Saudi Cup : Charlatan et Knicks Go, un match américain

International / 19.02.2021

Saudi Cup : Charlatan et Knicks Go, un match américain

Saudi Cup

Charlatan et Knicks Go, un match américain

La deuxième édition de la Saudi Cup se résume à un match entre deux américains invaincus même si le palmarès officiel de Charlatan (Speightstown) affiche trois victoires en quatre sorties et que Knicks Go (Paynter) en est à six succès en dix-huit courses. Charlatan est invaincu car sa seule défaite est liée à sa disqualification dans l’Arkansas Derby (Gr1) après un test positif à la lidocaïne. Il avait passé le poteau en tête avec six longueurs sur ses adversaires. Knicks Go n’a pas vu un rival s’approcher de lui en quatre courses sous l’entraînement de Brad Cox, qui l’a reçu à la fin de la saison 2019. Il s’est promené dans le Breeders’ Cup Dirt Mile (Gr1) et la Pegasus World Cup (Gr1). Les deux ont le même mode d’emploi : tête et corde, en forçant. Le parcours de la Saudi Cup est assez spécial : au contraire de ce qui se passe aux États-Unis, les 1.800m ne comportent qu’un seul tournant et la dernière ligne droite est longue de 500m, 100 de plus que sur les hippodromes américains. Bref, il faut un peu plus de tenue pour arriver au poteau. Charlatan a tiré le 3, Knicks Go le 8, mais mieux vaut parfois partir à l’extérieur sans pression. Les trois autres américains, Tacitus (Tapit), Max Player (Honor Code) et Sleepy Eyes Todd (Paddy O’Power), sont des attentistes.

Du Japon et Dubaï… En plus des américains et des saoudiens Great Scot (Requinto) et Devero (Dansili), lauréat de la Custodian of the Two Holy Mosques Cup (Gr1 local) et confié à Cristian Demuro, deux autres participants sont des purs chevaux de dirt : le japonais Chuwa Wizard (King Kamehameha), qui a connu son jour de gloire dans la Champions Cup (Gr1), la Japan Cup sur le sable, et Military Law (Dubawi), qui fait le déplacement de Dubaï. Le japonais est un attentiste et il a fait un long voyage, alors que le pensionnaire de Musabbeh Al Mheiri, confié à l’Italien Antonio Fresu, a beaucoup progressé depuis son arrivée dans les Émirats comme plusieurs produits de Dubawi. Chuwa Wizard est un attentiste, Military Law évolue proche de la tête.

Mishriff, un an après. Un autre cheval a déjà découvert le plaisir des projections de sable. Il s’agit du lauréat du Prix du Jockey Club (Gr1) Mishriff (Make Believe). L’année dernière, il avait fait le déplacement pour le Saudi Derby. Il avait raté le départ et n’avait pas été vraiment à son aise, même si à la fin il avait décroché la deuxième place, battu par le japonais Full Flat (Speightstown). Le pensionnaire de John Gosden a franchi plusieurs paliers après son voyage en Arabie saoudite, et son entourage est très satisfait de sa place à la corde, avec seuls deux rivaux à son extérieur. Il peut attendre sans manger trop de sable sur le parcours. L’élève du prince Faisal est largement le meilleur du quatuor européen complété par Global Giant (Shamardal), Bangkok (Australia) et Extra Elusive (Mastercraftsman).

