Pau vendredi 5-01-08

Autres informations / 05.01.2008

Pau vendredi 5-01-08

 

Course 1

:

Secondi Blue

perd pas mal de terrain en partant, après avoir fait des difficultés pour se

rendre derrière les élastiques, ce qui n'est pas le cas de Saint Fontenailles,

qui se porte rapidement au commandement. Naschador, muni de peaux de moutons

sur les joues, vient dans son sillage devant le favori, Polextreme et Crazy

Cherry. Pour passer devant les tribunes, Secondi Blue est très attardé, tandis

que Crazy Cherry relaie Saint Fontenailles en tête ; Naschador, lui, perd des rangs.

Ensuite, dans le tournant, Vanamour et Cherioli se rapprochent. En face,

l'allure s'accélère quelque peu et le peloton commence à s'égrainer. A la

dernière haie d'en face, Saint Fontenailles « plonge » et chute alors qu'il

semblait dominé par un trio composé de Polextreme, Crazy Cherry et Cherioli.

Ces 3 concurrents abordent la ligne droite en tête et de front et, sur le plat,

c'est Polextreme qui se montre le plus fort. Après s'être montré hésitant au

saut de la dernière haie, Cherioli revient prendre le premier accessit à Crazy

Cherry.

 

Course 2

:

Epreuve

médiatisée du jour, le Prix Pierre Estrem-Rey est retardé par un faux-départ.

Une fois le départ validé, les 2 plus gros poids de l'épreuve, Mayev et

Goffriler, qui vient de gagner pour sa rentrée dans un « réclamer » par 10

longueurs, se placent en tête. Tomeho vient ensuite avec le peu expérimenté

Macleanpaul et La

Chartreuse. Kizit Lo, dont on a pas oublié la bonne fin de

course à Enghien derrière Magic Fabien, patiente à l'arrière-garde avec la

grise Ostention. Pour passer devant les tribunes, l'allure est très sélective

sous l'impulsion de Mayev et, ensuite, dans le tournant, Lou Tercah est la

première à être arrêtée. Au début de la ligne d'en face, elle est imitée par le

favori, Tomeho, Tamsna et Lady d'Amour. Mayev mène toujours en compagnie de La Chartreuse et ils

tentent de faire le trou avec le peloton emmené par Mac Blue. Dans le dernier

tournant, Kadousud, alors compétitif pour une place, dérobe sur sa droite avant

que son jockey ne tombe à la dernière haie. Le même obstacle est sauté en tête

par les 2 fuyards et, sur le plat, c'est La Chartreuse, qui restait

sur une victoire à Marseille, qui prend l'avantage sur Mayev, qui se défend

bien. A distance, Espoir du Berlais est troisième devant Starbone et l'Eau du

Gers qui ont longtemps attendu. A noter que seulement 8 concurrents sur les 18

au départ ont fini leur parcours.

 

Course 3

:

Déclarée

non-partante dernièrement en raison d'un terrain jugée trop ferme par son

entourage, Etoile d'Ainay est bien présente aujourd'hui au départ de cette

préparatoire au Grand-Steeple. Afin d'appliquer sa tactique favorite : « le qui

m'aime me suive », la fille de Dom Alco se porte rapidement au commandement.

Wild Queen vient ensuite dans son sillage devant Mossburn et Kilefou d'Airy.

Zeus du Berlais, lauréat du dernier Grand Steeple-Chase d'Enghien et

supplémenté aujourd'hui, attend au sein du peloton alors que Nuit Rochelaise

ferme la marche. Les positions n'ont pas varié pour passer la rivière des

tribunes, franchie sans encombre alors que le peloton est étiré. Montzar se

rapproche devant les tribunes et, ensuite, au mur, Lanita, alors au sein du

peloton, chute. Zeus du Berlais l'imite à l'obstacle suivant et c'est ensuite

peu après Escort Boy, lauréat du dernier Grand Steeple de Pau qui connaît le

même sort. En face, Nuit Rochelaise se rapproche au sein du peloton mais Etoile

d'Ainay est toujours en tête et va bon train. Au bout de la ligne d'en face,

Wild Queen manque d'éjecter son jockey qui parvient à rester en selle. Dans le

dernier tournant, Kilefou d'Airy tombe à son tour alors qu'il était en deuxième

position. Etoile d'Ainay aborde détachée la ligne droite et s'impose très

brillamment, malgré une légère hésitation à la dernière haie, devant Orlando Magic,

en bonne position en face, et Nuit Rochelaise. Mossburn est quatrième devant

Wild Queen, cinquième et dernière, à distance après sa faute.

