Deuxieme manche à deauville

Autres informations / 22.10.2007

Deuxieme manche à deauville

Le succès des ventes d’août à Deauville a

galvanisé les vendeurs pour les trois jours d’octobre, qui commencent lundi

soir à 17 heures après les courses à la Touques. 23 ans après la vente, pour

290.000 FF, de Highest Honor, premier gagnant de Groupe 1 vendu dans le cadre

de ces vacations, les yearlings d’octobre ne surprennent plus personne en

figurant au meilleur niveau. Gorella, Linda’s Lad, Saddex, Stormy River,

Obrigado, Diyakalanie et bien sûr Natagora font partie des plus récents

perfomers de Groupe1 échangés à Deauville à l’automne. L’année dernière, la

moyenne avait progressé de 26% à 21 955€ tandis que le chiffre d’affaires

culminait à 8,6 millions d’euros, soit une progression de plus de 45% sur 2006.

524 poulains sont inscrits cette année. Arqana note aussi les bons résultats

des yearlings d’octobre dès l’année suivant leur présentation. Toutefois, si

elles réunissent un nombre de lots sensiblement équivalent à celles d’août, les

ventes d’octobre se distinguent par leur éclectisme. Si l’ordre de passage des

poulains obéit, d’un bout à l’autre de la vente, au classement alphabétique

maternel habituel, quelques exceptions sont disséminées dans le début du

catalogue pour que l’offre à vocation obstacle soit régulière. Cette méthode a

été bien accueillie et le principe a été maintenu. Cependant, la clientèle

britannique et irlandaise ne peut souvent pas rester les trois jours de la

vente, si bien qu’elle pouvait se montrer moins active sur la dernière

vacation. Pour combler cette lacune, Arqana a donc aussi ramené sur les deux

premiers jours une vingtaine de poulains susceptibles d’attirer une clientèle

européenne.    La vigueur retrouvée de la

demande française en août permet d’espérer une nouvelle progression des

résultats en octobre, d’autant plus qu’Arqana a voulu « monter en gamme » cette

fois encore. « Un certain nombre de poulains auraient pu se présenter en août,

remarque Eric Hoyeau, président d’Arqana, mais ils étaient nés tard. Ils ont

profité de deux mois de plus pour arriver à maturité. C’est tout à fait le

profil du top price de l’année dernière, un fils de Poliglote adjugé 200.000€.

» Les écarts de prix en octobre sont nettement moins importants qu’en août.

Ainsi, le top price de l’été (1,4 million d’euros) et 14 fois supérieur à la

moyenne tandis qu’en octobre, ce ratio est de 1 pour 9. Il est donc plus facile

de graduer une sélection en août qu’en octobre, où l’offre est plus homogène.