Prix charles gastaud

Autres informations / 17.01.2008

Prix charles gastaud

Déjà lauréat de ce même handicap, en

2006, troisième, l’année suivante, Tigron a une fois encore fait sien ce

premier quinté de plat de l’année disputé sur le gazon associé à son fidèle

Dominique Bœuf. Sur une piste pénible (4,9 au pénétromètre), Mikos, Mister

Chocolate et Le Boss ont été les plus prompts à l’ouverture des stalles. A

mi-ligne d’en face, Mister Chocolate et Le Boss montraient le chemin devant

Mikos, le long du rail, Mesnil des Aigles et Benodet, en troisième épaisseur. Satchmo

Bay, My Call et Tigron, venaient un peu plus loin. Sprinter fermait la marche,

côté corde. A l’entrée de l’ultime et longue ligne droite les leaders allaient

progressivement rentrer dans le rang alors que Tigron, bien que contraint de

négocier l’ultime virage en quatrième épaisseur, venait se mêler à la lutte

pour la victoire en compagnie de Satchmo Bay qui avait fait mouvement au même

moment que son contemporain. Mikos et Benodet venaient un peu plus loin,

luttant pour le second accessit, alors que My Call s’annonçait, en dehors. Sprinter

était encore très attardé. A l’issue d’un long mano à mano, Tigron s’imposait

d’extrême justesse face à Satchmo Bay qui s’inclinait avec les honneurs.

Soutenant bien son effort jusqu’au bout My Call obtenait une probante troisième

place devant Sprinter qui a refait un terrain considérable, le long du rail,

tout au long des 300 derniers mètres. Mikos et Benodet ne pouvaient être

départagés, complétant tous deux la bonne combinaison du quinté. Sur une piste

assurément trop pénible pour ses aptitudes, Colca s’est bien fort bien

comportée obtenant une méritoire 7e place.

 

PRIX LOUIS GAUTIER VIGNAL

Installée logiquement grandissime

favorite au vu de sa prestation deauvillaise du 12 novembre dernier, White

Spire est parvenue à ouvrir son palmarès et ce même si elle a dû s’employer

pour repousser la belle attaque de sa principale opposante, la

« Maktoum » High Days. Bénéficiant de la pôle position dans les

stalles, White Spire est très bien sortie des boîtes en compagnie de Rêve Béré

qui ne tardait pas à lui mettre la pression. Malgré tous ses efforts, le fils

de Verglas ne parvenait pas à ses fins, White Spire conservant tête et corde.

High Days avait été judicieusement placée dans son sillage épaulée par English

Way. Al Waled venait ensuite alors que Caprice des Bleus et Pétille fermaient

la marche. A l’entrée de la dernière ligne droite White Spire repartait de plus

belle mais High Days ne tardait pas à l’attaquer semblant un instant en mesure

de la dominer. Mais White Spire possédait encore des ressources et repartait

sous l’attaque de son rival conservant courageusement le meilleur au passage du

disque. En assez net retrait, Al Waled concluait plaisamment pour s’emparer du

second accessit devant Rêve Béré qui avait un peu plafonné, sans démériter,

compte tenu de sa débauche d’efforts effectué dans la partie initiale de

l’épreuve.

 

PRIX DES PALMIERS

Un « Rouget » peut en

cacher un autre. Les turfistes avaient installé Récit Biblique en tête des

suffrages mais c’est son voisin de box, Golden Swing, qui a eu le dernier mot. Après

avoir toujours galopé en première ligne aux côtés de l’animateur, Asi Wasta, le

fils de Miesque’s Son a semblé un instant pris de vitesse à l’entrée de la

dernière ligne droite avant de remarquablement se ressaisir pour revenir

prendre le meilleur, à mi-ligne droite, et filer au poteau. Toujours vu dans le

sillage des animateurs, au centre, Pelvoux a tardé un instant à trouver son

jour, aux 400 mètres, avant de fournir un remarquable effort, au centre, venant

sûrement prendre la mesure de Maroni dans les 100 derniers mètres. Bien que

contraint de progresser en épaisseur dans le dernier tournant, ce dernier s’est

remarquablement comporté jusqu’au bout n’étant pas inquiété par la fin de

course, en demi-teinte, de Récit Biblique qui concluait au quatrième rang, en

assez net retrait. Très en vue Nawaahi a longtemps été remarqué sur une

deuxième ligne, côté corde, faisant un instant illusion à la sortie du dernier

tournant avant de baisser pied.