18 h 40 • SAUDI CUP

3ans et plus - 1.800m dirt – 20.000.000 $

# (corde) Partant Jockey Entraîneur

1 Alzahzaah Non partant

2 (2) Bangkok R. Moore A. Balding

3 (9) Charlatan M. Smith B. Baffert

4 (1) Chuwa Wizard K. Tosaki R. Okubo

5 (14) Extra Elusive H. Doyle R. Charlton

6 (6) Global Giant L. Dettori J. Gosden

7 (3) Great Scot A. Alfouraidi A. Mushrif

8 (5) Knicks Go J. Rosario B. Cox

9 (4) Max Player  M. Barzalona S. Asmussen

10 (10) Military Law A. Fresu M. Al Mheiri

11 (12) Mishriff D. Egan J. Gosden

12 (11) Simsir A. de Vries F. Nass

13 (8) Sleepy Eyes Todd A. Moreno M. Silva

14 (7) Tacitus W. Buick W. Mott

15 (13) Derevo C. Demuro A. Mushrif

Red Sea Turf Handicap

Call the Wind, un an après

Il y a douze mois, le français Call the Wind (Frankel) avait remporté le Red Sea Turf Handicap, la version arabe de la Melbourne Cup, en devançant Mekong (Frankel) et Prince of Arran (Shirocco). Les trois se retrouvent samedi sur les 3.000m dans des conditions au poids différentes. Call the Wind portera le top weight de 62 kg, deux de plus que Prince of Arran et trois et demi de plus que Mekong. L’année dernière, il rendait 1 kg au globe-trotter de Charlie Fellowes et 2 au pensionnaire de Jamie Osborne. C’est à l’issue d’une monte haute couture d’Olivier Peslier que le pensionnaire de Freddy Head avait mis deux longueurs et demie à Mekong et cinq à Prince of Arran. Call the Wind a eu une très bonne saison 2020, il a gagné le Prix de Barbeville (Gr3) et le Prix Kergorlay (Gr2) avant de se classer troisième dans le Prix du Cadran (Gr1) en terrain défoncé. Il est le favori logique du marathon mais il n’a pas course gagnée.

Prince of Arran avec Dettori. Prince of Arran a confirmé qu’il n’a perdu son envie en décrochant une autre place dans la Melbourne Cup (Gr1) et son entraîneur a décidé de lui donner une course de rentrée très sage, tout en s’assurant la monte de Lanfranco Dettori. Mekong, au contraire, n’a couru que deux fois après son voyage en Arabie saoudite. Il n’a pas aimé le terrain lourd dans la Gold Cup (Gr1) et il a fait une rentrée dans une course à conditions où il s’est montré beaucoup trop allant. Ce diable de Jamie Osborne a peut-être cherché à protéger le rating de son cheval mais pour les bookmakers, Mekong n’est plus le même…

C’est un handicap… Godolphin, qui avait envoyé en 2020 Cross Counter (Teofilo), a choisi cette année le "FR" Secret Advisor (Dubawi), lauréat de Gr3 à Meydan l’année dernière, et Gifts of Gold (Invincible Spirit). Le premier a montré du talent entre une absence et l’autre (il a 7ans et il a couru 13 fois). La formule handicap offre des chances à d’autres européens. Andrew Balding a engagé Ryan Moore pour Spanish Moon (Noble Mission) qui, l’année dernière, a remporté la Doncaster Cup (Gr2) et il possède les moyens d’un stayer de Gr1. Jessica Harrington propose Barbados (Galileo) qui, après une castration et avec 4 kg de moins que Call the Wind, possède une chance, tout comme l’argentin Mirinaque (Hurricane Cat), gagnant du Gran Premio Nacional (Gr1), le Derby, mais compétitif aussi sur le gazon, et le pensionnaire de Mark Johnston Mildenberger (Teofilo).

