Bruxelles : les socio-pros unis

Autres informations / 29.08.2007

Bruxelles : les socio-pros unis

Lors de notre compte-rendu de la réunion du

Syndicat des éleveurs du mardi 21 août à Deauville, nous avions insisté sur

l'appel lancé par le Président Bernard Ferrand à l'ensemble des organisations

professionnelles du galop et du trot. Il souhaitait alors que ces organisations

se réunissent afin de réfléchir ensemble à la situation émanant de la position

de la Commission de Bruxelles sur l'organisation des paris sportifs et

hippiques. Cette réflexion ayant pour but, selon les termes du Président

Ferrand, de définir une plateforme et des modalités d'action communes aux

organisations professionnelles représentant toute la filière hippique,

aujourd'hui très menacée par les orientations émises par la Commission,

celle-ci semblant ignorer qu'en amont du pari, il y a 70.000 personnes qui

travaillent dans le secteur économique des courses et de l'élevage afin que la

compétition ait lieu.

Or, nous sommes en mesure de révéler qu'une

réunion importante aura lieu demain vendredi à 14h30 sur l'hippodrome de

Paris-Vincennes. Placée sous les auspices de la Société du Cheval Français,

cette réunion regroupera la plupart des organisations professionnelles des deux

disciplines, trot et galop. C'est ainsi que les représentants des éleveurs, des

propriétaires, des entraîneurs, des jockeys et des drivers des deux disciplines

se retrouveront sur le plateau de Gravelle autour d'une grande table.

L'objectif de ce « collectif », pour l'instant informel, semble être la

définition d'une stratégie commune ayant pour objet d'attirer l'attention de

toutes les parties prenantes à la grande négociation qui va se dérouler dans

les prochaines semaines. Il s'agirait de faire savoir à tous la nécessité

absolue de préserver les ressources de la filière hippique, priorité

incontournable afin que les socioprofessionnels du cheval de compétition ne

deviennent pas les victimes passives de négociations qui les auraient oubliés.

On peut aussi imaginer que sera évoquée lors de cette reunion l'opportunité

d'élargir la mobilisation professionnelle aux autres pays de l'Europe dont les

professionnels bénéficient de la bonne santé française.

Bien entendu, dans nos éditions du week-end,

nous vous tiendrons informés de cette réunion de la plus haute importance pour

l'avenir.