Teofilo : rumeurs autour d’un record

Autres informations / 09.08.2007

Teofilo : rumeurs autour d’un record

Toute l'Irlande a été surprise par l'annonce de

l'accord entre Darley et Jim Bolger pour que Teofilo (Galileo), classé meilleur

2ans européen en 2006, mais absent de la scène hippique en 2007, débute sa

carrière d'étalon à Kildangan Stud, le Haras du Cheik Mohammed dans la province

irlandaise de Kildare. Car tout a été surprenant dans cette nouvelle:

• sa soudaineté (on espérait encore la

réapparition du champion 2ans sur un champ de courses),

• le lieu de stationnement annoncé (tous les

observateurs imaginaient des tractations « irlandaises » entre Coolmore, où se

trouve Galileo, et Jim Bolger),

• le fait que Teofilo demeure la propriété de

Jim Bolger (un tel étalon potentiel est toujours vendu ou syndiqué, surtout quand

il est détenu par un acteur individuel), • le fait que le groupe Darley

stationne un étalon dans lequel il ne possède aucun intérêt (les Haras du Cheik

Mohammed ne font pas « l'hôtel » pour des propriétaires éleveurs),

• l'empressement du discret Jim Bolger pour

affirmer publiquement qu'il est « un grand admirateur du professionnalisme de

l'équipe Darley qui possède donc tous les atouts pour que Teofilo fasse une

grande carrière d'étalon ».

Les professionnels de la profession demeuraient

sceptiques face à l'expression d'un tel faisceau de nouvelles autour de

l'événement qui prenait le monde l'élevage à contre-pied. Rapidement, hier, de

nombreuses rumeurs convergentes ont circulé et elles nous délivrent des

hypothèses, pour l'instant non confirmées, mais qui semblent néanmoins

plausibles. Il existerait un « arrangement » entre la famille Bolger,

propriétaire de Teofilo, et le groupe Darley,

Ce dernier ayant obtenu une option d'achat sur

le cheval, option qui devrait être levée au début de la saison de monte 2008. A

ce moment-là, Teofilo sera devenu réellement un « étalon en exercice », ce qui

change son statut fiscal. Cette formule, qui n'est nullement contradictoire

avec la version officielle des faits, rend l'opération beaucoup plus

vraisemblable. En effet, l’aménagement de dates d'achat permet aux actuels

propriétaires de trouver de meilleures conditions fiscales liées aux avantages

dont jouissent en Irlande les étalons, mieux traités par le fisc que les

chevaux en activité. De plus, l'opération s'inscrit pleinement dans la lutte

commerciale que se livrent les deux groupes leaders de l'élevage européen,

Coolmore et Darley, ici le gagnant. Ce contexte très concurrentiel explique le

prix qui circule actuellement dans les chaumières irlandaises pour l'acquisition

du fils de Galileo : il serait au-delà de 30 millions d'euros ! C'est un record

absolu pour un étalon qui a uniquement couru à 2ans !

Bien sûr, tous ces «

bruits » demandent confirmation, mais l'adage prétend qu'il n'y a jamais de

fumée sans feu, même dans l'humide Irlande…