Un achat très strategic

Autres informations / 15.08.2007

Un achat très strategic

Il est clair que la composition du parc d'étalons

européens est devenue un enjeu hautement stratégique entre les grands groupes.

En ce sens, l'annonce hier par Coolmore de l'acquisition du cheval Strategic

Prince, tout en surprenant les professionnels européens dans un premier temps

(Coolmore n'a que faire des seconds couteaux « extérieurs », Ballydoyle

rengorgeant de sujets de cette catégorie) semble correspondre à une vision très

stratégique de John Magnier et de son équipe, dans le contexte de la guerre

commerciale qui l'oppose aux maîtres de Dubaï et leurs alliés. Désormais,

chaque groupe agit en fonction du « territoire » ou marché qu'il veut occuper :

Coolmore mise sur la lignée Danehill comme, à l'époque de V O'Brien , il avait

épuisé le filon Northern Dancer. Or actuellement, l'étalon le plus «chaud» de

cette lignée semble être Dansili, père des cracks Rail Link et Zambezi Sun

appartenant au Prince Khaled, ce qui signifie qu'ils ne seront pas cédés.

Rappelons qui est Strategic Prince pour comprendre

l'enjeu. En premier, il est par Dansili. En second, il était un bon 2ans.

Troisièmement, c'est un très beau cheval. Cela est insuffisant pour en faire un

étalon potentiel de premier ordre, mais largement suffisant pour en faire un

sujet commercialement attractif pour le middle market irlandais, friand

d'étalons de première année dont une cinquantaine de produits passent foal aux

enchères. Bref, sans connaître le prix d'achat, c'est une excellente

opportunité commerciale pour Coolmore. Cependant, où l'affaire prend une autre

dimension, c'est quand on constate que Coolmore s'offre ainsi la possibilité

d'avoir peut-être un futur bon étalon par Dansili, occupant ainsi une part de

marché que nul autre aura ! Le prix de saillie de Dansili sera très élevé en

2008, il vient déjà de grimper en 2007 à 30 000£ la saillie. Le groupe

irlandais place ainsi un pion dont l'équipe adverse est démunie. L'année

dernière déjà, Coolmore avait rapatrié précipitamment Footstepinthesand des USA

juste pour contrer l'entrée de Shamardal, tous deux par la rising star Giant’s

Causeway. Mais cette année, c'est Darley qui a chassé avec succès sur les

terres adverses, achetant un champion par Montjeu (Authorized) et la semaine

dernière le champion 2ans par Galiléo (Téofilo).

Quelques précisions sur Strategic Prince. Il a été

vendu yearling à Newmarket 150 000 Guinées par ses éleveurs, the Ausherra

Partnership, une association insolite anglo-française d'éleveurs courtiers bien

connus. Il est parti à l'entraînement chez le « grand » Paul Cole, aux cadences

d'entraînement voisines de celles des Marines américains. C'est pourquoi il n'a

guère chômé à 2ans, gagnant son maiden à Salisbury, échouant dans les Norfolk

(Gr2) à Royal Ascot en juin, puis surprenant tout le monde en capturant les

July St (Gr2) à 16/1 le 13 juillet à Newmarket, et confirmant ce succès en

remportant les Veuve Cliquot Vintage St (Gr2) à Goodwood en Août battant à

l'occasion une des stars O'Brien, Duke Of Marmelade, qui était évidemment le

favori de l'épreuve. Pour terminer son dur parcours de 2ans, il n'a pas

démérité dans les Dewhurst St (Gr1) où il termina 3e à 2,5l de Téofilo et Holy

Roman Emperor, le premier étalon chez Darley, le second déjà à Coolmore…Ne

parlons pas de sa saison de 3ans, 8e des Guinées, 16e du Derby, une catastrophe

qui s'explique par sa dure campagne de 2ans.

Un bon 2ans, en dessous du top niveau, en baisse à

3ans, tel est le portrait de Strategic Prince qui, outre le fait d'être par

Dansili, a le privilège d'être le 12e foal (!) de Ausherra, petite

reproductrice par Diesis mais aussi propre soeur de Ramruma, gagnante des Oaks

d'Epsom et prix record des juments à Tattersalls. Désormais, il devient une

pièce singulière de l'armada Coolmore, un choix inattendu mais judicieux et

intelligent.