Un extrait du dernier « guy thibault »

Autres informations / 15.12.2007

Un extrait du dernier « guy thibault »

 

25

février 1683 : première course internationale

 

Avec

Un autre regard sur les courses,

l’historien Guy Thibault livre son chef d’œuvre. Cette histoire des courses et

de l’élevage en France de Louis XIV à nos jours est précieuse. L’auteur nous a

autorisé à en reproduire des extraits, choisis pour vous. Un délice, à déguster

dès aujourd’hui et dans nos prochains numéros.

 

Près

de Saint-Germain-en-Laye, à Achères, « il y avait un amphithéâtre pour le

Roy au milieu de cette plaine et des poteaux dressés d’espace en espace pour

marquer le circuit de la course. Ainsi le Roy, sans changer de place, n’avait

seulement qu’à se tourner pour être témoin de ce qui se passait. […] Le circuit

de la course était d’une lieue et demie. » Un drapeau était planté sur le

poteau d’arrivée. « Les juges du combat étaient MM. les ducs de

Luxembourg, d’Aumont et de Gramont. » Au départ, « sept chevaux anglais »

dont deux au duc de Monmouth, un au Grand Prieur de France, un à M. Howard et

un à un « cabaretier » anglais. « Le prix était de mille louis

d’or. Il y avait un grand nombre de paris. »

« Il

y eut trois courses et chaque fois qu’on devait partir, on levait un drapeau

pour signal. » À l’issue de la première épreuve, les quatre derniers

classés furent éliminés. Après la deuxième, exit le dernier « obligé de

prendre le parti de se reposer avec les quatre autres. » De la troisième

épreuve, match à deux, sortit vainqueur un cheval noir. Mais « il ne s’en

fallut que la longueur du col. » Temps annoncé pour chacune des

épreuves : successivement dix, douze et quatorze minutes pour couvrir 6000

mètres (une lieue et demie). Temps contesté par des témoins qui reconnaissent

cependant « l’extrême vitesse de ces deux chevaux ».

Les

récits se contredisent quant à l’identité du cavalier et du propriétaire. Pour

le Mercure Galant, ce fut « l’un des gentilshommes de M. le duc de

Monmouth ». Mais il ajoute : « Le Roy a donné à M. Howard,

seigneur anglais, qui était venu exprès en France pour cette course, une table

de bracelets de dix mille livres. »

Pour

trois historiens anglais, le vainqueur fut « le célèbre duc de Monmouth

qui monta un hongre appartenant à l’Honorable Thomas Wharton ». Ils ajoutent

que le Roi exprima le désir d’acquérir le hongre victorieux et offrit « le

poids du cheval en or ». Wharton rejeta l’offre et voulut faire présent du

cheval au Roi. Par courtoisie, le souverain refusa. Cependant, en

reconnaissance de « la supériorité anglaise en matière de courses de

chevaux », il accorda à l’Honorable Bernard Howard le privilège de pouvoir

entrer en carrosse dans la cour du Louvre, distinction extraordinaire réservée

aux princes du sang.

 

Prix : 60 euros. En vente aux Éditions du CASTELET

780,

avenue Saint-Roman – Z.I. du Haut Careï – 06500 

MENTON

Tél :

04 93 52 05 69. Fax : 04 93 52 08 41. E mail : contact@editionsducastelet.com