Good ba ba reste au sommet

Autres informations / 22.01.2008

Good ba ba reste au sommet

 

Dimanche 20, Hong Kong. Associé à Olivier Doleuze, Good Ba Ba

(Lear Fan) a confirmé son titre de meilleur miler de Hong Kong, et

accessoirement un des meilleurs spécialistes au monde. Il s’est imposé sûrement

dans la Stewards Cup (Gr1), première manche de la Triple Couronne locale, dotée

de 700.000€. Lauréat, en effet, du Hong Kong Mile (Gr1) en décembre dernier, il

a devancé cette fois Floral Pegasus (Fusaichi Pegasus) et Gérald Mossé d’une

bonne longueur devant le favori Viva Pataca (Marju), qui n’était pas sur sa

meilleure distance. « Je n’ai jamais vu avant lui un miler capable de se

détendre dans le peloton et d’accélérer soudainement pour couvrir les derniers

quatre cents mètres en 22 secondes, a déclaré l’entraîneur du gagnant, Andreas

Schütz. Je dirais que cette victoire est meilleure encore que celle du Hong

Kong Mile parce qu’il ne s’est pas repris en tête, comme cela peut lui arriver.

Il a continué son effort jusqu’au bout et il a donc sans doute encore

progressé. » Good Ba Ba est un fils d’Elle Meme (Zilzal), une jument

élevée par Criquette Head-Maarek et René Romanet, gagnante de handicap en

France avant son exportation aux USA, et qui descend de la même famille que

Miesque et compagnie, puisque sa deuxième mère est une sœur de Pasadoble… Le

poulain a été acheté 85.000$ aux ventes de Keeneland en 2003 par Cash Asmussen.

Good Ba Ba doit

affronter le vainqueur du Hong Kong Sprint (Gr1) Sacred Kingdom (Encosta de

Lago) le 16 mars sur les 1.400 mètres de la Queen’s Silver Jubilee Cup (Gr1),

dernière étape des Sprint Series. Ce sera aussi le jour du Hong Kong Derby

(Gr1), doté de 1,4 million d’euros. Le favori pour remporter ce classique est

Helene Mascot (Peintre Célèbre), qui termina sixième du Derby d’Epsom l’an

dernier sous l’entraînement de David Elsworth, et sous le nom de Salford Mill. En

effet, le pensionnaire de Tony Cruz a débuté dimanche dans son pays d’adoption

par une victoire dans le Classic Mile (Gr1).

 

 

VICTORY GALLOP

EN TURQUIE

Selon le site

Internet racingnewswire.net, l’étalon US Victory Gallop (Cryptoclearance) doit

rejoindre Okawango et Divine Light, autres récentes acquisition du Jockey Club

turc destinées à améliorer l’élevage local. Âgé de 13 ans, ce lauréat des

Belmont Stakes a produit 101 gagnants en 2007 après avoir fait partie des

étalons de tête de sa promotion durant ses trois premières années de monte. Il

était jusqu’à présent offert à 10.000$ à WinStar dans le Kentucky.