Prix de la principaute de monaco

Autres informations / 24.02.2008

Prix de la principaute de monaco

Très brillante à la sortie des

stalles, Sandy Road a rapidement laissé le commandement au véloce Trevelez qui

n’allait pas tarder à être rejoint par le visiteur anglais, Cee Bargara.

Voitudon avait été prise de vitesse à l’ouverture des stalles mais elle allait

rapidement recoller au petit peloton. Le rythme était toujours soutenu au bout

de la ligne d’en face où Trevelez, bien appuyé le long du rail, était sous la

pression de Cee Bargara. Tous deux comptaient quelques mètres d’avance sur

Roscoff, Sandy Road et Pentacle, en 3e épaisseur. Voitudon fermait

toujours la marche. Peu après l’entrée de la dernière ligne droite il était

acquis que le succès allait revenir à l’un des deux animateurs. Trevelez

résistait longtemps à Cee Bargara mais ce dernier allait finalement avoir

raison de sa ténacité s’imposant avec d’autant plus de brio qu’il effectuait sa

grande rentrée et avait toujours été contraint de galoper en seconde épaisseur.

En net retrait, Roscoff, après avoir toujours suivi les deux animateurs,

n’allait jamais pouvoir revenir sur eux conservant toutefois sûrement la 3e

place malgré l’assez belle fin de course de Voitudon.

 

PRIX SKY LAWER

Comme cela arrive parfois aux

courses lorsque deux compétiteurs sont, en théorie, assez nettement au-dessus

de la mêlée, c’est un troisième larron qui tire les marrons du feu… Ce fût le

cas dans ce sprint mené grand train par Omasheriff qui a contré le bolide

Lisselan Gardens et Calbuco à l’ouverture des stalles. Le partenaire d’Andreas

Suborics abordait le bout de la ligne d’en face toujours flanqué de Lisselan

Gardens alors que Calbuco avait été repris, attendant son heure en 3e

position, dans le dos des leaders. Trois ou quatre longueurs plus loin Miami

Vice et Secret Affair tentaient d’établir la jonction alors que De Zephyr

fermait la marche après avoir été pris de vitesse à l’ouverture des stalles. A

la sortie du dernier tournant Omasheriff rentrait dans le rang laissant aux

prises Lisselan Gardens et Calbuco. Les deux grands favoris abordaient les

derniers 400 mètres nettement détachés de Secret Affair qui semblait devoir se

contenter du second accessit. Mais le pur sang germanique associé à Jérôme

Lermyte allait refaire mètre par mètres pour finalement s’imposer tout à la fin

malgré la superbe résistance (une fois de plus !) de Lisselan Gardens qui

avait su contenir Calbuco tout au long de la phase finale. En assez net

retrait, Miami Vice résistait sûrement au bon retour de De Zephyr pour l’octroi

de la 4e place.

 

PRIX JACQUES BOUCHARA

Alors que Kiss Senora, Val d’Ham et

Rêve d’Ailleur étaient repris à l’ouverture des stalles, Daly Daly abordait en

tête le premier tournant précédant Malespi et Les Trois Rivières. Divin Tremp

galopait ensuite, le long du rail, accompagné par Bring It Back. Dans la ligne

d’en face, le peloton était bien groupé mais Daly Daly galopait en pleine piste

suivi par Malespi et Bring It Back alors que Divin Tremp conservait l’appui du

rail. Les Trois Rivières, Unirossa et Ashkelon faisaient également parti du groupe

de tête au contraire de Val d’Ham et de Rêve d’Ailleur qui fermaient la marche.

Dans le dernier tournant les positions étaient inchangées et Daly Daly allait

repartir de plus belle dans les 400 derniers mètres, s’imposant avec autorité,

en pleine piste. Toujours vue au contact des leaders, Les Trois Rivières

conservait sûrement l’accessit d’honneur devant Hang Ouer qui résistait d’assez

peu à la belle fin de course de Don Pelayo, en dehors. Hight Blue Sails, côté

corde, venait compléter la bonne combinaison du quinté juste devant No Future

qui a tracé une plaisante fin de course et Bring It Back, visiblement un peu

chargée désormais. Très en vue, Rêve d’Ailleur, a tenté de progresser, le long

du rail, aux 400 mètres, mais elle n’a pu soutenir son effort jusqu’au bout

sans avoir eu un instant toutes ses aises.

 

PRIX POLICEMAN

Werner Baltromei détenait bien les

clefs de l’édition 2008 du Prix Policeman… Et, le moins que l’on puisse dire,

c’est que ses deux poulains ont survolé les débats ! Corseurasien est sorti

le plus vite des stalles alors que Pelvoux et Dominique Bœuf se plaçaient

aussitôt dans leur sillage flanqué de Tanyarovitch, Fairy Duster et Fleurina.

Neige Eternel fermait la marche. Au début de la ligne d’en face les positions

étaient bien établies : Corseurasien menait le bal accompagné par

Tanyarovitch et Fleurina qui galopait à ¾, en épaisseur. Pelvoux, Fairy Duster

et Wise Man venaient ensuite devant Song of Tiger qui patientait et Rafale Béré

qui avait été reprise après un bon départ. Plus aucun changement notable à

signifier jusqu’à la sortie du dernier tournant où Corseurasien tentait de

repartir de plus belle mais il n’allait pas tarder à subir les attaques des

deux « Baltromei » : Wise Man, en pleine piste et Song of Tiger,

à son intérieur. Bien que flottant quelque peu à mi-ligne droite où il s’est

retrouvé quelque peu isolé, à l’extérieur, Wise Man redonnait un excellent coup

de reins à la distance pour venir prendre la mesure de son voisin de box, Song

of Tiger, qui avait fait un instant figure de gagnant à mi-ligne

droite. En assez net retrait, la supplémentée Rafale Béré concluait très

plaisamment, tout en dehors, venant chiper tout à la fin la 3e place

à Corseurasien, courageux en diable, et à Pelvoux, tous deux départagés par la

photo finish.

