place et, cette fois, il sera monté par Christophe Soumillon. Fat Turtle (Smart Missile), dont la cote était de 144/1, avait également bien fini pour se classer cinquième. Il sera associé à Alexis Badel, alors que les autres Français, Antoine Hamelin et Tony Piccone, seront en selle respectivement sur Regency Legend (Pins), qui fera sa rentrée après plus d’un an d’absence, et Stronger (Not a Single Doubt).

Hong Kong Classic Mile

The Summit à la sauce chinoise

Les courses à Hongkong n’ont pas grand-chose à voir avec ce que l’on connaît chez nous. Ce n’est pas évident pour un cheval du Vieux Continent de s’adapter immédiatement à ce nouvel environnement. Il ne faut donc pas s’étonner de trouver des poulains comme The Summit (Wootton Bassett), deuxième de la Poule d’Essai des Poulains et du Prix du Jockey Club (Grs1), ou Russian Emperor (Galileo), lauréat de Groupe à Royal Ascot, parmi les gros outsiders du Hong Kong Classic Mile, la première épreuve des 4Y0 Series, avec 12 millions de dollars hongkongais (1,27 M€) à la clé. Il s’agit d’une course très difficile par laquelle sont passés cinq futurs gagnants de Gr1 dans les dix dernières éditions, dont Golden Sixty (Medaglia d’Oro). Tous deux sont arrivés à Hongkong le 12 septembre et ont repris l’entraînement en douceur avant d’être dirigés vers les handicaps. The Summit a eu deux courses, contre une pour Russian Emperor. Sans réussite. David Hayes, l’entraîneur de The Summit et qui a fait appel à Antoine Hamelin, a déclaré : « Le poulain commence à progresser, mais il sera mieux sur 1.800m et 2.000m. » Il y a un deuxième français d’élevage au départ, il s’agit de Chares (Ivawood), acheté 710.000 € par Narvick International à la vente de l’Arc de Triomphe, alors qu’il venait de remporter le Critérium de Lyon (L) pour la casaque Waldeck et l’entraînement de Christophe Ferland. Celui qui s’appelle désormais Maximus reste sur deuxième dans un bon handicap de Classe 2.

Enrich Delight avec Soumillon. Davis Hayes présentera également l’australien Shadow Hero (Pierro), acheté en Australie chez Godolphin après deux succès de Gr1. Il est arrivé à Hongkong un mois et demi avant les européens et vient de décrocher une troisième place. Son entraîneur, qui a décidé de lui enlever les œillères, a expliqué : « Il était muni de cet artifice en Australie et je ne voulais rien changer. Mais il a manqué son départ lors de sa première tentative, ce qui est très gênant à Hongkong. Il a travaillé sans œillères et a fait un très bon trial, en sortant bien des boîtes. » Caspar Fownes peut compter sur deux candidats, déjà victorieux à Sha Tin. Sky Darcy (Darci Brahma) est arrivé inédit de Nouvelle-Zélande et a tout appris à Hongkong. Après une rentrée avec un rating local de 71, il a progressé à 103, signant trois victoires consécutives et une malheureuse deuxième place dans un Gr3 formule handicap. Enrich Delight (Medaglia d’Oro) avait montré des moyens dans les Gr1 en Australie. Son entraîneur a beaucoup utilisé le centre de Conghua, en Chine, pour préparer le poulain qui a ouvert son palmarès de belle manière. Dernièrement, il a tracé un très bon parcours avec Christophe Soumillon, son pilote de dimanche.