15 h 10 • RED SEA TURF HANDICAP

Handicap - 4ans et plus - 3.000m gazon – 2.500.000 $

# (corde) Partant Jockey Entraîneur

1 (2) Call the Wind O. Peslier F. Head

2 (4) Prince of Arran L. Dettori C. Fellowes

3 (7) Secret Advisor W. Buick C. Appleby

4 (6) Mirinaque F. Goncalves M. C. Munoz

5 (1) Mildenberger J. Fanning M. Johnston

6 (13) Barbados S. Foley J. Harrington

7 (10) Mekong J. Spencer J. Osborne

8 (11) Spanish Mission R. Moore A. Balding

9 (5) Gifts of Gold P. Cosgrave S. Bin Suroor

10 (12) New Show D. Egan F. Nass

11 (8) Red Verdon H. Doyle E. Dunlop

12 (3) Making Miracles L. Morales N. Alazma

13 (9) Arctic Sound C. Ospina F. Aghriban

Saudi Derby

Homeryan dans le grand bain du dirt

C’est un vrai défi. Homeryan (Sea the Stars) s’alignera pour la casaque de l’écurie de Montlahuc et l’entraînement de Francis-Henri Graffard dans le Saudi Derby. Le poulain, confié à Cristian Demuro, a montré de belles choses à 2ans, quand il a donné une course à Normandy Bridge (Le Havre) dans le Prix Thomas Bryon (Gr3) et il s’est promené lors de sa rentrée dans le Prix du Rond du Manège (Classe 2) sur la P.S.F. de Chantilly. Il possède un rating (107) qui lui donne une chance mais il fera ses débuts sur le dirt. Comme nous l’ont appris les anciens, il y a une seule façon de savoir si un cheval est capable de se sortir du dirt : le courir sur le dirt ! Le tirage au sort ne lui a pas été favorable. Le français a hérité le 2 et il sera obligé de prendre le sable dans la figure. S’il arrive à passer ce test, il peut gagner.

Soft Whisper, la bombe Godolphin. Les deux Godolphin ont déjà couru sur cette surface. La pouliche Soft Whisper (Dubawi) a gagné de façon impressionnante les UAE 1.000 Guinées (L), par sept longueurs sur Mnasek (Empire Maker) qui a remporté jeudi les UAE Oaks (Gr3) de toute la ligne droite. Elle a eu un rating de 108, ce qui est énorme pour une pouliche de 3ans à ce stade de la saison et peut compter sur 2 kg de décharge. Le poulain Rebel’s Romance (Dubawi) a fait ses débuts sur le dirt dans les UAE 2.000 Guinées Trial, une course à conditions, en repoussant Mouheeb (Flatter), qui a gagné les UAE 2.000 Guinées (Gr3), trois semaines après. Le niveau des courses pour les 3ans à Meydan n’est pas facile à lire. Meshakel (Shamardal), confié à Mickaël Barzalona, s’est classé deuxième dans les Guinées et il va devant.

Cowan, l’américain. L’américain Cowan (Kantharos) a ouvert son palmarès sur le dirt et il a pris des places au niveau black type sur cette surface, mais sa meilleure performance est la deuxième place dans la Breeders’ Cup Juvenile Turf Sprint (Gr2). Pink Kamehameha (Leontes) fait le voyage du Japon. C’est un placé de Gr3 sur le gazon mais, contrairement à son compatriote Full Flat (Speightstown) qui a remporté le Saudi Derby en 2020, il fera ses débuts sur le dirt. Idem pour New Treasure (New Approach), un gagnant de Gr3 en Irlande pour Jim Bolger qui a été acheté par le prince Faisal pour cette course. Il sera au départ avec l’entraînement de John Gosden et la monte de Lanfranco Dettori.

17 h 10 • SAUDI DERBY

3ans - 1.600m dirt – 1.500.000 $

# (corde) Partant Jockey Entraîneur

1 (12) Albadri H. Doyle J. Chapple-Hyam

2 (5) Cowan ? S. Asmussen

3 Emblem Road Non-partant

4 (2) Homeryan C. Demuro F.-H. Graffard

5 (4) Meshakel M. Barzalona S. bin Ghadayer

6 (10) New Treasure L. Dettori J. Gosden

7 (8) Pink Kamehameha J. Rosario H. Mori

8 (11) Rebel’s Romance W. Buick C. Appleby

9 (3) Round Six N. Alenazi A. Almuteb

10 (13) Shibl Lat’Taam A. Alfiraidy G. Algaith

11 (6) Hatm W. Ramos S. Alotalbi

12 (1) Magbootah E. Castro B. Rezaiq

13 (7) Soft Whisper M. Smith S. bin Suroor

THE OBAIYA ARABIAN CLASSIC (Listed PA)

Treize pur-sang arabes et 2 millions de dollars !

