émotion au gala des courses

Autres informations / 13.08.2007

émotion au gala des courses

 

Plus de 105.000

euros ont été enchéris samedi soir au Salon des Ambassadeurs au cours de la

traditionnelle vente organisée au profit des oeuvres de l'Association des

jockeys. Jean-Paul Sénéchal, Olivier Horvath, Alain de Royer Dupré, Stéphane

Pasquier, Christophe Pieux, Ioritz Mendizabal, Guy Pariente, Dominique Boeuf et

Jean-Louis Giral ont été les principaux donateurs de la soirée.

La remise des

cravaches d'or, présentée par Jeane Manson, était naturellement le clou de la

soirée, d'autant que les deux principaux récipiendaires ont apporté leur lot

d'émotion à la cérémonie. Jacques Ricou, cravache d'or en obstacle pour la

deuxième année, a ainsi déclaré : « 2006 a été une année particulière pour moi.

Elle a mis un terme à une collaboration de dix ans avec un grand homme,

Guillaume Macaire. Nous nous sommes livrés une belle lutte, Christophe [Pieux]

et moi. C'est un rival très fatigant : il ne lâche rien. Pour moi, il reste un

grand, et je suis toujours un petit. Le Grand Steeple cette année a bien

illustré ce dont est fait notre métier. On passe en cinq minutes du malheur au

bonheur. C'est difficile à comprendre pour ceux qui ne le vivent pas. Nous

autres les jockeys ne sont pas des gens normaux mais entre nous, on se

comprend. »

Christophe

Soumillon recevait pour sa part sa troisième cravache d'or, mais il était aussi

ému que lors de son premier titre. Il a dédié ce succès à Nathanaëlle Artu, à

laquelle le Challenge des Femmes-jockeys rend désormais hommage. « Je suis fier

et ravi d'être une nouvelle fois ici, a déclaré le jockey de l'Aga Khan. Nous

faisons un métier passionnant. Un jour, j'étais avec mon père aux courses à

Waregem et il m'a montré un jockey en me disant que c'était le plus fort du

monde. J'étais gamin et ce jockey, c'était Christophe Pieux. »

Lauréat en 2006

d'une cravache d'argent pour la deuxième saison consécutive, Christophe Pieux

est donc remonté sur scène pour partager les honneurs des cravaches d'or 2006,

et Christophe Soumillon de poursuivre : « Ces cravaches d'or, l'année

prochaine, a-t-il plaisanté, il faudra les appeler les « bras d'or », parce

qu’il faut faire attention avec la cravache. Malgré tout, je pense que nous

ferons de belles choses ensemble, Stéphane Pasquier et moi, pour les prochains

titres ! » Aussi sur le registre de l'émotion, l'accolade faite par Jean-Paul

Sénéchal, cheval d'or des propriétaires d'obstacle pour la 4e année, à son

conseiller et manager Rémi Cottin, auquel il a dédié son trophée.

Récipiendaire du

cheval d'or du meilleur propriétaire en plat au nom de Khalid Abdullah, Lord

Grimthorpe s'est exprimé en français pour remercier ses hôtes et pour rendre

hommage à Louis Romanet, « grâce auquel la France a pu trouver et conserver sa

place dans le concert des grandes nations des courses ».

Rappelons que les

autres titulaires de la soirée étaient André Fabre (meilleur entraîneur, plat),

Guillaume Macaire (meilleur entraîneur, obstacle, représenté par Benoît

Gicquel), Anthony Crastus (jeune jockey, plat), Lénie Suzineau (jeune jockey,

obstacle), Gérald Pardon (Etrier d'or), les éleveurs S.A. l'Aga Khan (plat) et

Gildas Vaillant (obstacle).