Notre pere : un ode a gloria

Autres informations / 29.12.2007

Notre pere : un ode a gloria

Vendredi 28, Leoparsdtown

(Irl)

L’élevage

français est toujours au firmament. Notre

Père (Kadalko et Gloria IV) est le troisième nom qui accroche un Groupe 1

d’obstacle à son actif depuis le boxing Day.

Il a remporté

son second steeple consécutif après un succès initial à Punchestown (Irlande)

le 9 décembre dans un steeple de série. Mais cette fois, il agissait à un tout

autre niveau. Dans le Knight Frank Ganly Walters Novice Chase (Gr1), il est

venu des derniers rangs pour battre d’une tête Abbeybranney qui avait pris l’initiative dès avant l’ultime

obstacle. Dreux (Anabaa), autre

français au départ et ressortissant de l’élevage Head, avait été arrêté avant

la dernière difficulté.

Notre Père n’avait pas eu, jusque là, la trajectoire

d’un surdoué. Il avait enregistré 3 victoires en 9 sorties et il lui avait

fallu attendre sa 4e sortie en National Hunt Flat (ndlr, NHF :

courses plates de longue haleine réservées aux chevaux à vocation d’obstacle)

pour ouvrir son plamarès. Lauréat ensuite d’une épreuve pour maiden sur les

haies, il semble avoir trouvé sa voie sur les parcours de steeple. C’est le deuxième

produit recensé de la championne AQPS Gloria

IV (Video Rock), une des plus belles figures d’une lignée exceptionnelle

estampillée Yves d’Armaillé. Véritable phénomène en plat, invaincue en 12 sorties,

Gloria IV n’aura pas eu le temps de développer une riche descendance ;

elle est morte à l’élevage. Le frère aîné de Notre Père, Matelot

(Epervier Bleu), s’était essayé, pour le compte de François Doumen en

Angleterre, sans beaucoup de succès et poursuit d’ailleurs sa carrière en

France en obstacle.

 

LES BOOKS DIVISES AUTOUR DE DENMAN

Vendredi 28, Leoparsdtown

(Irl)

Le problème des

bookmakers pour la prochaine Gold Cup de Cheltenham est cornélien. Qui

privilégier entre deux champions qui sont, de plus, compagnons d’écurie ?

Après les exhibitions de Kauto Star

et Denman, et moins de trois mois avant

l’événement, l’officine Paddy Power a décidé de passer Denman à 2-1 alors qu’il était auparavant à 7-4. Beaucoup d’autres

ont conservé leur offre antérieure alors que certains on procédé à un

réajustement à la hausse. C’est le cas de William Hill (15-8 contre 2-1

auparavant) et de Stan James (7-4 contre 2-1).