 

Course 4

:

Malheureuse le

19 décembre dernier (tombée à la dernière haie alors qu'elle luttait pour la

victoire) Folidor se charge de régler l'allure de ce cross. Ohana est tout près

avec Ogénie de Garenne. Au gué, l'allure est sélective et le peloton très étiré

sous l'impulsion de l'animatrice. Dans le tournant après les tribunes, Oural du

Béarn, alors dans le groupe de tête, éjecte son jockey, étant, semble-t-il,

entrer en contact avec l'un des poteaux qui délimitent de la piste. Peu après,

à la banquette Folidor tombe à son tour, laissant le commandement à Ogérie de

Garenne et Ohana. A environ 600

mètres du but, Crystal Spark tombe alors qu'elle se

rapprochait, avec, semble-t-il, des ressources. Venu en progression, Ohé

Lancelot relaie les leaders dans le tournant final et se détache au début de la

ligne droite, s'imposant détachée de Ohana qui parvient, sur le fil, à

reprendre le premier accessit à la favorite Orphée Bruère, longtemps dans le

sillage des animateurs.

 

Course 5

:

Réservée aux

femelles de 4ans, cette épreuve voit les débuts en compétition de Perle

d'Ainay, la soeur d'Etoile d'Ainay. Même si elle n'a pas imité son aînée, elle

n'en a pas moins effectué des premiers pas satisfaisants. Nonouti, munie de

peaux de moutons sur les joues, est l'une des plus rapide au départ avec

Lindley Bay et Quetta de la

Roque. Perle d'Ainay patiente en retrait alors que Curly Hair

ferme la marche. Devant les tribunes, Sissi de la Vega relaie les animatrices

et passe en tête. Au début de la ligne d'en face, Perle d'Ainay se rapproche et

rejoint en tête Sissi de la Vega,

Chanay de la Vega

et Lindley Bay, alors que Curly Hair est arrêtée. Lindley Bay saute le dernier

obstacle en tête et, malgré une faute, garde l'avantage. Chanay de la Roque, dans son sillage,

fait une faute et chute, sans que, semble-t-il, elles ne soient entrées en

contact. Lindley Bay se relance après sa faute et n'est pas inquiétée sur le

plat. Auteur d'un bon effort final, à la corde, Quetta de la Roque s'empare de la

deuxième place après avoir patienté dans le tournant final. Perle d'Ainay

termine au troisième rang, assez près.

 

Course 6

:

La Mariane, qui a rassuré son entourage lors de sa

dernière sortie après avoir eu des ennuis de santé, se place rapidement en

tête. Taxfree est tout près avec Pausili, invaincu sur cette piste (en 3

sorties) et Horizon Lointain, qui est dans le sillage de La Mariane. Dans le

dernier tournant, Track Show tente de venir à l'extérieur, le nez au vent,

tandis que Shanvally, remarquée dernièrement et qui aujourd'hui s'élançait avec

le 16 sans les stalles, est en troisième épaisseur et progresse, mais à l'abri.

Horizon Lointain profite d'un espace à la corde pour se faufiler et, au début

de la ligne droite, prendre l'avantage sur La Mariane. Horizon

Lointain creuse rapidement l'écart et ne sera pas rejoint. Shanvally parvient,

dans les 50 derniers mètres, à prendre l'avantage sur la courageuse La Mariane qui conserve une

méritoire troisième place. Ancienne pensionnaire d'André Fabre, Sweet Shop

termine plaisamment à la quatrième place.

 

Course 7

:

Val d'Orthe,

Goal Post et Quotidien Spécial animent dans un premier temps l'épreuve avant de

se faire relayer devant les tribunes pas Caspi Corral et le favori Kalif de

l'Orme. Supplémenté, Courchop patiente au sein du peloton. Avant la diagonale,

Goal Post, s'étant, semble-t-il, accidenté au brook, est arrêté. Dans la

diagonale,  5 concurrents sont en tête,

Caspi Corral, Kalif de l'Orme, Pantystar, à la corde, Quotidien Spécial et

Courchop qui se rapproche. Dans le dernier tournant, Quotidien Spécial lâche

prise et, pour aborder la ligne droite, c'est Kalif de l'Orme qui prend

l'avantage. Malgré une bonne attaque, toujours à la corde, Pandystar ne peut

revenir sur lui. L'animateur Caspi Corral conserve la troisième place devant

Courchop.

 

Course 8

:

Javenez

s'élance légèrement en retrait au contraire de Cuban, très à l'aise sur cette

PSF, qui s'installe au commandement. Major's Love vient dans son sillage avec

Lost Sun à ses côtés, devant Iduskia, qui tire beaucoup au début. Limit Less

quand à lui est placé en dernière position. Dans le dernier tournant, Call In

Blue, au contact des animateurs, mais le nez au vent, se rapproche, au début de

la ligne droite, il attaque Cuban mais celui-ci repart et creuse rapidement

l'écart. Call In Blue conserve la deuxième place, avec en selle « l'homme

masqué » de Pau, Jean-Bernard Eyquem devant Living Story, remarquée

dernièrement et qui a fini très fort, à l'extérieur.