Fertillet contre sénéchal

Autres informations / 06.01.2008

Fertillet contre sénéchal

Dimanche 6, Cagnes-sur-mer. Les quatre plus grandes courses

d’obstacle de la Côte d’Azur sont désormais regroupées et les meilleurs acteurs

de la saison seront donc aux prises. Le Grand Prix de la Ville de Nice (Gr3),

qui se déroulera comme le reste des épreuves sur une piste très alourdie, sera

le théâtre d’une nouvelle confrontation entre deux vieux habitués, Stodoun

(Pistolet Bleu) et Loup Brave (True Brave), qui totalisent deux succès chacun

dans ce Grand Steeple de Cagnes. La pluie est tombée comme une bénédiction pour

le premier nommé, également le doyen de la course du haut de ses 12 ans,

gagnant en 2002 et en 2004. Loup Brave, en revanche, appréciait bien davantage

les pistes plus fermes des deux dernières éditions du classique azuréen. Un

peloton de quinze concurrents veillera à ce que les deux favoris ne se

détendent pas trop – à moins que la piste souple ne provoque des défections de

dernière minute.

Le Grand

Steeple des 4ans, le Prix Christian de l’Hermite (L), aura pour favorite Quenta

des Bordes (Bateau Rouge), dominatrice lors du dernier tremplin mais peut être

menacée par les progrès dans la discipline de Fair Attitude (King’s Theatre),

malgré l’éventuel refus de ce dernier à réussir sur une piste trop assouplie.

La Grande

Course de haies (L), elle, réunit treize sauteurs avec en point de mire l’as du

meeting, Ginko Biloba (Villez), pensionnaire de François Cottin qui a montré

une nette aptitude au tracé de Cagnes et a dominé son sujet dans la dernière

course préparatoire, le Prix Alain du Breil. Cependant, les conditions ont

changé, la distance est plus longue cette fois et ce sera peut-être l’occasion

d’une révélation.

Chez les 4ans

du Prix André Massena (L), la Grande course de haies de cette promotion,

Yannick Fertillet détient sans doute encore la clé du problème avec les deux

favoris, Actium (Medaaly) et Wutzeline (Waky Nao), tous deux invaincus, à moins

que Sharaliya (Desert Prince) ne concrétise ses progrès pour parfaire le score

de l’écurie Sénéchal.

En somme, ce

sera une nouvelle version, plus disputée que jamais, du match hivernal favori

de Cagnes : Fertillet d’un côté, Sénéchal de l’autre.