The Obaiya Arabian Classic n’a que le statut de Listed PA, mais la deuxième édition est dotée de deux millions de dollars ! Facile vainqueur l’an passé, Tallaab Al Khalediah (Jalood Al Khalidiah) va tenter de garder son titre, à l’âge de 10ans. Face à lui, la coalition française est emmenée par le pensionnaire de Didier Guillemin Deryan (Mahabb). Vainqueur de The President of the UAE Cup – Coupe d’Europe des chevaux arabes (Gr1 PA) l’an passé à Deauville, il est très à l’aise sur le sable (à Pau comme à Casablanca). Élisabeth Bernard va seller trois chevaux : Hajres (Nizam), Jarif (Dahess) et Jaazmah Athbah (Jalnar Al Khalidiah). Hajres s’est classé deuxième de l’édition 2020 de The Obaiya Arabian Classic. Jarif, fils de la championne Kiss de Ghazal (Dormane), a gagné pour sa rentrée et ses débuts sur le sable palois. Jaazmah Athbah, jument régulière, fait sa rentrée. RB Frynchh Dude (Baseq Al Khalediah), venu des émirats, aura une toute première chance. Invaincu sur le dirt cette saison, cet américain de naissance devrait se plaire sur l’hippodrome de Riyad.

16 h 30 • THE OBAIYA ARABIAN CLASSIC

Listed PA - 4ans et plus- 2.000m dirt – 2.000.000 $

# (corde) Partant Jockey Entraîneur

1 (11) Deryan I. Mendizabal D. Guillemin

2 (13) Fettah du Loup H. Bentley S. Salim Alghunaimi

3 (10) Hajres C. Demuro Mme J. F. Bernard

4 (4) Jarif (FR) O. Peslier Mme J. F. Bernard

5 (8) Mashhur Al Khalediah P. Dobbs P. Collington

6 (5) Mubasher Al Khalediah A. Alfuraidy M. bin Mushref

7 (9) Mutawakel Al Khalediah E. Castro M. bin Mushref

8 (7) Rb Frynchh Dude P. Cosgrave H. Alalawi

9 (2) Salam Al Khalediah A. Fresu M. Kacprzyk

10 (12) Shabah A. Al Rasbi A. Almarzooqi

11 (1) Tallab Al Khalediah R. Peraize M. bin Mashref

12 (3) Bodour Athbah A. Aloufi A. Mushrif

13 (6) Jaazmah Athbah A. Moreno Mme J. F. Bernard

Neom Turf Cup

Channel Maker, le cheval de Gr1

Le 4ans Tilsit (First Defence) a été l’une des bonnes notes de Glorious Goodwood 2020 où il avait gagné les Bonhams Thoroughbred Stakes (Gr3), malgré son manque d’expérience. Il n’a pas confirmé dans les Joel Stakes (Gr2) face à de vrais chevaux de Gr1, mais il a toujours été gardé en haute estime et il est le favori de la Neom Turf Cup, sur 2.100m. Il est opposé à des vétérans, dont la jument True Self (Oscar), 8ans, qui a gardé de beaux restes mais préfère une distance plus longue, et surtout l’américain Channel Maker (English Channel) qui a gagné quatre Grs1 chez lui et s’est classé troisième à une longueur de Tarnawa (Shamardal) et un nez de Magical (Galileo) dans la Breeders’ Cup Turf (Gr1). Le pensionnaire de Bill Mott est largement le meilleur sur le rating (120) mais lui aussi va trouver la distance trop courte. Olivier Peslier, en selle sur Gronkowski (Lonhro), et Mickaël Barzalona, associé à For the Top (Equal Stripes), possèdent des chances d’outsiders.