 

GRAND PRIX DU CONSEIL GENERAL DES

ALPES-MARITIMES

Imperial Secret a rapidement pris le

train à son compte emmenant dans son sillage Libertardor et Place In Line.

Orion Star venait ensuite précédant Le Carnaval et Bluefields. Australian

Fighter, Milongo et Nolhac fermaient la marche. Pour aborder le tournant du

loup, à un peu moins d’un tour du but, les 5 premiers galopaient en file

indienne : Imperial Secret précédait, Libertador, Place In Line,

Bluefields et Le Carnaval. Orion Star et Silver Cross venaient un peu plus loin

alors que Nolhac occupait toujours la dernière place juste derrière Milongo.

Les positions allaient quelque peu se resserrer à l’entame du dernier tournant

où Libertador n’allait pas tarder à attaquer Imperial Secret lui prenant le

meilleur aux 400 mètres avant de subir l’attaque de Bluefields, de Place In

Line et d’Orion Star. Si le dernier cité avait du mal à trouver son action dans

la phase finale, changeant beaucoup de jambes avant d’entrer un instant en

contact avec Place In Line, qui penchait sous l’effort, Bluefields pouvait

cheminer normalement se révélant intraitable, à la lutte. Très courageux,

Libertador conservait de haute lutte l’accessit d’honneur devant Orion Star.

Place In Line, peut être venu un peu tôt attaquer les premiers dans le dernier

tournant, devait se contenter de la quatrième place juste devant Australian

Figher qui a bien conclu. Le Carnaval venait plus loin devant Nolhac. Silver

Cross et Milongo n’ont jamais réellement donné d’espoirs à leurs preneurs.

 

PRIX DE MONTE-CARLO

Alors que Tirelipote était quelque

peu prise de vitesse à l’ouverture des stalles, Fantasy King et Galixi se sont

rapidement retrouvés aux prises pour l’octroi du leadership qui revenait

finalement au premier nommé après environ 200 mètres. Le poulain entraîné par

Philippe Demercastel précédait donc Galixi, à mi-ligne d’en face, alors que

Charming Anna, El Shenandoah, quelque peu tendu, et Près des Etoiles, venaient

ensuite de concert. Sweet and Sour et Jabalina composaient l’arrière-garde

juste devant Tirelipote et Hanouka. Dans le dernier tournant Fantasy King

possédait une franche longueur d’avance sur Charming Anna, Galixi et Près des

Etoiles, qui n’allait pas tarder à rentrer dans le rang. Jabalina tentait de se

rapprocher, en épaisseur, mais elle n’allait longtemps pouvoir soutenir son

effort. A l’entrée de la dernière ligne droite Fantasy King repartait de plus

belle et n’allait jamais être inquiété dans la phase finale malgré la belle

défense de Galixi, tout aussi facile 2e. Après avoir tardé à trouver

son jour, Sweet and Sour concluait plaisamment pour s’emparer tout à la fin du

second accessit aux dépens de Charming Anna.

 

PRIX STURIA

Superbe lutte à l’arrivée de ce

handicap disputé sur le parcours peu usité des 3.100 mètres de la Moyenne Piste

où le bien connu Buttes Chaumont est parvenu à prendre d’extrême justesse la

mesure de Molitor après une belle passe d’armes. Si Buttes Chaumont avait

longtemps patienté avant de prononcer son effort, tout en dehors, aux 400

mètres, s’imposant sur le fil, Molitor a rapidement pris le train à son compte,

semblant un instant pris de vitesse, à la distance, avant de revenir échouer de

peu. En assez net retrait Zaranal concluait plaisamment après avoir attendu son

heure, sur une 3e ligne côté corde, arrachant le second accessit au

favori, Héliodor, qui avait toujours figuré dans le sillage des animateurs

avant de faire un instant illusion pour le succès, aux 300 mètres. Eklektos a

bien tenu sa partie d’un bout à l’autre de l’épreuve avant de marquer un peu le

pas dans les 150 derniers mètres devant se contenter de la 5e place.

Alingha a eu le mérite de lancer l’épreuve, à la mi-course, progressant

vivement tout en dehors avant de se détacher de ses rivaux puis de trouver le

temps long pour finir…

 

PRIX DE FONTVIEILLE

Cet ultime handicap de l’hiver

cagnois restera comme l’un des plus disputés. En effet, pas moins de trois

chevaux ont conclu sur la même ligne, le succès revenant finalement d’extrême

justesse au favori Tarpon (venu finir fort en dedans) qui a ainsi permis à

Ioritz Mendizabal d’être sacré meilleur jockey du meeting… juste devant

Stéphane Pasquier qui, en selle, sur Notar, n’a été battu que du plus court des

nez après avoir longtemps semblé en mesure de s’imposer ! Troisième,

Spring Is Here a remarquablement conclu, en dehors, et se serait certainement

imposé une ou deux foulées après le poteau. Compagnon d’entraînement du

précédent nommé Wingstar est venu de la seconde moitié du peloton

remarquablement conclure en tête des battus juste devant Poinçon de France qui

s’est encore montré un peu brillant, marquant le pas à la distance après avoir

longtemps fait illusion pour un accessit. Ars Armandi a animé les débats avant

de rentrer dans le rang à la sortie du dernier tournant. Star Shan n’a pas été

des plus heureux lors de l’emballage final…

 

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.