Escort boy releve un nouveau defi

Autres informations / 04.01.2008

Escort boy releve un nouveau defi

 

Vendredi 4, Pau. Lauréat du Prix Renaud du Vivier (L) sur

le steeple l’hiver dernier, Escort Boy (Dare and Go) a la particularité d’avoir

remporté deux fois le Grand Prix de Pau à 5 et 9 ans tout en ayant pour père un

grand performer sur dirt aux USA, mais aussi celle d’avoir débuté sa carrière

sous les couleurs du journaliste et ami Gérard Brami. Escort Boy avait fini

deuxième de cette même course avant de remporter le Grand Prix en 2003, et

troisième deux ans plus tard. Il tente de s’imposer une deuxième fois dans

cette même épreuve préparatoire au Grand steeple du Pont-Long. Le pensionnaire

de Patrick Chevillard portera 72 kilos, un charge inédite pour lui qui a incité

son entraîneur à la mesure dans son interview à ce sujet dans Paris-Turf. Le

10ans partage cette dure mission avec Zeus du Berlais (Cadoudal), le lauréat du

Grand Steeple d’Enghien, et devra ainsi rendre du poids à Kiléfou d’Airy

(Sheyrann), associé à Christophe Pieux, et à Etoile d’Ainay (Dom Alco), qui a retardé

sa rentrée à Pau en raison des terrains trop rapides. Désormais âgé de 7ans,

Kiléfou d’Airy a terminé deuxième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) de Karly

Flight en 2002, et du Prix Maurice Gillois (Gr1) de Le Chablis six mois plus

tard. Il a aussi pris la troisième place du Prix La Haye Jousselin (Gr1) de

Batman Senora (Chamberlin), en 2003… Ces adversaires ont quitté la scène

depuis, même si le fils de Karly Flight vient de débuter parmi les 2ans d’André

Fabre, et le Survivor de Jacques

Ortet n’a sans doute pas sa superbe d’il y a six ans, et il a couru deux fois –

en septembre 2005 puis en décembre dernier – depuis mai 2004, mais il a

remporté cinq de ses sept sorties à Pau, où il a débuté par une chute, il y a

déjà six ans, dans une course de haies pour 4 ans où Jacques Ortet, son

entraîneur d’alors, alignait quatre de ses pensionnaires, ce même Prix Alfred

de Torrance dont il vient de fournir les trois premiers, mercredi. Ironie du

sort : la sœur du gagnant de cette course en 2008 , Quessel d’Airy (Cachet

Noir), Kessalya d’Airy (Port Lyautey), y était arrêtée…