Retour sur le week-end du prix de l’arc de triomphe

Autres informations / 09.10.2007

Retour sur le week-end du prix de l’arc de triomphe

Ï Alain de Royer Dupré

Pas de surprise avec Mandesha

« Je n’ai pas eu de surprise

avec Mandesha. Elle nous a procuré tellement de joies, en remportant plusieurs

Groupes 1, sur plusieurs distances, que nous ne pouvons pas lui reprocher de ne

plus avoir désormais le même goût à l’effort. Il était important qu’il ne lui

arrive rien en course. Elle va désormais se consacrer à la reproduction, mais

le choix de l’étalon n’est pas arrêté. La transition entre l’entraînement et le

haras va se faire progressivement, comme cela avait été fait, l’an passé, avec

Pride. C’est très important. »

Linngari, ma seule déception

« Ma seule déception du

week-end a été la mauvaise course de Linngari. Il est désormais habitué aux

méthodes d’entraînement européennes et est, sans doute, plus à l’aise sur des

distances de 1.600 mètres à 1.800 mètres comme l’indiquent notamment sa bonne

prestation du « Moulin de Longchamp. »

Tiza va très bien vieillir

« Tiza s’est remarquablement

comporté sur les 1.000 mètres, dans l’Abbaye de Longchamp. Il s’est trouvé

débordé en partant et son jockey, l’a fort justement laissé s’équilibrer. Sa

fin de course a été remarquable et sa meilleure distance doit se situer autour

de 1.200 mètres. Je suis très confiant dans son avenir. Il devrait bien

vieillir. J’espère qu’il sera invité à Hong Kong ; où l’épreuve de sprint

disputée sur les 1.200 mètres à main droite devrait parfaitement lui convenir.

»

Darsha a couru sa valeur dans

le Prix de Royallieu (Gr2). Elle est sérieuse et régulière. Elle est déjà

deuxième de Groupe 3 et troisième de Groupe 2 depuis samedi. L’année prochaine,

compte tenu de sa grande origine (c’est la sœur de Darsi), son avenir se situe

au haras. Toutefois, avant de quitter la compétition, j’espère qu’elle pourra

gagner une listed race, sur une distance égale ou supérieure à 2.400 mètres. Le

terrain lourd ne devrait pas lui poser de problème. »

Zarkava, ma plus grande joie

« Ma plus grande joie du

week-end a été la victoire de Zarkava dans le Prix Marcel Boussac (Gr1).

J’étais très confiant, car la pouliche avait remarquablement travaillé sur

l’hippodrome de Chantilly. Non seulement elle est très bonne, mais elle était

aussi au mieux de sa forme. Elle n’est pas eu une ligne droite idéale et s’est

retrouvée gênée au moment de l’effort. Sa fin de course a été spectaculaire. »

ï Peter Chapple-Hyam Pas le

vrai Authorized

« J’étais totalement écoeuré

dimanche après l’Arc. Je pensais avoir le cheval au mieux mais il a eu quelques

des courses dures et peut-être que je lui en ai trop demandé. C’est sans doute

ma faute. Ce n’est pas le vrai Authorized qui a couru dimanche à Longchamp, car

il est généralement bien plus à son aise dans un parcours. Peut-être qu’il

était trop éloigné de la tête mais notre numéro de corde (le 12, ndlr) ne nous

a pas aidé. Peut-être que s’il était parvenu en quatre ou cinquième position,

l’énergie dépensée pour y arriver lui aurait coûté encore plus cher pour finir.

Qui sait ?

Frankie [Dettori] a

finalement choisi de prendre soin de lui et je lui tire mon chapeau.

Authorized rentre à la maison

aujourd’hui (lundi, NDLR). Son retour sain et sauf est mon principal souci,

désormais, car il m’a beaucoup donné. Pour finir, je voudrais remercier toute

mon équipe pour tout le bon travail fait sur le cheval cette saison. Leur

contribution est inestimable. »

Ï Freddy Head : Si Marchand

d’Or était plus gérable…

« Il est vraiment dommage

qu’il ne s’améliore pas, dans son comportement, au fil de ses courses. Bien

sûr, plus gérable dans le parcours, il aurait pu prétendre à un meilleur

classement. Nous allons voir s’il n’y a pas lieu de changer de tactique,

notamment sur ce genre de tracé. Cependant, il a très bien pris cette

tentative. Si rien n’intervient dans sa préparation, il est prévu qu’il se

déplace, en décembre, à Hong Kong, pour l’épreuve de sprint (Gr1, le 9

décembre). »