Marseille sous le signe de laffon-parias

Autres informations / 17.11.2007

Marseille sous le signe de laffon-parias

Samedi 17, Marseille-Borély. Carlos

Laffon-Parias a remporté les cinq dernières éditions du Grand Prix de Marseille

(L) avec Sarrasin (Bering) en 2002 et 2003, Marshall (Anabaa), Krataios

(Sabrehill) et Balius [photo] (Mujahid), tenant du titre qu’il sellera une fois

encore. Impressionnant à Fontainebleau dans le Prix Tantième (L) [photo], qu’il

a remporté sur une pointe, le représentant de Léonidas Marinopoulos est déjà

assuré du titre dans la course au bonus du Défi du Galop. Il devra porter trois

kilos samedi alors qu’il était au poids de base l’an dernier. Or le lot semble

un peu meilleur cette année. Doctor Dino (Muhtathir) jouait les épouvantails en

2006, mais le tracé marseillais reste particulier et le futur gagnant de Gr1

n’avait pu finir que 5e…

Touch of Land (Lando) sera sans doute le plus

souvent cité contre le favori. Le pensionnaire d’Alex Pantall a échoué dans le

Prix Dollar (Gr2) dernièrement sur une piste trop souple pour ses aptitudes.

Son entraîneur le dit au mieux, et dès lors redoutable si la piste de Borély

est assez ferme – il a neigé sur Callas jeudi.

Sa compagne d’entraînement Criticism

(Machiavellian) a elle aussi un peu déçu en terminant troisième du Prix André

Baboin (Gr3), dernièrement à Lyon. « Nous courions un peu rapproché », a noté

Alex Pantall, qui la dit de nouveau à son meilleur niveau. La façon dont a

couru Willywell (Jimble) à Fontainebleau, lorsqu’il a terminé troisième de

Balius, suggère qu’il va se plaire à Borély. Gris de Gris (Slickly) n’a pas

couru depuis sa semi-rentrée de septembre et Jean-Marc Capitte redoute la

distance de 2000 mètres. Seul 3ans au départ, Skagerrak (Dynaformer) est

rallongé, lui aussi, pour ses premiers pas sous l’entraînement de David Smaga,

déjà au palmarès en 2000 avec le succès de Bleu d’Altaïr (Green Tune). «

Maurice Lagasse a acheté Skagerrak aux ventes de l’Arc (185.000€, via la

Broadhurst Agency de Laurent Benoît, ndlr), nous a rappelé l’entraîneur. Mais

il l’avait aussi élevé (le poulain avait été vendu 220.000€ à Deauville

yearling au Gestu¨t Ammerland, via Crispin de Moubray, ndlr). Nous le

rallongeons un peu car il travaille très bien. La mère, que j’entraînais,

allait sur 1.600 à 1800 mètres, mais je le crois capable d’aller sur plus long.

» FEVER FEVER S’ATTAQUE A BORELY Troisième du Critérium de Bordeaux (L) de Trip

to Glory dernièrement, Fever Fever (Elusive Quality) tente de concrétiser à ce

niveau dans la version marseillaise, le Prix Delahante (L). La pensionnaire de

Jean-Claude Rouget, qui a sellé la bonne Danzon (Royal Academy) à la victoire

dans cette course en 2005, affronte un lot de huit concurrents largement dominé

par les chevaux de la région. On y distingue Draaa (Lord of Men), invaincue en

deux sorties dont une première sur cette piste : « Elle a mieux gagné ensuite à

Hyères, a précisé Jean-Marc Capitte, tenant du titre avec Al Ken (Kendor) sous

les mêmes couleurs de Jean-Claude Seroul. Nous l’avons ensuite préparée pour

cet objectif. Elle a donc un peu de fraîcheur et travaille très bien. » Draaa a

battu Corseurasien (Hamas) et Bon Grain (Muhtathir), qui ont confirmé ensuite.

De Paris viennent Fleurina (Le Triton), assez plaisante dernièrement dans le

Prix Miesque (Gr3) et Aornos (Dashing Blade), un poulain de qualité qui n’a pas

été heureux, selon son entraîneur David Smaga, dernièrement dans le Prix des

Feuillants (B) remporté par Indian Daffodil.