Un test sanguin pour prédire les risques d’accidents ?

Courses / 25.01.2021

Un test sanguin pour prédire les risques d’accidents ?

Le journal américain Bloodhorse relate dans sa dernière édition une étude publiée dans l’Equine Veterinary Journal. Cette dernière explique qu’un test sanguin permettant d’identifier les chevaux susceptibles de souffrir d’accidents graves, comme des fractures, était actuellement développé. À partir de l’étude de 21 gènes identifiés comme ayant une action sur l’inflammation, la prolifération ou le remodelage osseux, ou encore la réparation tissulaire, des chercheurs de l’université du Kentucky sont parvenus à isoler trois gènes dont l’activité diffère entre des chevaux blessés et des animaux sains. L’étude s’appuie sur l’analyse de 686 échantillons sanguins : 107 issus de chevaux gravement accidentés, et 579 provenant de chevaux sans problème. Si ce test venait à être validé et commercialisé, il pourrait servir d’outil pour identifier quels chevaux ont besoin d’un suivi vétérinaire plus poussé, avec notamment des examens d’imagerie médicale pour évaluer les éventuelles faiblesses de leur squelette. Et donc un moyen de réduire l’accidentologie en course ou à l’entraînement.