Royal academy restera en australie

Autres informations / 29.12.2007

Royal academy restera en australie

 

Un

des étalons les plus prisés du pool de Coolmore, Royal Academy (Nijinski), restera désormais stationné dans la base

australienne de la multinationale du pur sang. Agé aujourd’hui de 21ans, il

n’effectuera plus les aller-retours Etats-Unis/Australie qui lui permettait de

fonctionner en double saison de monte et d’honorer continûment ses promises

tout au long de l’année.

II

n’est pas mis à la retraite et continuera donc à fonctionner sur le site Denman

de Coolmore Australie. Il s’agit plutôt de lui offrir une activité plus

raisonnable en concordance avec son âge. Les responsables du haras espèrent

ainsi qu’il pourra encore servir des juments pendant quelques années.

Royal

Academy est né en 1987 et compte 4 victoires pour 7 sorties. Ses titres de

gloire sont ses victoires dans la

July Cup (Gr1, 1200m) de Newmarket et le Breeders’Cup Mile

(Gr1, 1600m) à Belmont Park. Ses origines, Nijinski et Crimson Saint, sont

exceptionnelles et en font un trois-quarts frère de l’étalon de tête américain Storm Cat (Storm Bird et une fille de

Crimson Saint par Secretariat).

Royal

Academy a couru pour l’entraînement du mythique Vincent o’Brien et a permis à

Lester Piggott d’effectuer un come-back au plus haut niveau insensé lors de

leur victoire dans le Breeders’ Cup Mile.

Entré

au haras en Irlande, dans la base Coolmore, en 1991, Royal Academy a commencé ses navettes vers l’Australie en 1994.

Dans sa carrière d’étalon, deux années originales l’ont vu exercer au Brésil en

2000 et 2001. A

ce jour il compte 1804 produits pour 1423 partants et 947 gagnants. Les gains

de sa production atteint 110M$ au travers le monde. Ses meilleurs produits ont

pour nom Val Royal, de l’élevage

français de Jean-Luc Lagardère, Oscar

Schindler ou Bel Esprit. Le

premier a remporté le Breeders’ Cup Mile (Gr1), le deuxième deux fois l’Irish

Saint Leger (Gr1) et s’est placé deux fois dans l’Arc de Triomphe (Gr1). Quant

au troisième, il s’agit d’un sprinter australien de haut niveau qui connaît à

présent une réussite certaine au haras.