14 h • NEOM TURF CUP

4ans et plus - 2.100m gazon – 1.000.000 $

# (corde) Partant Jockey Entraîneur

1 (2) Al Hamdany C. Demuro N. Ahmed

2 (3) Channel Maker J. Rosario W. Mott

3 (10) Emirates Knight A. Moreno H. Alshuwaib

4 (11) For the Top M. Barzalona S. bin Ghadayer

5 (7) Gronkowski O. Peslier A. Bin Mushref

6 (5) Kuwait Currency E. Castro Y. Almutairi

7 (1) Saltonstall G. Ryan A. McGuiness

8 (8) Star of Wins C. Ospina F. Alghriban

9 (4) Staunch W. Ramos S. Almandeel

10 (12) Tilsit R. Moore C. Hills

11 (6) Four White Socks F. Wanas F. Alqatani

12 (9) True Self H. Doyle W. Mullins

1.351 Turf Sprint

Space Blues, la pointe Godolphin

Le tenant du titre Dark Power (Dark Angel) n’a pas brillé lors de ses deux sorties suivantes à Bahreïn mais son entraîneur, Allan Smith, avait un seul objectif, le doublé dans ce sprint un peu long où il sera associé à Lanfranco Dettori. C’est très dur car Charlie Appleby a préparé pour cette course Space Blues (Dubawi), le lauréat du Larc Prix Maurice de Gheest (Gr1). Quand un cheval de Gr1 est déclassé, il est difficile à battre. Godolphin peut aussi compter sur Land of Legends (Iffraaj) qui a décroché son premier Groupe dans l’Al Fahidi Fort (Gr2), sur 1.400m et son dauphin D’Bai (Dubawi) a confirmé la ligne en remportant jeudi le Zabeel Mile (Gr2). Le troisième Godolphin est Glorious Journey (Dubawi), pas loin de ses deux coéquipiers. Les autres sont de gros outsiders.

14 h 35 • 1.351 TURF SPRINT

4ans et plus - 1.351m gazon – 1.000.000 $

# (corde) Partant Jockey Entraîneur

1 (4) Captain Von Trapp A. Alfayrouz M. Al-Mutairi

2 (5) Dark Power L. Dettori A. Smith

3 (9) Glorious Journey J. Doyle C. Appleby

4 (7) Krispen A. Moreno M. Alkhulifi

5 (3) Land of Legends A. de Vries S. bin Suroor

6 (6) Larchmont Lad N. Aleniezi F. Saad

7 (11) Momkin C. Demuro A. Mushrif

8 (1) Royal Dornich A. Fresu M. Al Mheriri

9 (2) Space Blues W. Buick C. Appleby

10 (8) Urban Icon J. Velazquez F. Saad

11 (10) Avalina L. Morales A. Khalid

Riyad Dirt Sprint

Le Japon à toute vitesse

Matera Sky (Speightstown) et Justin (Orfevre) sont les meilleurs sprinters sur le dirt au Japon et ils connaissent par cœur leur métier, au contraire d’Oxted (Mayson) qui a gagné la July Cup (Gr1). Il y a dix ans, on n’aurait jamais pensé voir un lauréat du sprint de tradition anglaise, même hongre, évoluer sur le dirt de Riyad. New York Central (Tapit) est le tenant du titre mais il a été battu dans le trial. Le danger vient de Switzerland (Speightstown), qui a impressionné lors de sa première sortie sous l’entraînement de Satish Seemar en s’imposant dans les Dubawi Stakes (Gr3) à Meydan. Mickaël Barzalona peut surprendre tout le monde. Le Japon a aussi un troisième candidat : Copano Kicking (Spring at Last) qui n’est pas si loin des meilleurs.

17 h 50 • RIYADH DIRT SPRINT

3ans et plus - 1.200M dirt – 1.500.000 $

# (corde) Partant Jockey Entraîneur

1 (7) Brad the Brief H. Doyle T. Dascombe

2 (12) Copano Kicking W. Buick A. Murayama

3 (10) Faz Zae W. Ramos A. Mushrif

4 (3) Harry’s Bar G. Ryan A. McGuiness

5 (6) Justin R. Sakai Y. Yahagi

6 (1) Matera Sky K. Tosaki H. Mori

7 (13) Maypole A. Moreno S. Almandeel

8 (2) New York Central J. Velazquez F. Saad

9 (11) Oxted C. Fallon R. Teal

10 (8) Raaed M. Aldaham B. Alsubaie

11 (14) Raucous L. Morales A. Almutawa

12 (9) Roman River E. Rodriguez A. Smith

13 (5) Switzerland M. Barzalona S. Seemar

14 (4) Rajee Allah C. Ospina B. Razaiq