Vengeance de loulia

Autres informations / 17.11.2007

Vengeance de loulia

La vengeance est un plat qui se mange froid, et

le climat se prête à ce type de dégustation. Gagnante treize jours plus tôt du

Prix Bournosienne (Gr3) à Auteuil, Kruscyna (Ultimately Lucky) tentait de

profiter de sa forme pour répéter en steeple à Enghien dans le Prix de la

Beauce. Cependant, la 3ans de Guillaume Macaire n’a pu se montrer menaçante

cette fois après avoir galopé en retrait pour tenter un timide rapproché dans

le tournant  final.

En revanche, Loulia (Cricket Ball), tombée dès

le bull-finch le jour du succès de Kruscyna, a mené toute la course et

redémarré dans la dernière ligne droite pour se porter hors d’atteinte de

Sunland de la Mare (River Bay), Élixir du Berlais (Loup Solitaire) finissant en

trombe. C’était la deuxième victoire du jour pour Yannick Fouin, qui avait déjà

sellé l’animatrice et lauréate Angesse 

(Indian  River)  sur 

les  haies  de 

la  première.

« Elle est tombée au bull-finch dans le

Bournosienne, a rappelé Yannick Fouin au sujet de Loulia, mais nous avons pu la

rattraper tout de suite et j’ai décidé de recourir. Elle était un peu chaude,

au début de sa carrière, et nous avons voulu lui apprendre à patienter. Ce

travail paye aujourd’hui, même si désormais nous la laissons aller devant. Pour

cette course, sous 63 kilos, j’avais dit à Sylvain [Dehez, jockey de Loulia,

ndlr] de durcir la course et de ne s’occuper de personne. »

C’était une sale journée pour Jacques Ricou,

qui a arrêté le favori Benjir (Mansonnien) dans le Prix Verdi qu’a largement

dominé Solwhit (Solon), offert à 113/1 après des débuts anonymes en plat à

Dieppe. Le jockey s’est plaint de la tête et a dû être remplacé dans

l’avant-dernière par Lénie Suzineau, qui a à son tour été éjecté dans le tour-

nant final par Miofilio Miofilio 

(Dayjur).