En souvenir de jean-marie sauvé

Autres informations / 14.09.2007

En souvenir de jean-marie sauvé

La brave Wilki a une nouvelle

fois donné le meilleur d'elle- même. L'ex-pensionnaire du regretté Jean-Marie Sauvé,

transférée chez Alain de Royer Dupré, a été la seule véri- table opposition à

Starlit Sands, lauréate du Prix d'Arenberg. « J'ai évidemment une pensée pour

son précédent entraîneur, a déclaré Alain de Royer Dupré. Je n'ai la pouliche

que depuis dix jours et je me suis surtout appliqué à l'entretenir. Tout le

travail avait été fait. Il faut la laisser faire dans le parcours. » Olivier

Peslier était lui aussi très ému d'être une nouvelle fois associé à la

pouliche, d'autant que Jean-Marie Sauvé avait réservé sa monte pour cette

course quelques heures avant de décéder.

La performance de la pouliche

pourrait décider son nouvel entourage à la laisser plus longtemps que prévu en

France. De Keeneland, le courtier Christophe Nouvelet, qui a réalisé la

transaction de Wilki entre ses précédents propriétaires et India Mahdavi, nous

a déclaré : « Je dois prendre contact très prochainement avec mes clients pour

envisager la suite de son programme. Nous pourrions décider de la supplémenter

dans le Prix de l'Abbaye de Longchamp. À ce niveau et sur ce type de distance,

elle dispose pour l'instant de meilleures opportunités en Europe qu'aux USA. »

Le favori de la course, Minted (Clodovil), une nouvelle fois mené en main au

départ, a complètement échoué sans jamais faire vraiment illusion. Gagnant de

ses deux premières courses, il a toujours un problème de nervosité.