Palmares 2007 obstacle : mulryan, l’equipe qui gagne

Autres informations / 05.01.2008

Palmares 2007 obstacle : mulryan, l’equipe qui gagne

L’association

est parfaite et connue de tous. Sean Mulryan pour les couleurs et aux investissements,

Arnaud Chaillé-Chaillé à la mise au point et Jacques Ricou à la touche finale.

Sans oublier Hervé Barjot à la coordination de l’ensemble de ce vaisseau qui

semble plus tenir d’une corvette de combat que d’un porte-avion lourd et

inappropriée aux contraintes imposées par l’obstacle : préparer longuement les

objectifs et réagir vite aux aléas. Le team Mulryan retrouve la première place

acquise en prime option en 2005 (à l’exception de Jacques Ricou intégré en

2007).

 

PROPRIETAIRES

Sean

Mulryan poursuit son irrésistible ascension. Il présente un résultat

impressionnant, surtout au regard du nombre relativement faible de chevaux

mobilisés (27), avec 2.549.905€. Battu l’an dernier par Jean-Paul Sénéchal, il

passe en tête en améliorant son score (2.162.815€ en 2006). Jean-Paul Sénéchal

reste le

premier

propriétaire français avec 2.207.950€ pour 92 chevaux (2.517.610€/96 chevaux en

2006). Le trio est toujours complété par Magalen Bryant (1.988.070€/89

chevaux). L’Ecurie des Dunes passe de la 9e place à la 4e cette fois. Sean

Mulryan retrouve sa première place de 2005 (1.749.295€/29 chevaux), année de

son premier sacre.

 

Du point

de vue des gains par chevaux et son corollaire, les gains par partant, la

domination de Sean Mulryan est encore plus éloquente. Avec 94.441€/cheval, il

laisse très loin derrière lui, au sein du top-10, la succession Jean- Claude

Evain

(48.475€/cheval).

 

 

 

C’est en

steeple que le team Mulryan se montre le plus performante. Car l’analyse

différenciée des gains dans les disciplines Haies et Steeple/Cross renverse

quelque peu les idées reçues. En haies, Magalen Bryant prend le leadership

devant Sean Mulryan. A contrario, Jean-Paul Sénéchal a construit sa 2e place en

creusant un écart conséquent en steeple avec Magalen Bryant.

 

 

ENTRAINEURS

Arnaud

Chaillé-Chaillé devient maître des entraîneurs pour la première fois. Il

dépasse Guillaume Macaire qui le précédait les deux exercices précédents. Avec

4.006.675€ pour 116 chevaux, il fait mieux qu’en 2006 (3.663.110€/143 chevaux).

Mais il a aussi bénéficié d’une certaine réserve de son voisin de Royan qui l’aurait

devancé avec son (remarquable) score de 2006 (4.970.165€/231 chevaux). Celui-ci

« régresse » à 3.890.410€ avec 23 chevaux de moins dans l’année. François

Cottin est la régularité incarnée. Troisième en 2006 (2.532.255€/104 chevaux),

il termine à la même place avec des données sensiblement équivalentes

(2.427.810€/112 chevaux). L’obstacle présente une stabilité rare : dans le

top-10 2007, on retrouve huit entraîneurs du top-10 de l’année précédente. Les

seules sorties sont Thomas Trapenard qui a arrêté son activité et Yannick

Fertillet, classé… 11e en 2007. Pour les remplacer, arrivent Philippe Peltier

(12e en 2006) et Robert Collet (14e en 2006. Autant dire que les évolutions

sont minimes.

 

La

suprématie d’Arnaud Chaillé-Chaillé devient plus écrasante dès lors qu’on

analyse les données par cheval et/ou partant. Il domine alors outrageusement

ses voisins de haut de tableau. Seule Isabelle Pacault (classée 17e avec 855.310€/21

chevaux) présente un ratio supérieur : 40.729€/cheval contre 34.540€/cheval à

Arnaud Chaillé-Chaillé. Au regard des partants, il reprend la première place à

sa concurrente avec 9.844€/partant contre 9.099€/partants.

