Drôle de match dans le « héros xii »

Autres informations / 14.10.2007

Drôle de match dans le « héros xii »

DIMANCHE À AUTEUIL

Quatre des sept derniers lauréats du Prix La

Haye Jousselin (Gr1) étaient passés par le steeple du Prix Héros XII (Gr3).

Trois l’avaient remporté. Une chance sur deux, donc de voir en piste le gagnant

du Grand Steeple de l’automne à trois semaines du grand rendez-vous. Faute d’un

betting antepost dans ce pays, il s’agit simplement de conjectures, un peu

comme les mots croisés ou le sudoku.

Trois chevaux se partagent les faveurs du pronostic

au départ du « Héros XII » 2007. Princesse d’Anjou (Nononito), Or Noir de

Somoza (Discover d’Auteuil) et Lord Carmont [photo] (Goldneyev). La première,

gagnante de « La Haye Jousselin » l’an dernier, n’est pas réapparue depuis son

accident du Grand Steeple. François Cottin a hésité, comme nous l’avons déjà

expliqué, entre plusieurs engagements pour cette rentrée. Il a finalement

choisi la voie classique, qu’il avait évitée en 2006 puisque la championne de

poche était allée sur les haies du Prix de Compiègne (Gr3) puis sur celles du

Prix Carmarthen (Gr3). Ironie du sort : c’est cette dernière course que Mid

Dancer (Midyan) disputera dimanche pour éviter une confrontation « Mulryan » à

trois semaines de son objectif.

La casaque de l’Irlandais sera en effet

représentée par un autre rentrant, Or Noir de Somoza dans ce Prix Héros XII.

Tombé dans le Grand Steeple, et passé de forme dans les « Drags » (Gr2), il a

passé des vacances et revient probablement assez prêt pour bien faire.

Toutefois, Hervé Barjot, manager des « Mulryan », a prévenu qu’il ferait

l’impasse sur le Prix La Haye Jousselin, justement pour laisser la place à Mid

Dancer. Il ira plutôt sur le Prix Georges Courtois (Gr2), le 2 décembre,

c’est-à-dire dans huit semaines.

Reste Lord Carmont. L’an dernier, le champion

d’Isabelle Pacault avait déjà couru cette épreuve avant de tenter sa chance

dans le gros morceau du week-end international de l’obstacle. Troisième deux

fois. On sait que le fils de Goldneyev court très bien frais, et plutôt moins

bien quand ses courses sont trop rapprochées. Aussi Isabelle cherche plutôt à

tenir qu’à courir : « Trois semaines, ça me paraît court, a-t-elle admis, mais

je n’avais pas le choix. D’un autre côté, le cheval se gère un peu mieux,

maintenant. Dans tous les cas, je cours dimanche pour gagner, car Mid Dancer

m’a battu à la régulière dans le Grand Steeple et j’aime autant prendre ce

qu’il y a à prendre en attendant la Haye Jousselin. » L’expérience nous apprend

qu’à Auteuil, cette approche est souvent la meilleure.