Tamayuz confirme

Autres informations / 09.10.2007

Tamayuz confirme

 

Soyons honnête, nous avions beaucoup aimé

Tamayuz (Nayef) quand il gagna de peu, mais brillamment, le « classique maiden

» Prix de Fontenoy le 9 septembre à Longchamp, mais nous avions déjà décerné le

même jour le label de Rising Star à Zarkava, la princesse de l’Aga Khan qui

nous a confortés dans notre décision en gagnant hier le Marcel Boussac (Gr1)

d’une classe. JDG était trop jeune pour oser distribuer ses étoiles à profusion

; nous n’aurions pas dû hésiter ! D’autant moins que nos commentaires étaient

sans équivoque sur le potentiel du fils de Nayef. Nous écrivions en effet que

cette victoire était « impressionnante car obtenue à l’issue d’une course sans

train où Tamayuz s’est trouvé piégé à 2 longueurs de la tête et a jailli pour

dépasser ses rivaux en quelques foulées ». Dans le même compte rendu, nous

reproduisions les impressions de Freddy Head : « Nous avons eu une course

horrible. Son comportement est très bon dans cette course de poulains encore

verts. Il est arrivé tard chez moi et s’est révélé petit à petit, si bien qu’il

n’est pas engagé dans les bonnes courses. Mais nous avons le temps… »

L’ensemble de cet article annonçait la

démonstration d’aujourd’hui où Tamayuz était « suspendu dans les airs » en

attendant que Davy Bonilla veuille bien lui donner le signal de l’accélération,

ce qu’il fit en quelques foulées décisives, clouant les autres sur place malgré

le bon effort tardif produit par le débutant Mount Helicon (Montjeu) qui finit

3e. Sans aucun doute ce poulain est de la classe des classiques, et Freddy nous

a déclaré « qu’on ne le reverrait sans doute pas en piste cette année » nous

confirmant, à l’instar de ses déclarations concernant sa pouliche, que

« Tamayuz fait effectivement partie de ce qu’il

a de mieux chez [lui] ».

Rappelons pour renforcer la conviction de nos

lecteurs que le papier de Tamayuz est en tous points prestigieux : il est par

le très prometteur Nayef dont les premiers produits démontrent leur qualité et

surtout sa mère Al Ishq (Nureyev) est fille de Allez Les Trois, mère d’Anabaa

Blue vainqueur du Jockey Club Gr1, et fille de la poulinière de légende

Allegretta, d’où Urban Sea, Galileo, King’s Best etc. Une lignée qui peut faire

rêver Freddy des plus grands lauriers…

Bref, la Wertheimer Goldikova et le Maktoum

Tamayuz, tous deux Rising Stars du jour pour le JDG, s’annoncent tels de vrais

espoirs classiques pour 2008.