Inauguration de chantilly

Autres informations / 14.09.2007

Inauguration de chantilly

Jeudi 13, Chantilly. Lors de

l'inauguration du « nouvel » hippodrome de Chantilly, jeudi matin, deux

constatations: un soleil éclatant accompagné d'une chaleur presque estivale

mais surtout la conjugaison indispensable des contributions des partenaires

privés et publics. Premier à s'exprimer, le Chancelier de l'Institut de France,

Gabriel de Broglie, successeur de Pierre Messmer, a salué les efforts de chacun

pour un « développement durable de Chantilly, une ville indissociable du noble

monde du cheval. Le savant labyrinthe du domaine de Chantilly [pourra ainsi

s'imposer comme] une référence dans le domaine culturel mondial ». Le Baron

Edouard de Rotschild, Président de France Galop, prend à son tour la parole

pour qualifier cette rénovation de l'hippodrome de « projet exemplaire à tout

point de vue ». Chantilly est « un écrin à la dimension de la valeur sportive

», en référence aux Prix du Jockey Club et Prix de Diane, et à celle du «

nombre de spectateurs. » Yves Rome, Président du Conseil général de l'Oise,

salue à son tour « une oeuvre qu'il fallait accomplir ». Claude Gewerc,

Président du Conseil régional de Picardie, évoque les contributions financières

de chacun et souligne une « contribution plus timide » de l'Etat. Les élus,

Eric Woerth le premier, rient. Le Ministre du Budget et député de Chantilly se

lance ensuite dans un discours spontané. Avec humour, il remercie toutes les

personnes physiques et morales qui ont contribué à la réalisation de ce projet

lancé il y a douze ans. Il évoque ses discussions un peu « rudes» avec Louis

Romanet, désormais son ami, au sujet de la rénovation de l'hippodrome et

remercie « ses partenaires fortunés… mais avec quelques limites ! »