Grande star pour petite etoile

Autres informations / 08.10.2007

Grande star pour petite etoile

Les tenants du papier, et nos amis anglais,

n’avaient d’yeux que pour Laureldean Gale, gagnante impressionnante pour ses

débuts et excellente seconde de Proviso (qui depuis a confirmé sa classe) dans

le Calvados. Cette jeune et talentueuse 2ans avait, juste après sa très belle

performance de Deauville, rejoint Godolphin. Mais on observait au paddock,

avant le Boussac, qu’elle commençait son poil d’hiver, ce qui n’est jamais une

indication de forme.

Les lecteurs de JDG n’avaient d’intérêt que

pour Zarkava qui, suite à sa très belle victoire dans le Prix de la Cascade le

9 septembre, avait reçu le label de Rising Star, qui signale les 2ans et 3ans

sont promis à un bel avenir. Ce 9 septembre, nous ne nous doutions pas qu’elle

courrait le Marcel Boussac, même si Alain de Royer Dupré avait alors évoqué le

Prix des Réservoirs (Gr3).

Suite à un très bon « travail », il a

heureusement changé d’avis et l’a présentée dans le Marcel Boussac où sa fulgurante

ligne droite aura été le principal éclair de classe pure de la journée. Car

Zarkava est venue « chercher » Conference Call qui s’envolait pour une très

belle victoire le long de la corde. Ces deux pouliches étant sûrement très

bonnes, Zarkava sans doute hors du commun en ce dimanche où sa pointe a ébloui Longchamp.

L’Aga Khan était ravi par la découverte d’une

championne, et il rappelait à son entourage après la course que la 4e mère de

Zarkava se dénomme Zahra, comme sa fille bien aimée, propriétaire de Mandesha

et de Darjina. Mais qu’avait d’exceptionnel, cette Zahra, pour que l’Aga

utilise aussi ce nom pour sa fille ? C’était en fait l’unique fille qu’ait

produit Petite Etoile, la jument de légende de la famille. De sorte que Zarkava

remonte à Petite Etoile, sa 5e mère !

Comme quoi, l’élevage demande deux qualités, de

plus en plus rares dans notre société actuelle : de la mémoire et de la patience.