Vente de yearlings de Karaka :  les Almanzor font sensation

International / 24.01.2021

Vente de yearlings de Karaka : les Almanzor font sensation

Papakura (NZ), dimanche

Dimanche à Karaka, Almanzor (Wootton Bassett) a fait la Une grâce à ses premiers yearlings conçus en Nouvelle-Zélande : 21 lots sur 22 ont été vendus. Sa production a généré un chiffre d’affaires de 3,18 millions de NZ$ (1,87 M€). C’est-à-dire 18,7 % du total. Tous les produits du jeune étalon qui fait la navette entre le haras d’Étreham et Cambridge Stud ont dépassé le prix de saillie (30.000 NZ$). Le prix moyen (151.428 NZ$) correspond à cinq fois son tarif de monte. Almanzor est tête de liste des étalons lors de cette vacation, ce qui n’est pas évident pour un débutant. Trois de ses yearlings ont été adjugé à plus de 300.000 NZ$. Le top des Almanzor est une pouliche adjugée 320.000 NZ$ (188.600 €) à Bruce Perry, un courtier local qui a beaucoup de clients étrangers. Le grand propriétaire local David Ellis (Te Akau Racing) – bien connu dans l’univers de la syndication – s’est offert pour 300.000 NZ$ (176.800 €) une pouliche issue de Silver Blossom (Galileo). Cette dernière est une demi-sœur des gagnantes de Groupe européens Silk Blossom (Barathea) et Mashoora (Barathea). L’entraîneur Graeme Rogerson a obtenu un poulain pour le même prix. Onze des produits d’Almanzor seront entraînés à l’étranger, dont un à Hongkong.

David Ellis : le patron, c’est lui. Pour émettre un avis sur l’état du marché, il faudra attendre la troisième et dernière session du book 1. Néanmoins, après la première journée, le chiffre d’affaires a atteint 16,95 millions (9,99 M€) et le prix moyen s’est fixé à 130.400 (76.900 €), en recul de 6 %. David Ellis est sur le bon chemin pour un seizième titre de tête de liste des acheteurs. Lors de la première session, il s’est offert 11 lots pour 2,5 millions (1,47 M€). L’année dernière, il avait investi 6,5 millions (3,83 M€) pour 28 lots en trois sessions. David Ellis a eu le dernier mot sur les top-lots de la session. Une pouliche par Zoustar (Northern Meteor) et Scintillula (Galileo), placée de Gr1 en Irlande, lui a été adjugée pour 800.000 NZ$ (471.600 €). Un poulain par Written Tycoon (Iglesia) est monté à 625.000 (368.500 €). Après avoir signé le bon pour le top price, David Ellis a déclaré : « John Magnier m’a dit qu’il voulait soutenir la vente et qu’il aurait aimé s’associer sur ma meilleure pouliche. » L’homme fort du marché a aussi vendu la moitié de la pouliche à un propriétaire de Hongkong. Il lui reste 25 % à placer ! Les acheteurs étrangers, y compris les australiens, représentaient l’année dernière 60 % du chiffre d’affaires. Cette année ils représentent environ 40 % du volume. Suite aux restrictions de déplacement, beaucoup d’investisseurs d’Australie et de Hongkong ont fait appel à des intermédiaires locaux.