George washington sacrifie

Autres informations / 28.10.2007

George washington sacrifie

Vite en difficulté dans le Breeders’Cup Classic, le seul

européen de la course, GeorgeWashington, s’est blessé à l’antérieur droit dans

la dernière ligne droite. Mick Kinane l’a arrêté rapidement, mais la blessure était

très sérieuse et le cheval a dû être euthanasié sur place. George Washington

souffrait d’une fracture ouverte du canon. Selon le Dr Wayne McIlwraith, il

était donc impossible de le soigner. Toujours selon cet expert, une piste en

dirt détrempée peut provoquer ce type d’accidents dans la mesure où les sabots

reposent sur une partie de terrain plus incertaine, sous la couche de boue. Il

ajoutait : « Nous considérons souvent ces fractures comme étant associées à un

dommage antérieur, dû à un déséquilibre ou un défaut de coordination sur un

terrain inconnu, qui devient une fracture progressivement. » Pour sa part, Mick

Kinane avait déclaré : « Il est resté debout sous moi. Il a été très courageux,

et il m’a préservé. » Interrogé sur l’incident, Steve Asmussen a pour sa part

estimé : «Quand vous suivez les Jeux Olympiques, vous suivez de l’extrême, et

des choses extrêmes se produisent. » Jess Jackson, pour sa part, expliquait : «

Ces athlètes sont au sommet de leur sport et de leur race. Ils donnent tout,

tout le temps. C’est pourquoi je pense que l’élevage est important et qu’il

faut revenir à des chevaux plus solides et endurants, et je crois que Curlin

représente ce nouveau cheval. Je constate depuis cinquante ans que les chevaux

deviennent toujours plus fragiles. Avec le polytrack et l’élevage, nous pouvons

améliorer les choses et retrouver l’époque de Seabiscuit et des grands

champions. Cet accident est triste, mais il faut que nous sachions rebondir pour

motiver le changement dont nous avons besoin. »