Histoire de moeurs.

Autres informations / 19.08.2007

Histoire de moeurs.

WINKER WATSON A EU PEUR DU

TERRAIN

Déclaré

non-partant vers 13 heures, l'anglais Winker Watson (Piccolo), un des favoris

du Darley Prix Morny (Gr1), est reparti de Deauville sans avoir couru. Son

entraîneur, Peter Chapple-Hyam, a pris sa décision après avoir marché sur la

piste et constaté : « Mes bottes s'enfonçaient dans l'eau ». Tom Goff,

représentant les propriétaires du poulain, a précisé au Racing Post : « C'est

vraiment dommage car cette course est un objectif depuis longtemps. Mais nous

ne pensons pas qu'il soit tout à fait équipé pour donner le meilleur de

lui-même sur ce terrain. Winker Watson pourrait disputer les Champagne Stakes

(Gr2, sur 1 400 mètres le 15 septembre à Doncaster) ou peut-être les Middle

Park Stakes (Gr1, le 5 octobre). » 

Affiché à 3,1 le matin, le terrain a été copieusement arrosé ensuite par

une pluie incessante. Le directeur de l'hippodrome, Yves Deshayes, a donc

décidé d'afficher une nouvelle mesure en début d'après-midi : «3,5, terrain

souple». L'avis des jockeys divergeait peu, même si certains ont estimé que

l'on aurait pu afficher 3,8, soit «Très souple», notant une couche

superficielle se décollant facilement sur un fond plus stable.