Toulouse, le 8 décembre 2007

Autres informations / 09.12.2007

Toulouse, le 8 décembre 2007

 

Prix des Minimes :

Mess Around n’a pas fait l’imbécile

Quand on porte

les mêmes couleurs, celles d’Hervé Morin, et défend les intérêts de la même

équipe que Literato, il y a en

quelque sorte obligation de résultat. C’est ce qu’a bien compris Mess Around (Sagacity), « ne fais

pas l’imbécile » dans sa traduction française. Lauréat en débutant en

juillet à La Teste,

il n’a pas éprouvé de réelle difficulté à gagner cette fois sur plus long (1600m).

Le pensionnaire de Jean-Claude Rouget s’est posté derrière Mary Island (Panis) qui a mené à allure régulière sur un terrain

évalué à 4,0 et prenait rapidement l’initiative pour n’être jamais mis en

danger. Premier produit d’une jeune poulinière par Charnwood Forest, Mess Around est apparenté à Dunette (Hard to Beat) lauréate du Prix

de Diane (Gr1) ou Lear White (Lear Fan), gagnant de groupe 3 et placé de groupe

1 en Italie, Grande-Bretagne et Allemagne. Il a laissé l’impression d’un

poulain qui peut encore évoluer et sans doute être encore

« rallongé ».

Pourtant

Jean-Claude Rouget a confié à Paris-Turf qu’il préférait son autre candidat, la

pouliche Alaskan Way, à Mess Around. Celle-ci, si elle court

honorablement avec une 3e place à la clé, n’a jamais pu accélérer

franchement dans la dernière ligne droite. Décidemment, un Rouget peut toujours

en cacher un autre.

 

 

Prix Jean de

Tauriac : la vérité était à Toulouse, le 10 novembre

Les conditions

annoncent pour « 3ans et plus ». Il faut dire qu’en fin d’année la

notion de 3ans devient très relative et que ceux-ci vont accéder au statut de 4ans

dans seulement vingt-trois jours. C’est d’ailleurs un 3ans, le Rouget Ilbaritz (Zilzal) qui, de par les

conditions de cette course… à conditions (D), devait porter le plus de

surcharges. Le poids a d’ailleurs peut-être parlé car Ilbaritz se classait 4e sans jamais faire illusion pour

la victoire. En fait la vérité était dissimulée dans une épreuve le 10 novembre

à Toulouse. Ce jour-là, Poly Dance

(Le Triton) l’emportait et Enticer

(Astair) obtenait la 6e place. En ce 8 décembre, le classement a été

tout simplement interverti, offrant la victoire à Enticer devant Poly Dance.

Ces deux affiliés aux courses à conditions et handicaps ont néanmoins

considérablement bousculé les valeurs.

C’est en effet

un certain Runaway (King’s Best),

double lauréat de listeds et deuxième du prix Niel (Gr2) d’Hurricane Run, qui se classe 3e. Cet ancien élève de

Khalid Abdullah nous joue une nouvelle version de « la valeur est en

baisse ». Après avoir culminé à 51,5 en 2005, il est aujourd’hui évalué à

48,5. Et quand on sait qu’Enticer est classé aujourd’hui à 40,0 et Poly Dance à

42,0, la logique voudrait que la valeur de Runaway continue de baisser.

 

 

Steeple-Chase

d’Automne : une Œuvre d’Art très réaliste

Guillaume Macaire s’était montré plutôt

réservé quant aux chances d’Oeuvre d’Art

(Robin des Champs) la veille de la course. Nous rapportions ainsi dans notre

dernière édition « Elle a connu une

course dure la dernière fois (ndlr : quatrième du Prix Sytaj (L) à

Auteuil) (…) elle n’est jamais sortie d’Auteuil, mise à part pour aller à

Compiègne et à Meslay-du-Maine et porte le plus gros poids de la course. »

Toutes ces réserves ont été

magnifiquement levées sur la piste par une Œuvre

d’Art souveraine. Montée en confiance par David Cottin, elle ne s’est

vraiment signalée que dans la dernière courbe pour prendre le commandement

avant la dernière haie. Le reste ne fut que formalité et réalisme.

Avec 6 victoires et 4 places en 10

sorties, Œuvre d’Art présente dorénavant un palmarès étoffé et idéal en vue

d’une carrière au haras. Dans le détail, cela donne 3 victoires à Auteuil et

une 4e place dans le prix André Michel (Gr3). Œuvre d’Art met aussi

en lumière un beau papier AQPS au sein de l’élevage d’Emmanuel Clayeux. Poete Pouet, le frère d’Oeuvre d’Art

par Subotica, est invaincu en steeple en 2 sorties et compte une 3e

sortie en plat (2e). La mère de ces deux-là est Castagnette III (Tin Soldier), titulaire de 6 victoires et 19

places en obstacle. Vedette de la région centre-est, elle a construit la grande

partie de son palmarès sur les hippodromes de Vichy, Fontainebleau, Moulins ou

Lyon-Parilly.