Irish Thoroughbred Marketing Cup (Gr2 local) : Bowerman la victoire des gardiens de prison !

International / 19.02.2021

Irish Thoroughbred Marketing Cup (Gr2 local) : Bowerman la victoire des gardiens de prison !

Irish Thoroughbred Marketing Cup (Gr2 local)

Bowerman la victoire des gardiens de prison !

C’est une histoire à peine croyable. En remportant l’Irish Thoroughbred Marketing Cup (Gr2 local), Bowerman (Dutch Art) a offert un deuxième Groupe en l’espace de six mois au Total Recall Racing Club. Cette écurie de Groupe n’a rien à voir avec le film d’Arnold Schwarzenegger. Non, son nom vient de la source de financement du syndicat : les heures supplémentaires des gardiens de Mountjoy, une prison de Dublin. Le règlement prévoit que pendant leurs jours de repos, ils peuvent être rappelés au dernier moment pour une journée de travail. C’est le total recall, lequel n’est pas très agréable au premier abord, mais permet tout de même de payer les factures chez l’entraîneur Adrian McGuinness !

Le handicapeur avait raison. Seul étranger du lot, l’irlandais Bowerman était le meilleur cheval du lot selon les ratings et il l’a prouvé en piste. Avec son numéro à l’extérieur, il a été repris en partant, galopant parmi les derniers en épaisseur. Comme lors de sa victoire dans les Al Basti Equiworld Dubai Diamond Stakes (Gr3, 2.000m), Ronan Whelan a énergiquement sollicité le hongre de 7ans de bonne heure, afin qu’il vienne fondre sur les animateurs. Et comme sur la P.S.F. de Dundalk, il est venu s’imposer à la lutte, ne prenant le meilleur qu’à la fin. Dominus (Zoffany) termine proche deuxième et il confirme ce que le handicapeur avait dit avant la course : c’est le meilleur des locaux. Sir Arthur Dayne (Sir Prancealot) est troisième à deux longueurs.

Un parcours chaotique. Dans sa première vie, chez Roger Varian, Bowerman n’a couru qu’une fois à 2ans et seulement deux fois à 3ans, pour deux victoires sur 1.600m P.S.F. Pas revu à 4ans, il est revenu à 5ans pour gagner (toujours) sur 1.600m sur la piste fibrée de Newcastle. Présenté à la vente de chevaux à l’entraînement de juillet de Newmarket, il n’a été acquis que pour 52.000 Gns. Le bon a été signé par EAM Bloodstock. Son nouvel entourage l’a rapidement castré. Et il est progressivement monté en puissance. Deuxième du Prix Saônois (L), puis deuxième de Listed au Curragh, le cheval n’a eu de cesse de prouver qu’en bon terrain, de 1.600 à 2.000m, il avait l’étoffe des Groupes. Troisième des Desmond Stakes (Gr3), il a ensuite gagné les Diamond Stakes (Gr3) en septembre dernier. L’Irish Thoroughbred Marketing Cup – épreuve sponsorisée par le FRBC irlandais – c’est la cerise sur le gâteau pour son entourage, des passionnés d’obstacle qui ont confié à l’Irish Field en 2019 : « Nous sommes passés au plat car il est devenu trop difficile de gagner face aux grandes écuries en Irlande. »

Une famille qui aime le bon terrain. Élevé par Cheveley Park Stud, où son père fait la monte, Bowerman a été acheté 150.000 Gns lors du book 2 de Tattersalls. Le bon était signé par Charlie Gordon-Watson et Paul Smith.

C’est un fils de Jamboretta (Danehill), lauréate de deux courses en Angleterre et qui a donné deux autres gagnants. La deuxième mère a produit trois gagnants sur six partants dont Excusez Moi (Fusaichi Pegasus), gagnant sur 1.200m d’une Listed courue sur la P.S.F. de Lingfield. La troisième mère, Kerali (High Line), a donné trois black types dont Hasili (Kahyasi). Cette immense poulinière a donné des chevaux qui avaient eux aussi une préférence pour le bon terrain.