 

PRIX D’AIX-EN-PROVENCE

Mister Cata, Mister Roque et Adeno

ont été parmi les plus prompts à l’ouverture des stalles en compagnie de

Ringbow qui venait rapidement se positionner en première ligne, en troisième

épaisseur. C’est un peloton bien groupé qui abordait la ligne d’en face emmené

par Mister Cata, Adeno et Ringbow. Pio, Mister Roque et Star Watcher

composaient la deuxième ligne devant Forza Atina et Tienta. Sainte Sylvania,

Incentive et Full on Magic occupaient les trois dernières places, de la corde

vers l’extérieur. Pour aborder le dernier tournant, le peloton était toujours

bien groupé mais Ringbow, bien que constamment contraint de galoper en

troisième épaisseur, n’allait pas tarder à passer la surmultipliée pour filer

au poteau sans autre forme de procès. Trouvant l’ouverture à mi-ligne droite,

le long du rail, Pio concluait plaisamment pour s’octroyer sûrement l’accessit

d’honneur aux dépens de Forza Atina, Tienta et Sir des Plantes tous trois

séparés par de minimes avantages.

 

PRIX DES GLAIEULS

Alors que le futur lauréat, Rain

Star, se montrait le plus lent à l’ouverture des stalles, Amarena Cherry, The

Chippie, Sport Complete, Cartesio et Voluptatis se disputaient le commandement,

de la corde vers l’extérieur. Dans le premier tournant, Amarena Cherry conservait

l’appui du rail mais elle n’allait pas tarder à être relayée par Voluptatis.

Cartesio galopait aux côtés d’Amarena Cherry, épaulé par Molesne Gang, en

troisième épaisseur. There She Is, côté corde, Sport Complete et The Chippie

venaient un plus loin. Voluptatis abordait en tête le dernier tournant,

s’écartant légèrement de la corde (présence d’une flaque d’eau) ce qui incitait

David Michaux a lancé Rain Star à cet endroit du parcours. Passant de la

neuf ou dixième position à la première, en moins de 200 mètres, le protégé

d’Henri-Alex Pantall abordait en tête les 400 derniers mètres vainement

poursuivi par les deux « Baltromei », Amarena Cherry, qui allait un

peu plafonner devant se contenter de la 4e place, au contraire de

White Bull qui comblait pas mal de terrain, sans pouvoir inquiéter Rain Star.

Autre atout « Pantall » Star Shan n’était pas inquiété pour l’octroi

de la troisième place après avoir bien soutenu un effort entamé à la sortie du

dernier tournant. There She Is, cinquième, a longtemps eu sa chance pour un

meilleur classement.

 

PRIX DES MILLES

Misery Hill, Soupçon et Sarahmase

ont rapidement occupé les premiers rangs au contraire de Béleniène qui concédait

plusieurs longueurs à l’ouverture des stalles. Misery Hill s’assurait seule

l’avantage dans la ligne d’en face précédant Soupçon, dans son sillage, et

Tower of Babel. Sarahmase venait un peu plus loin en compagnie de Béleniène,

bien revenue, et I Got Rythm. Somethingspanish, Fortis Green et Maie Asseefa

fermaient la marche. Dans le dernier tournant les positions étaient inchangées

mais Soupçon n’allait pas tarder à porter son attaque, se rendant rapidement

maître de Misery Hill qui plafonnait. Le partenaire de Dominique Bœuf

s’assurait le meilleur, à mi-ligne droite, mais Tower of Babel se lançait à sa

poursuite en disposant sûrement à la distance. Venu des derniers rangs Fortis

Green comblait beaucoup de terrain dans les 300 derniers mètres venant

s’emparer de l’accessit d’honneur dans les 100 derniers mètres précédant

Soupçon qui n’avait pas démérité et I Got Rythm. Pour l’avenir on retiendra le

bel effort final de Somethingspanish qui est venu d’assez loin bien conclure,

en dehors, en léger retrait.

 

PRIX DE TUNIS-KASSAR-SAID

Arrivée très disputée dans la

deuxième épreuve de ce handicap divisé où Starpen est venue tout à la fin

dicter sa loi à l’issue d’une course savamment orchestrée par Grégory Benoist.

Encore remarquée sur une quatrième ligne, en retrait des animateurs, Charms

Time et Beau Fandango, la nouvelle pensionnaire de Jean-Marc Capitte s’est

progressivement décalée à l’entrée de la dernière ligne droite venant en pleine

piste dicter sa loi dans les 100 derniers mètres. Toujours vu dans le sillage

des animateurs, en troisième épaisseur, Midsou est venu se mêler à la lutte

pour la victoire, aux 400 mètres, en dehors, faisant preuve de beaucoup de

pugnacité pour s’emparer de l’accessit d’honneur. La photographie était

nécessaire pour départager Holkeos, bon finisseur, de l’animateur Charms Time

qui devait finalement se contenter de conclure en tête des battus.


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.