Palmares 2007 : les hommes et une femme

Autres informations / 04.01.2008

Palmares 2007 : les hommes et une femme

 

Nous continuons

notre présentation des principaux palmarès de 2007. Après celui des chevaux (pur

sang uniquement), détaillé dans notre édition du 31 décembre, JdG vous propose

le classement des propriétaires, entraîneurs, jockeys et éleveurs de plat. Nous

reviendrons dans les prochains jours sur l’obstacle.

 

PROPRIETAIRES : SA AGA KHAN, DE

LOIN

En dépit d’un

certain flou dans les analyses qui fleurissent au moment des bilans de fin

d’année, il n’y a qu’un seul (grand) gagnant au sein des propriétaires en 2007 :

SA Aga Khan, avec 3.460.298€ (primes comprises) pour 388 partants. La

complémentarité entre son élevage historique et les ex-effectifs Lagardère joue

à plein régime. Elle lui permet en particulier d’engranger des primes de

propriétaires importantes pour un montant supérieur à 1 M€. Sans cet

« appoint », SA Aga Khan restait tout de même en tête. Son

challenger, Khalid Abdullah (2.253.375€/67 partants), avoue un retard d’1,2 M€.

Même à ce niveau, cet écart est très substantiel.

Les

singularités de l’année sont à mettre au crédit de Claudio Marzocco

(1.858.949€), qui avec un seul cheval, Lawman, accède à la 4e place.

La princesse Zahra Aga Khan (1.397.962€/15 partants) fait mieux que l’an

dernier lorsque Mandesha (beaucoup) et Darjina (un peu) l’avaient créditée de

830.214€.

 

 

 

ENTRAINEURS : ANDRE FABRE INAMOVIBLE

 

Le jumelé est

immuable et maintenant bien connu. A André Fabre les honneurs des gains et à

Jean-Claude Rouget ceux du nombre de victoires. Sur le plan des gains, ce

dernier la deuxième place qui était la sienne en 2005 et perdue en 2006 au

détriment d’Alain de Royer Dupré. L’écart s’est quelque peu réduit car, pour

cet exercice, André Fabre (6.937.280€/626 partants) présente un peu moins de

500.000€ d’avance sur son challenger (6.456.080€/659 partants). Henri-Alex

Pantall (3.801.626€/1016 partants) capitalise un maximum sur la victoire de

West Wind dans le prix de Diane (Gr1) et accède à la 3e place.

 

 

JOCKEYS : LA PREMIERE DE STEPHANE

PASQUIER

 

Stéphane

Pasquier (185 victoires) bénéficiait d’une dream team autour de lui : les

montes d’André Fabre se sont faîtes de plus en plus présentes au cours de

l’année et son contrat avec Khalid Abdullah lui fournissait un autre contingent

de qualité. Il restait à transformer. Ce qu’il a fait avec brio en dépit de la

remarquable résistance de Ioritz Mendizabal (172 victoires). Transformation

synonyme de cravache d’or.

Sous l’angle

des gains, le support de grosses écuries assurent les meilleurs résultats. Là

encore, Stéphane Pasquier (8.457.350€) arrive en tête mais le quatuor de tête

est alors complété de Christophe Soumillon (7.933.271€), Christophe Lemaire (5.860.328€)

et d’Olivier Peslier (5.011.060€).

?