 

 

Dans le

cadre de la dichotomie Haies/Steeple, une nouvelle surprise apparaît. Guillaume

Macaire prend le leadership avec les chasers (et cross-chasers) devant son

rival mais insuffisamment au pointage des gains perdus en haies. François

Cottin est exclus de chacun des trios de tête. Il échoit à chaque fois à la 4e

place et cette régularité lui permet de gravir au 3e rang global.

 

JOCKEYS

Jacques

Ricou précède pour la troisième fois consécutive le monstre sacré

ChristophePieux. Son association avec Arnaud Chaillé-Chaillé, réellement

formalisée en 2007, marche à plein régime et il bénéficie, en outre, toujours

de la confiance de Guillaume Macaire. Soit les deux entraineurs français

leaders. Christophe est toujours aussi boulimique : boulimique en courses

disputées (429) et en gains accumulés (4.206.170€). Il est là le champion de la

discipline et dépasse au passage la barre des 4M€ pour la 3e fois de sa carrière.

Les jockeys de Guillaume Macaire montent haut dans le classement : Benoit

Gicquel est 3e et Lénie Suzineau 4e. A noter « l’anomalie » Cyrille Gombeau,

classé seulement 19e par les victoires (19) mais qui se positionne à la 3e

place par les gains (2.243.020€). Ses associations avec le champion Mulryan Mid

Dancer (Grand Steeple Chase) contribuent bien sûr à cette ascension.

 

 

ELEVEURS

Jean-Pierre

Dubois monte sur la plus haute marche du podium avec 149.764€ de primes à

l’éleveur. S’il domine avec une certaine marge (27.000€ avec le Haras de

Mirande, son second), c’est qu’il s’appuie sur un nombre important de produits

dans le circuit, 38, contre 19 au Haras de Mirande. Le plus étonnant est qu’il

ne capitalise sur un champion comme ont pu le faire les années précédentes

Gildas Vaillant avec Princesse d’Anjou en 2006 ou Patrick Boiteau avec Golden

Flight et Bonbon Rose en 2005. Ses éléments les plus performants on pour noms

Othermix (Linamix), Coco Wood (Mansonien) et Fabulously (Antarctique).

Jean-Pierre

Dubois est passé de la 6e en 2006 à la 1re. Le Haras de Mirande a joué sur deux

cartouches majeures : Lord Carmont (Goldneyev) et Lord Mirande (Agent Bleu).

Les moindres résultats de Princesse d’Anjou ont relégué Gildas Vaillant à la

17e place. Les permanents de ces deux dernières années ont pour noms Gaëtan

Gilles (Mid Dancer), Jean-Marc Lucas (les Berlais dont Shinco (Indian River),

Haras de Saint-Voir (Patte de Velour (Mansonnien) et Professeur (Robin des

Champs)), Laurence Curti (Or Noir de Somoza (Discover d’Auteuil) et Pouchki de

Somoza (Discover d’Auteuil)),Jacques Cyprès (Oranie Jolie (Video Rock) et Né à

Pron (Blushing Flame)) et Mme Gilbert Gallot (Royal Breeze (Phantom Breeze) et

Royal Winner (Smadoun).

 

 

A la

lumière des ratios, Jean-Pierre Dubois perd nettement sa première place au

profit de Laurence Curti qui fait partie du top-10 avec seulement 4 chevaux en

activité ! Gaëtan Gilles et Robert Collet se montrent dans ce cas les suivants.

 

Le

filtre des disciplines révèle encore quelques surprises. Les élèves de

Jean-Pierre Dubois se montrent nettement plus efficaces sur les haies (1er) que

sur le steeple/cross (6e). Sur le steeple, ce sont les éleveurs des grosses

cylindrées d’Auteuil (Haras de Mirande, Gaëtan Gilles et Laurence Curti) qui

font la loi.

?

 

?

 

?

 

?

 

?

 

 

?